Petit à petit 4

Par pc31234 le 28 février 2018
Dans Fantasmes candaulistes

Après le départ du bel italien vers ses terres, Murielle prit l’habitude d’aller avec une amie dans une boîte le samedi soir. Étant très belle, véritable blonde, des jambes magnifiques mises en valeur par ses minijupes , elle était très entourée et n’hésitait pas lorsque l’un d’entre eux était à son goût a finir le nuit avec. Elle se fit remarquer par le patron qui l’invita au bar et après quelques verres lui proposa de visiter la réserve située juste derrière. Sitôt dedans, il la plaqua contre un frigo, lui roula des pelles et lui mit aussitôt la main dans la culotte. Les dim up ne gênant pas, il lui enleva son petit rempart en dentelles , se déboutonna et l’a pris directement, semblant vouloir marquer son territoire à sa manière. Il prit l’habitude de l’inviter aux heures de fermeture de sa boîte et il la baisa sur toutes les banquettes, se fit sucer aussi et lui brouta la chatte à chaque occasion. Les soirs d’ouverture, elle allait dans ses appartements du dessus et plusieurs fois dans la soirée il montait la baiser. Elle eut l’impression de servir un peu de paillasson et décida de changer de lieu de festivités.
Quelques mois plus tard, on apprit qu’il s’était fait descendre devant sa boîte. Un amant de temps en temps et le mois d’août arriva. Elle retournait avec sa famille dans son coin habituel sur la Côte et comme je me trouvais aux mêmes dates non loin de la, nous décidâmes de nous y retrouver. Avec des copains, nous avons passé l’après-midi, le repas et la soirée avec elle, sa soeurcet une copine. En boîte, on a dansé ensemble on est sorti marcher sur le sable, s’embrassant sans cesse et avant de se quitter, on avait décidé de reprendre ensemble une relation régulière. La premier jour ensemble dans notre banlieue, alors qu’elle avait sucer beaucoup de mecs depuis ces quelques années, elle me fit notre première fellation ensemble dans ma voiture garée à côté de chez ses parents.nous avons rattrapé notre retard, je lui dévorais le minou à chaque fois, on passait nos journées en 69 et en baise. C’est elle même qui me proposa s’essayer de la sodomiser, bien sur dans les minutes suivantes, après avoir assoupli l’ouverture et mis du lubrifiant, je pointais mon gland contre son étoile et s’enfonçais doucement. Je ne resistais pas longtemps vu comment j’étais serré et je lui deversais mon foutre au plus profond. N’étant toujours pas adepte de la sodomie, elle me demanda d’éviter de la pratiquer souvent. Nous connurent une période où nous seuls comptions, décidâmes de nous installer ensemble, de faire un enfant et de nous marier.
Jusqu’au jour où....

Soyez le premier à commenter cette contribution

Wyylde La plus excitante des expériences de couple
Wyylde La plus excitante des expériences de couple