Enlèvement.

Par jolie-belle le 15 décembre 2018
Dans Fantasmes candaulistes

Au fur et à mesure de soirées agitées ,dans nos rapports sexuels sauvages ou lors de douces féllations prodiguées devant la télévision, par exemple...progressivement et par bribes,donc,ma femme me raconte ce qui s’est passé dans un fameux..1mat, au large de la Catalogne.Un catamaran sans doute assez beau,que je n’ai pas même réussi à voir mais qu’elle a bien connu,et que je parviens maintenant à mieux imaginer à travers ses mots qui répondent à mes mille questions.

Si je recolle toute la dernière histoire vécue avec Georges et Samuel pendant ces trois jours hors de l’emprise (même minimale de son époux-moi même, )ça donne à peu près ce qui suit.J’ai bien sur arrangé et résumé les faits.Mais, afin de garder un aspect crédible et aussi plus excitant d’après moi... je vais écrire comme si Nadia nous parlait :

"Georges m’appelle donc une première fois et me dit qu’il sait où je me trouve et qu’il a bien envie de me sauter dans les toilettes d’un restau à Barcelone ou dans un sex shop (il y en à parait il, pléthore dans la capitale catalane) ou dans un hôtel borgne ou même dans le local poubelle de la villa où je suis ..etc ...Nice-Barcelone en Porsche,ça lui fait pas peur ; bien au contraire.
Refroidi, car je suis en vacances avec mes enfants et ma belle famille, il se contentera malheureusement de juste me fantasmer. Mais il promet de m’appeler tard les soirs pour se branler au téléphone en me racontant des cochonneries.Il m’amuse et m’excite à la fois.On décide d’attendre que mon mari arrive en Catalogne pour trouver une solution moins virtuelle avec lui.
Or, la chance va précipiter les choses : Le beau frère de mon mari possède un appart de ski en Andorre et il doit s’en aller voir le syndic de l’immeuble.Il propose donc,lors du déjeuner qu’on y aille tous ensemble dans l’Espace qu’il vient d’acheter.Nos trois enfants plus les deux siens sa femme et moi ...nous sommes 8.Il ya 7 places.Mince.
- "Ok,bon... on prend aussi la Clio,je la conduirai avec les deux grands et les femmes partent avec les trois autres dans l’Espace, voilà voilà...".
Je vois bien qu’il est un peu déçu de ne pas conduire son Espace 5 plein d’options...! Outre que c’est effectivement compliqué pour lui de laisser des femmes conduire son jouet,un séjour en Andorre ne me fait pas rêver et je crois bien avoir d’autres projets...
- "je suis crevée,vous serez mieux sans moi,un livre à finir, les enfants adorent Andorre mais moi je supporte mal la montagne,etc,etc..."
aucune difficulté à trouver des excuses bidons qui marchent.
Mon "sacrifice" les enchante et ils se barrent de bon matin et sans vergogne pensant faire une bonne action en empreinte carbone, confortablement serrés à 7 dans leur bétaillère.Les petits,tout sourire me font au revoir de la main.
Le soir même,Georges me raflait avec sa grosse bagnole pour filer vers Sitges ou un de ses ami nous invitait à diner...

Soyez le premier à commenter cette contribution