Petit à petit 8

Par pc31234 le 3 mars 2018
Dans Fantasmes candaulistes

Un enfant de plus, il fallut prendre une maison plus grande et changer un peu nos habitudes. Nos amis, bien sur le restèrent et d’autre vinrent se greffer à la longue.
J’étais souvent absent pour mon travail , Murielle fit de nouvelles copines et prit l’habitude de sortir souvent avec l’une d’entre elles. Le samedi, une baby-sitter gardait les enfants et elles partaient danser. Elle était très belle, en boîte elle attirait les regards masculins et évidemment l’un d’eux la dragua. Il n’y eu que des baisers pendant les danses et un échange de numéro de téléphone. L’ainé des enfants était en maternelle et le second souvent à la crèche, aussi, elle put facilement recevoir Pierre à la maison un après-midi, d’autant que l’arrivée chez nous était discrète. Elle ne se servait jamais de notre chambre mais d’une des chambres d’amis. Au lit, il lui dit qu’il était un peu complexé par la dimension de son sexe et effectivement, une fois en bouche, Murielle put le vérifier. Néanmoins, il bandait très fort sous les coup de langues, d’introduction au fond du gosier et de va et vient buccal . A son tour, i lui lécha le minou, passa sa langue de bas en haut entre les lèvres, aspira le clito puis la pénétra. effectivement la sensation était moins importante que d’habitude mais très agréable. En général, Murielle prenait ses orgasmes au cours du cunnilingus et si elle n’en avait pas au cours du coït, c’était un demi mal.
Pour compenser ses dimensions modestes, il l’a prise ensuite en levrette.
Ce fut tout de même la seule fois où elle le reçut.
Pendant l’hiver suivant, nous sommes partis nous réchauffer sous les tropiques, nous avons loué une modeste maison mais qui avait l’avantage d’être pratiquement sur la plage. Le propriétaire, un jeune métis la reluquait sans cesse, une jeune femme, vraie blonde sortait de ses copines habituelles.
Deux jours avant la fin de notre séjour, Murielle partit chez lui lui payer notre du en liquide, bien sur avec une arrière pensée, elle était vêtue d’un short moulant très court et d’un tee-shirt . Il prit l’enveloppe lui proposa un verre puis de lui faire visiter sa maison. Après une courte hésitation, Murielle accepta. A l ;intérieur, il lui prit la main, l’emmena jusqu’à sa chambre puis l’embrassa. IL lui dit de se mettre à l’aise, pendant qu’il allait se doucher. Murielle se déshabilla complètement et se glissa sous les draps, il est arrivé, vêtu uniquement d’une serviette autour de la taille, l’enleva et partit la rejoindre, le dard déjà pointant vers le haut. Il l’embrassa, caressa rapidement la poitrine et descendit sa main sur le minou, apparemment la baiser l’intéressait plus que les préliminaires. il la caressa, s’attarda sur le clito puis inséra un doigt qui rentra sans problème Murielle mouillant un maximum. dans la foulée, il se plaça sue elle et la pénétra. Murielle tout en le regardant dans les yeux, enferma ses jambes avec les siennes et entreprit de la branler en contractant ses muscles vaginaux. Il ne put se retenir et se vida. Gêné par sa rapidité, il se retire, descendit son visage vers le minou et entreprit de le dévorer malgré son sperme qui sortait du vagin, Murielle eut un orgasme aussitôt. Lorsqu’elle est venue me rejoindre, on a été se baigner et pendant qu’elle me racontait son aventure, je lui ai écarté le maillot et l’ai prise dans l’eau.
Encore un qui n’eut le plaisir de connaître le plaisir charnel avec Murielle qu’une seule fois.

Soyez le premier à commenter cette contribution

Wyylde La plus excitante des expériences de couple
Wyylde La plus excitante des expériences de couple