Petit à petit 20

Par pc31234 le 24 mars 2018
Dans Fantasmes candaulistes

Après notre soirée avec Gérôme, nous eûmes une sexualité importante mais uniquement entre nous deux, elle me dit qu’elle avait parfois l’impression que son corps faisait des choses en désaccord avec sa tête.
Elle était toujours aussi belle, en minijupe, ses jambes faisaient retourner les regards, aussi bien masculins que féminins, mais elle semblait indifférente à cela et dans la glace se trouvait moche.
Je ne sais plus comment elle le trouva mais un après-midi où j’étais absent, un homme vint la retrouver chez nous. Après avoir pris un café, il semblait hésiter, du coup, Murielle le prit par la main, l’attira vers elle, l’embrassa puis l’amena vers la chambre d’ami ou il commença alors à prendre des initiatives. Murielle semblait trouver que les choses trainaient aussi elle commença à se déshabiller et une fois nue entreprit de mettre son futur amant dans la même tenue. Elle le poussa sur le lit, se pencha sur lui et avala sa bitte. Il essaya de l’amener vers lui pour la caresser mais en vain. Après l’avoir pomper à la limite de l’éjaculation, elle se mit sur le dos, écarta les jambes et lui demanda de venir la baiser. Sitôt la verge entièrement rentrée, elle lui attrapa les fesses pour lui imposer son rythme, elle s’en servit comme d’un gode pour atteindre son orgasme puis accéléra pour le faire jouir. Elle lui demanda de se rhabiller, prétextant une course importante.
Le soir, une fois seuls, elle me raconta son après-midi et me dit qu’elle en avait assez et ne prendrait plus d’amants, le SIDA faisant son apparition quelques années plus tard l’a conforta dans sa décision. Le seul écart qu’elle fit eut lieu des années plus tard, un jour où je n’avais pas été très sympa, elle téléphona à un copain un peu perdu de vue, se fit inviter à passer chez lui, après quelques minutes, assis côte à côte, il l’enlaça, l’embrassa dégrafa son Jean et lui branla le clito, Murielle fit de même avec le sien, sortit sa verge, se pencha et le suça, au moment de l’éjaculation, elle se dégagea et il se vida sur son ventre. Le soir, elle me raconta son aventure, pensant sans doute m’embêter et devant son attitude, je l’ai prise dans mes bras en lui disant tout mon amour.
Régulièrement, je lui propose de prendre soit un amant régulier soit plusieurs de passage mais en vain.
Si un jour nous reprenons nos anciennes habitudes , je ne manquerais pas à venir vous le raconter.

Soyez le premier à commenter cette contribution

Wyylde La plus excitante des expériences de couple
Wyylde La plus excitante des expériences de couple