Petit à petit 16

Par pc31234 le 15 mars 2018 1
Dans Fantasmes candaulistes

nous étions pour un W.E. prolongé chez des amis dans une petite station montagnarde pour le 14 juillet. A la salle des fêtes, après le feu d’artifice, il y a eu le traditionnel bal, la salle était pleine et l’ambiance bon enfant. Au cours de la soirée, Murielle voulut aller aux toilettes mais abandonna devant l’état des lieux. Un homme que nous connaissions de vue, âgé de 20 ans de plus que moi lui proposa de l’accompagner chez lui situé à quelques centaines de mètres de la salle des fêtes, elle vint me dire qu’elle revenait quelques minutes plus tard mais elle fit son retour après plus de 3/4 d’heure d’absence.
Je lui fit signe de venir me voir et vu sa mine, je me suis douté qu’elle n’avait pas fait que se rafraîchir. Elle me dit qu’après son passage aux toilettes, ils l’amena à la salle de bain pour se rafraîchir et pendant qu’elle était penchée sur le lavabos, il commença à s’approcher par derrière et poser ses mains sur les hanches et l’attirer vers lui, il se plaqua dans son dos, passant les mains sur le ventre puis sur la poitrine protégée par un fin corsage et le soutif, il défit les boutons du premier et souleva le second pour toucher directement les deux seins, déjà avec les pointes érigées. Laissant une main pour s’en occupé, il passa la seconde sous la jupe puis sous le string pour arriver au début de la fente et caresser le clito. Murielle lui facilita le travail en écartant les jambes, il en profita pour introduire son majeur qui rentra facilement.Il la retourna pour être face et elle et lui rouler un patin et placer la main de Murielle sur la braguette. Elle ouvrit la fermeture , dégrafa le bouton, , baissa le pantalon entraînant le slip au passage. sans rien lui demander, elle se mit à genou devant lui, attrapa la tige, la caressa un peu puis approcha ses lèvres et la prit en bouche. elle la tenait d’une main, caressait les bourses de l’autre et faisait des va-et-vient avec ses lèvres, titillant le gland de la langue à chaque passage. Il l’a prévint qu’il allait partir et elle eut juste le temps de s’écarter pour voit les giclées passer à côté de son visage. Il l’amena sur le canapé, finit d’enlever le string, lui mit les fesses au bord et amena sa bouche sur la vulve. elle mit ses jambes sur les épaules de Claude et il lui téta le clito, aspira chaque parcelle des petites lèvres, introduit sa langue dans la fente, puis la passa du clito au bord de l’anus ce qui entraîna Murielle dans un orgasme libérateur. N’ayant pas retrouvé sa forme, il lui proposa de retourner au bal, elle pour me retrouver et lui sa femme. avant de se séparer, il lui proposa de se voir avant la fin de notre séjour mais nous n’en avons pas eu le temps.
Une fois dans notre chambre, on a du perturber le sommeil de nos amis car comme à nos habitudes, on a baisé sauvagement avant de s’endormir enlacés tendrement.

1 commentaire

Petit à petit 16

Par candopaq le 18 mars 2018

Ces petites histoires sont toujours un délice à lire. J’imagine très bien les scènes. Il y a juste ce qu’il faut de détails pour fantasmer et bander…
Merci. Au plaisir d’en lire d’autres.

Wyylde La plus excitante des expériences de couple
Wyylde La plus excitante des expériences de couple