Sentimentale-moi...

Par AJAX le 12 mai 2020 2
Dans Questions et conseils candaulistes

Dans ma dernière contribution sous le titre « s’affranchir », CANDAULE me pose la question de savoir si Sabine est libre de vivre les sentiments qu’elle éprouverait,éventuellement, pour ces amants.

En d’autres termes plus directs, je reformule la question de CANDAULE :
« Ma relation avec Sabine, permet-elle de supposer et de supporter une ou des liaisons amoureuses ? »

Je suis très tenté de répondre que Sabine est totalement libre de conduire ses élans, ses émotions, ses passions.

Nous sommes convaincus que nos jeux libertins ne s’arrêtent pas au dessus de la ceinture, il nous semble même salutaire de considérer à sa juste place l’attraction qui ne manque pas de s’opérer entre deux êtres.
Parce que je lui accorde une confiance sans borne, parce que cette liberté que je lui reconnais ne doit être des mots creux, parce qu’implicitement je l’ai conduit dans cette direction, parce qu’il me paraît tellement naturel d’aimer au pluriel et aussi parce que cette attirance entre un autre homme et ma femme a un parfum enivrant.

Ne nous y trompons pas ! La peur, la jalousie, les doutes sont toujours présents dans nos jeux. J’ai appris à vivre avec, quelquefois aussi à nourrir mes fantasmes. Et ne perdons pas de vue que nous avons comme postulat la légèreté, la frivolité lubrique !.

En guise de conclusion et pour synthétiser mes divagations je dirais que ce fragile équilibre sentimental qui nous relie est le fondement, la fondation même de notre amour.

Qui a dit que la débauche est un acte délibérément élitiste et que pervertir la chair est un acte de poésie ?

2 commentaires

Sentimentale-moi...

Par viouetmoi le 13 mai 2020

Bonjour Ajax,

Viou et moi, après lu votre ressenti et a priori celui de votre compagne, nous sommes assez perplexes.
Déjà, on vous félicite pour cette sincérité. Celle même, qui nous amène à voir et reconnaitre nos limites, à savoir que les sentiments, pour nous, n’ ont pas de place dans nos jeux candaulistes.
On s’ aime suffisamment pour ne pas avoir le besoin d’ amours pluriels comme vous dites.
On rejoint plus ou Moins Nicole, qui parle d’ un minimum d’ attirance mais attirance sexuelle. Ce n’ est qu’ un plus et non une raison de vie ou la "fondation" de notre amour.
Sinon, toujours pour nous, l’édifice est friable à terme.

L’ essentiel c ’est que (nous l’ espérons) dans le temps, votre vision soit synonyme d’ un amour durable.

Bien à vous et votre compagne. Viou et Tony

Sentimentale-moi...

Par jack1950 le 13 mai 2020

Vivre ses sentiments dans le candaulisme ?
Je parle pour moi même : au moment de prendre un amant, il faut que j’éprouve pour lui une attirance, non ce n’est pas de l’amour mais sans ce petit grain d’attirance je ne pourrais pas me donner a un autre homme. Alors oui je suis parfois amenée a aimer un autre homme que mon mari, mais l’aimer que pour le sexe, . Entre Jacques et moi il y a ce plus qui nous unis et qui est un amour véritable et sincère, cela n’a rien a voir avec notre liberté sexuelle, ou il n’y a que le sexe.
Nicole