Un vrai rêve

Par caroussel36 le 13 septembre 2013 1
Dans Fantasmes candaulistes

Il y a quelques mois, j’ai fait un rêve. Un vrai rêve, pendant mon vrai sommeil. Je découvrais en ouvrant une porte ma femme nue, assise, empalée (sodomisée) sur un homme, pendant qu’un deuxième commençait à la prendre par devant.

Je compris (dans mon rêve) à son regard qu’elle n’avait pas été consentante au départ (une part de lutte et de panique dans son regard), mais en même temps son visage montrait des signes subtilement perceptibles de jouissance montante.

Je lui ai alors demandé si elle voulait que je les arrête, ou bien que je les laisse continuer. Elle était incapable de me parler. Son visage montrait cette expression que je connais bien chez elle, quand l’orgasme n’est pas loin, avec en même temps une pointe de culpabilité.

Je lui ai dit alors qu’elle se laisse aller, et que j’adorerais la voir jouir violemment. Son regard a immédiatement chaviré, ses yeux se sont révulsés, et elle s’est mise à gémir, totalement abandonnée, longtemps, sous les va-et-vient des deux étrangers.
Il était donc enfin arrivé, ce moment tant attendu !... J’éjaculai en même temps que son hurlement final, aussi épuisé qu’elle, tant la tension avait été grande.

Et puis je me réveillai, comprenant que cela n’avait été qu’un rêve...
Je n’ai pas refait de tel rêve depuis. En attendant qu’un autre arrive peut-être, je fais revivre celui-ci devant vous...

1 commentaire

Ah lala !...

Par Jil Daatano le 16 septembre 2013

Les rêves ont ceci de frustrant qu’ils ne se réalisent pas ou mal.
Quand on se réveille on est déçu.
.
Plus sympas sont les cauchemars.
Quand on s’éveille ils se diluent immédiatement dans l’espae et laissent place au bonheur.

Wyylde La plus excitante des expériences de couple
Wyylde La plus excitante des expériences de couple