Une première expérience et des doutes ?

Par Sexo le 26 septembre 2018 11
Dans Questions et conseils candaulistes

Nous sommes en couple depuis 2 ans donc un jeune couple (mais nous avons la cinquantaine !) et mon fantasme de toujours s’est réalisé dimanche soir. Ma femme était OK mais c’est moi qui insistait pour passer à l’acte.
Nous avions convié un complice agé de 44 ans qui s’est très bien occupé de Madame devant mes yeux (lieu neutre chambre d’hôtel). Un moment génial ou cet homme expérimenté (c’était notre choix) bien monté et endurant l’a prise dans de multiples positions (après de doux préliminaires). Moi je prenais des photos ... peut etre à tort car je n’ai du coup pas vraiment pu apprécier complétement le spectacle, mais je voulais garder des souvenirs. Je n’étais bizarrement pas tellement excité, moins que pendant mes fantasmes.
Madame a joué son rôle s’est lâché et a pris vraiment du plaisir, comme son complice d’ailleurs.

Lundi dans la journée j’étais heureux de cette expérience, mais le soir quand on a regardé ensemble les photos de leurs ébats, je me suis senti moins bien, et j’ai passé une nuit quasi blanche, avec comme une angoisse, de la jalousie ? une estime de moi qui a baissé ... car je pense que je me compare à son amant.
Mes émotions varient d’une heure à l’autre, tantôt une angoisse (toute relative) tantôt la joie d’y être arrivé.

Je suis partagé et je suis surpris de ma réaction même si entre un fantasme et le passage à la réalité il y a un fossé.
Heureusement on communique beaucoup et elle m’a rassuré, mais j’ai conscience que la solution c’est moi, surtout que j’ai envie (elle aussi) d’avoir d’autres rencontres.

Avez vous vécu de pareilles doutes ?

11 commentaires

Une première expérience et des doutes ?

Par topmodel le 11 octobre 2018

Nous avons commencé par l’échangisme, (couples, club etc). Puis on a fait beaucoup de triolisme HHF (qu’on fait toujours). Le candaulisme est donc venu naturellement, sans en prendre conscience. En fait mon épouse a rejoint seule (avec mon accord) un partenaire avec qui on avait fait à quatre avec son épouse, puis à trois. Ca n’a posé strictement aucun problème car je l’avais déjà vu faire l’amour à mon épouse. Nous ne voyons plus son épouse pour différentes raisons mais la mienne le voit régulièrement (ça peut être tous les mois,). On ne fait plus de trios avec lui et leurs rencontres se passent chez nous. Je suis toujours à la maison quand il vient et notre relation évolue. Au début ils fermaient la porte de la chambre et je n’assistait pas et je ne me montrais que quand tout était fini. Maintenant c’est selon les désirs du moment. Par exemple mardi dernier nous avons pris un café quand il est arrivé et quand ils ont commencé je suis resté devant eux à regarder. Dans la chambre ils ont laissé la porte ouverte et je suis allé voir de temps en temps et ils continuaient ce qu’ils faisaient. Tout se passe hyper bien. En fait il faut bien se préparer mentalement et ne pas se lancer là dedans comme dans n’importe quel activité. Il faut aussi être en totale confiance avec le partenaire que nous choisissons toujours ensemble et lui-même doit le faire dans le même esprit que nous. Par exemple il n’a pas le tel. de mon épouse. Il m’appelle ou je l’appelle et nous voyons avec mon épouse à quel moment ça peut se faire mais ils ne communiquent pas directement. Ca fait maintenant deux ans que nous fonctionnons comme ça tous les trois et ça se passe hyper bien... aucun de nous trois n’a le moindre doute

Une première expérience et des doutes ?

Par Rom & Cherry le 10 octobre 2018

Je dirais que c’est une réaction assez classique. Certes, la jalousie entre peut-être en jeu, mais il n’y a pas que ça à mon sens.
Si je prends mon expérience, je ne peux pas parler de jalousie, mais plus de déception. Déception justement que l’amant n’ait pas su être vraiment à la hauteur.

Déception d’avoir fantasmé et idéalisé un peu trop longtemps ce qui pourrait être cette "première expérience". Et la réalité est souvent bien différente, on le sait.

Nombreux sont les commentaires que j’ai pu lire ici, où les maris disaient être plus excités par l’avant que par le "pendant". Et on sait combien la phase en amont est excitante (même si la phase où elle avale l’est tout autant :P) !!!!!
Déception mais pas que... Une pointe de culpabilité se faisait ressentir aussi.

"Qu’est-ce que j’ai fait faire à ma femme ??!!!!". Alors qu’on sait très bien effectivement, que quand une femme décide de franchir le cap, rien ne peut l’arrêter !!!!! Elle lâche prise complètement. Et elle a bien raison !!!

Une pensée particulière pour le com de TITI, car moi aussi j’ai fait "l’erreur" de mal réagir suite à notre première expérience, et ma femme n’a effectivement pas compris.
Elle, qui me voyait fantasmer là-dessus depuis si longtemps... Et tout ça... Pour ÇA ????

J’ai moi-même pris beaucoup de recul. Et tout est rentré dans l’ordre. Et comme le dit TITI à nouveau, quand on est candauliste un jour, on est candauliste toujours !!!!!

Aujourd’hui, nous évoquons la possibilité d’une nouvelle expérience, qui devrait mieux se passer du coup ! Et c’est très excitant !!!!!

Peut-être aurais-je bientôt du nouveau à vous raconter !
Au plaisir et... à suivre !!!!

Claude se trompe

Par Sexo le 2 octobre 2018

J’ai apprécié vos différents avis sur la question posée, mais je voulais répondre à Claude en reprenant point par point ces propos :
Oui nous ne sommes pas que des sexes d’ailleurs la preuve je suis en train d’écrire et de réfléchir
Non nous n’avons pas commis l’irréparable qui aurait abimé notre couple,
Non elle n’a pas de culpabilité et je ne l’ai pas contrainte elle ne joue pas mon jeu mais le notre ! et oui elle joue notre jeu sexuel ou elle prend du plaisir et nous parlons souvent de nos ressentis réciproques et c’est finalement ce qui est le plus beau.
Enfin si l’un des deux n’a pas envie de poursuivre soit avec un complice, soit le candaulisme en général, il le dit et on passe en stand by.

Une première expérience et des doutes ?

Par claude345 le 28 septembre 2018

Toutes les réponses convergent sur le thème de la jalousie. C’est une dimension évidente du problème : suis-je inconscient d’avoir laissé ma femme trouver du plaisir entre les bras d’un autre ? Ce n’est pas la seule. Ai-je laissé déraper mon couple, avons nous commis quelque chose d’irréparable ayant définitivement abimé notre couple, derrière son plaisir et quoiqu’elle en dise, ressent-elle une culpabilité dont elle pourrait m’en vouloir ? Autrement dit, nous ne sommes pas que des sexes, nous sommes aussi des êtres affectifs avec des principes, des normes et des tabous dont il est de bon ton d’accuser la "société judéo-chrétienne" mais qui en réalité appartiennent à toutes les sociétés depuis la nuit des temps et nous définissent en tant qu’êtres humains.
Je crois que l’origine du malaise est complexe et qu’à moins d’être particulièrement primaire, il n’est pas inutile d’y réfléchir afin de savoir où on met les pieds et quel est le véritable ressenti de l’épouse. Il n’est pas absurde d’imaginer qu’elle joue votre jeu pendant des années et des années mais en se désapprouvant au plus profond d’elle-même jusqu’au point de non retour, celui de la rupture. C’est à mon avis d’abord de cela qu’il faut parler et c’est peut-être le sentiment de mal gérer cet aspect primordial des choses qui vous met mal.

Retours sur mes doutes

Par Sexo le 28 septembre 2018

Merci tout d’abord de vos longues réponses où je me suis retrouvé. Après quelques jours mes doutes se sont estompés, et je revis ce moment comme un plaisir et une grande chance.
Je savais que j’avais besoin de réassurance de la part de ma chérie et que ces doutes étaient finalement normaux, mais aux travers des témoignages de la communauté j’ai aussi compris que c’était une étape, une étape indispensable pour aller vers plus de liberté, de plaisirs et plus de tolérance pour nous deux.
J’ai une grande chance car nous avons une communication tellement fluide qu’elle dissipe ces craintes, tout en nous donnant l’envie de poursuivre sur ce chemin du libertinage.

Une première expérience et des doutes ?

Par Slynud le 28 septembre 2018

Je pense qu’on vit dans une société encore bien attachée au stéréotype de l’homme qui doit être performant sexuellement, posséder sa femme. Dans ce schéma, si la femme de l’homme couche avec un autre c’est qu’il est cocu, donc un peu couillon et pas assez performant. De plus, le sexe est encore beaucoup lié au sentiment amoureux. Même si à mon avis les candaulistes ont une certaine liberté avec ce schéma qui nous est posé, nous vivons quand même dans cette société. Et il est donc normal que l’on soit un minimum imprégnés par ces idées. Je pense que nos doutes viennent de là : si elle jouit plus avec l’autre, m’aime-t-elle quand même ? celui qui vient coucher avec ma femme ne vient-il pas marcher sur mes plates bandes ? Quelle image est-ce que ma femme se fait de cet homme qui laisse d’autres lui faire l’amour ? Bref, je pense que ces doutes sont normaux et que c’est en se libérant de ces schémas sociaux, par la discussion au sein du couple en particulier que l’on peut être un couple candauliste.

Une première expérience et des doutes ?

Par ansiii le 27 septembre 2018

Hello Sexo (et tout le monde),

Avant tout, comme le dit Ours Gris, tu as eu la chance de pouvoir être là.
Moi je ne l’ai pas eu et rien ne s’est vraiment passé comme prévu. Je n’ai retrouvé ma femme que 36h plus tard, le dimanche. Ca allait bien, on a débriefé, on a fait l’amour et on était excités comme des fous.
Mais le jour suivant, le lundi, donc, autre musique !
Pour avoir évoqué avec un copain ma déception face à comment les choses s’étaient passées, j’ai commencé à sentir poindre un profond et indistinct sentiment de malaise.
Et c’est allez crescendo au point qu’à un moment donné, j’avais les tripes nouées, je tremblais, mes mains étaient glacées jusqu’aux poignets et les 2 premières phalanges de tous mes doigts étaient blanches, livides, le tout assorti d’une angoisse sans nom qui me torturait, le cœur battant de manière anarchique.
Je dus sortir de chez-moi pour changer d’air et essayer de juguler la crise.
Le fait de m’occuper et d’avoir autre chose à penser conjugué à l’écoute de Candaule que je harcelais depuis le samedi matin avec mes tourments (encore merci et désolé Candaule ^^), la pression est redescendue peu à peu. Mais le feu couvait, alors j’ai carburé au Rescue Remedy, des Fleurs de Bach, pour maintenir un niveau émotionnel stable.
Le jour suivant, plus rien.
Aujourd’hui, avec un recul de trois semaines, j’ai pu relativiser les choses.
Mais j’ai aussi eu des heures compliquées à gérer.
Donc non, tu n’es pas le seul dans cette situation ; ) .

Une première expérience et des doutes ?

Par Patrick L le 27 septembre 2018

Voila une réaction intéressante car tout à fait normal pour une première expérience et les analyses et les conseils de Jack1950 et d"Oursgris sont tellement vrais.
Pour m’être ouvert de ces problèmes avec Oursgris, qui m’a bien conseillé l’expérience du moins la mienne prouve que les sentiments et réactions de chacun sont différents et surtout évolutifs.
Pour avoir ressenti cette jalousie et ce drôle de sentiment de voir sa femme pénétrer par un autre homme j’ai vu l’évolution au fil des expériences et comme me la dit Candaule savoir franchir chaque étape en sortant de sa zone de confort, sans oublier que l’on est deux pour les franchir et que si un jour l’un "refuse l’obstacle" je crois qu’il est sage d’arrêter.
Tout est dans le dialogue du couple pour que les deux ai leur plaisir.
Actuellement mon épouse prend un grand plaisir avec un amant de 22 ans et les fréquences augmentant m’inquiétaient un peu, nous en avons parlé longuement et mon épouse a compris et réalisé qu’elle était peut être en train de déraper aussi elle va "calmer" le jeune homme et elle m’a demandé d’être présent à chaque rencontre ce qui ne se faisait plus ces derniers temps.
Dialoguer voilà le mot essentiel

Une première expérience et des doutes ?

Par Tony86 le 27 septembre 2018

Un jour, nous étions en club avec Tamara, ma compagne d’alors. Après quelques batifolages en bonne compagnie, et juste avant de repartir chez nous vers une heure du matin, je repère un homme en rapport avec nous, plutôt brun et bien bâti... Un regard avec Tamara, un autre avec lui, puis je me tourne vers ma belle qui avait déjà beaucoup donné et beaucoup pris, ce soir là... et je lui demande "une dernière petite baise, avant de rentrer ?"... Tamara doute, fait la moue, puis sentant que ma proposition avait valeur de suggestion s’approche de l’homme, lui sourit, et l’invite à se rapprocher. Dix minutes plus tard, dans une alcôve, Tamara suçait avec son talent incroyable puis l’homme l’entreprenait en chatte. C’est à ce moment que je me suis posé des questions... D’origine hindoue, doté d’un membre assez court mais très très épais, l’homme a baisé Tamara comme rarement elle l’avait été . L’homme l’a pilonnait soigneusement, et Tamara jouissait, jouissait et jouissait encore. A tel point qu’à un moment -et même si j’ai toujours adoré la faire jouir et la VOIR jouir..- cette scène d’ultra-sexe a finit par me lasser. J’ai alors dit à l’homme "prends-lui le cul, elle aime ça", mais doucement... Une fois qu"il la prise par derrière, je lui quasiment donné l’ordre d’en finir ("vas-y non de D, finis la !"). L’homme a largué dans son cul, et Tamara a joui encore !
Dans la voiture du retour, comme à l’habitude, nous avons débriefé la soirée. De mon côté, j’étais content une nouvelle fois d’avoir vu ma belle en pleine action, et talentueuse. Mais aussi conscient d’avoir ressenti une vive et inhabituelle jalousie. Quant à Tamara elle m’a remercié deux fois : la première c’est d’avoir proposé la rencontre, alors qu’elle avait envie de partir ("Tu as bien fait, il m’a tellement bien baisée, comme ça n’arrive que rarement") et la deuxième pour avoir mis fin au coït avec mon injonction de jouir ("je n’en pouvais plus de ses coups de queue, ajoutait-elle, ça devenait mécanique").
Voilà, je ne sais pas si cette histoire répond à tes préoccupations Sexto... j’ai juste voulu te dire que la jalousie peut traverser le compagnon candauliste, c’est tout à fait normal... mais si ta belle est avec toi, c’est qu’elle fait bien le distingo baise-sentiment. C’est ça qui compte.

Une première expérience et des doutes ?

Par OursGris le 27 septembre 2018

Nous sommes tous différents, et la « première » peut avoir de multiples facettes.
Le « après » est souvent surprenant.
Comme le dit Jack1950, une fois que ta femme accepte, la suite est relativement simple pour elle : elle fait l’amour avec un autre homme, parfois intimidée, souvent étonnée des sensations fortes ressenties, essayant souvent de se montrer « à la hauteur », pour donner satisfaction à l’invité, montrer ses capacités, et toujours en pensant te faire plaisir, que tu as le spectacle auquel tu voulais assister...
Ce qui fait que ta femme sera étonnée si tu as une réaction angoissée, elle ne comprend plus puisque c’est ce que tu voulais.
Avec les divers correspondants que j’ai pu avoir, je peux t’assurer que vous êtes nombreux à avoir des réactions négatives « après ». Cela peut aller jusqu’à une rupture, certains maris, dans la souffrance, reprochant à leur femme d’avoir accepté !
D’autres sont décontenancés de voir que leur femme a eu une jouissance aussi forte avec un autre homme... c’est normal, c’est simplement l’émotion qui amplifie leurs sensations...
Heureusement, tu dis communiquer beaucoup, c’est la clé de la réussite de « l’après », se parler, tout se dire... que ta femme comprenne ta difficulté, la prochaine fois elle te tiendra la main pour te faire comprendre qu’elle fait l’amour avec un autre mais qu’elle est aussi avec toi.
Parce qu’il y aura une prochaine fois, proche ou lointaine, dès que tu as l’esprit candauliste, que tu ressens cette envie de voir ta femme dans d’autres bras, cette envie ne part jamais. Et elle aussi aura envie de ressentir à nouveau cette émotion si particulière d’être prise par un autre homme devant toi (tu as de la chance, beaucoup ne veulent pas que le mari assiste pour pouvoir se donner plus facilement).
Parlez ensemble de la façon de faire, si elle est favorable, n’hésite pas à être tout contre elle, elle te fera ressentir la montée de son plaisir.
Et, sois aussitôt, soit après le départ de l’invité, vous unir encore et encore... mais ça je me doute que vous le faites...
Tiens nous au courant de vos avancées, de vos discussions... et de vos nouvelles expériences dont « l’après » sera plus facile...

Une première expérience et des doutes ?

Par jack1950 le 26 septembre 2018

Bonjour SEXO, tu n’est certainement pas le premier homme a se poser des questions après une première expérience candauliste. Quand je parle avec certains hommes qui comme toi ont eu leur première expérience candauliste presque tous on eu ces mêmes questions et ces mêmes doutes. Mais contrairement a nous les hommes, les femmes dès qu’elles franchissent le cap du candaulisme et qu’elles ont prise un amant, ne se pose pas les mêmes questions que nous.
Quand j’ai demandé a ma femme, a Nicole comment était ses premières relations sexuelles avec d’autres hommes, elle m’a simplement dit ceci : " c’est différent" . Tu veux savoir par rapport a toi ? Avec eux c’est pour le sexe, avec toi c’est par amour. Et de continuer : oui j’aime le sexe, oui j’aime de jouir avec d’autres hommes car oui c’est différent, mais avec toi je me laisse aller avec amour, et cela me comble bien plus car après aussi je peux me blottir dans tes bras.
Donc je crois que se poser ses questions est normal, mais surtout ta femme te sera très reconnaissant de lui avoir permis de vivre sa sexualité autrement.

Wyylde La plus excitante des expériences de couple
Wyylde La plus excitante des expériences de couple