Libre d’être vilaine ! n°4

Par Doctor Metal & Morticia le 19 juillet 2018 2
Dans Fantasmes candaulistes

Pendant qu’il est dans sa douche, elle vient me voir dans la cuisine et me dit qu’elle a pris tout son temps pour monter les marches juste devant lui !
- " Très franchement, j’en ai fait exprès de monter devant lui et de prendre tout mon temps, histoire qu’il apprécie ce que j’ai à lui offrir. Tu crois qu’il m’a regardée, qu’il m’a matée, qu’il m’a désirée ? En tout cas, il paraissait très troublé quand, arrivée en haut des marches, je me suis retournée. "
- " Tu m’étonnes, avec le beau petit cul que tu possèdes, il n’a pas dû être déçu du spectacle ! "
- " Oui, mais il y a quelque chose d’injuste dans tout cela. Moi, je lui ai permis de voir ce que j’avais à lui offrir, mais moi ?
- " Comment ça moi ? Que veux-tu dire ? Je ne te suis pas.
- " Ben oui, et pour moi, qu’a-t-il à m’offrir en échange ?
- " Ah bah là, moi je ne sais pas.
- " Oui et bien justement, il se trouve que moi, j’ai envie de savoir, ou plutôt disons que j’ai besoin de savoir à quoi je dois m’attendre. Tu penses qu’il accepterait que je prenne ma douche avec lui ? "
- " Disons plutôt que tu es en train de me demander si je serais d’accord à ce que tu le rejoignes sous la douche ? Et bien, tu n’as qu’à aller le rejoindre , le voir sous la douche, c’est pas plus compliqué que cela, comme ça , tu seras fixée "
- " Tu ne m’en crois pas capable, peut-être ? "
A peine sa phrase terminée, elle se lève et avant même que je n’ai pu lui rendre ma réponse, la porte de la salle de bain se referme. Je réalise alors que ma femme est dans la salle de bain où un homme prend sa douche. Que dois-je faire ? Que puis-je faire ? L’appeler, aller la chercher, ou l’attendre, attendre patiemment qu’elle en ressorte ?
M’attendant ou plutôt espérant qu’elle réapparaisse au plus vite, soit deux à trois minutes plus tard et qu’elle me donne la réponse à sa question concernant ce qu’il avait à lui offrir : pour être plus clair, quelle est la taille exacte de son sexe ? Elle n’en ressort qu’après un bon quart d’heure, rhabillée mais ses cheveux sont mouillés. Je lui pose alors la question stupide.
- " Tu as lavé tes cheveux ? "
- " Non, c’est lui qui me les a lavés puisqu’il m’a carrément invitée à prendre une douche avec lui aussi naturellement que cela. "
- " Et alors ? "
- " Eh bien, il faisait chaud, très chaud dans la salle de bain ! "
- " C’est-à-dire, mais encore. "
- " Il m’a massé le dos, puis il m’a rincé les cheveux, tu sais comme tu me le fais à chaque fois. Alors moi, je n’ai pas changé mes habitudes pour autant… Je me suis prêtée au jeu et comme quand je t’agrippe à ces moment-là, je l’ai agrippé alors qu’il me rinçait les cheveux. "
- " Et alors, a-t-il au moins quelque chose à t’offrir ? "
- " Et bien, vu que tu veux tout savoir, moi, je crois bien que tu vas être jaloux, très jaloux, car notre ami a beaucoup, vraiment beaucoup à me donner. "

Sur ces mots, elle s’approche de moi, me colle et m’embrassant dans le cou, elle me chuchote à l’oreille :
- " Le cadeau que tu m’offres est important, disons même qu’il est vraiment très gros. Je crois bien que ta petite femme adorée que je suis va être comblée, très comblée même, tu peux me croire. J’ai eu un avant-goût de son engin, je ne savais pas qu’une telle dimension pouvait exister chez un homme ! "

A peine a-t-elle terminée sa phrase que l’on s’embrasse avec fougue et passion car cette situation nous excite tous les deux au plus haut point. Puis la porte de la salle de bain s’ouvre et Jean-Luc en sort, quelque peu gêné mais pas plus que cela à vrai dire. Je sens que la situation ne lui déplait pas et que surtout ma petite femme ne lui déplait pas. Alors comme une chatte en chaleur, elle se détache de mon étreinte en douceur pour se coller littéralement à lui en lui demandant :
- " Alors, ça y est tu as pris une bonne douche, ça t’a fait du bien, c’était assez chaud ? "

Puis elle l’embrasse sur la bouche, alors que je me trouve juste à côté d’eux, mais cela ne semble pas les déranger le moins du monde. Je constate même que leurs langues se mélangent dans un baiser dévorant. Puis restant accrochée à son cou, elle se retourne vers moi et me dit, tout en me réclamant un baiser.
- " Il n’y a plus que toi qui n’a pas pris de douche. Va-s- y maintenant, nous on va t’attendre ici….Bien sagement " me rajoute elle, d’un air malicieux en nous regardant tous les deux

2 commentaires

Libre d’être vilaine ! n°4

Par Candaule le 20 juillet 2018

Je suis d’accord avec CANDAUCANDAU nous sommes nombreux à attendre la suite d’autant plus que la fin de cette première partie laisse supposer que vous allez les surprendre comme semble le souhaiter votre moitié mon cher DOCTOR MORTICA et c’est bien là le summum du plaisir pour moi....
Racontez-nous vite la suite.
Au plaisir de vous lire

Libre d’être vilaine ! n°4

Par candaucandau le 20 juillet 2018

On est nombreux a attendre lol

Wyylde La plus excitante des expériences de couple
Wyylde La plus excitante des expériences de couple