Se préparer pour un autre monsieur 7 Mariage.

Par jolie-belle le 9 juillet 2020 1
Dans Fantasmes candaulistes

En ce dernier vendredi de juillet, l’orage gronde mais mon épouse dort profondément et j’admire ses fesses en partant au boulot. Je dois terminer deux trois trucs avant de partir en vacances...
Je me dis en conduisant sous une pluie battante, que ce "mariage avec son amant" n’était finalement qu’un fantasme...
En fait, les enfants sont absents depuis des semaines mais nous n’en avons pas beaucoup profité...Mis à part un beau week-end à Nice, où notre vieil ami Georges a baisé Nadia dans le parking d’un restaurant cannois, sur le capot de sa voiture.Sympa, bien sur, mais rien de fantastique.
En fin d’après midi, je reçois un sms de mon épouse : "mariage pluvieux/mariage heureux". J’appelle aussitôt.Laisse un message...elle textote qu’elle ne peut pas parler mais confirme qu’on va bien s’amuser ce soir.
Je Bâcle donc mon travail pour rentrer au plus vite.La maison est vide, elle a pris sa voiture et il est déjà 19 heures ! Elle ne me répond plus et je n’aimerai pas être exclu de l’événement.Tant pis, j’appelle Mr Délériat "devis gratuit", l’amant-plombier.
- "Allo ?... Jean Luc, comment ça va, mon collègue ?...hé, on a besoin de toi ce soir ; mets ton costume...pa’ce que je me marie (Il rigole)...avec ta femme !"
Il me dit récupérer Nadia qui va finir son rendez vous chez l’esthéticienne. On se retrouvera dans la campagne aixoise. il m’envoie une adresse, la photo d’un portail et son code... je démarre.
Guidé au GPS dans des pinèdes aux labyrinthes de villas, j’entre enfin dans une prétentieuse propriété italo-compliquée.
Déjà cinq voitures dans la cour !? (dont deux très belles Alfa toutes rouges).Mais qui sont ces gens ?
Un peu angoissé, je sonne à la porte d’entrée.Je suis en retard.
Un grand type, au physique avenant sous un tee shirt bariolé, avec des cheveux très courts et une moustache sur un sourire bien blanc,(presque le Magnum des années 80, avec du ventre) m’ouvre...
- Bonsoir ! Jean Luc, je présume ?...Olivier.Entrez, faites comme chez vous...je m’habille.
Il m’invite à attendre sur un canapé avec un verre et il file à l’étage en s’excusant.Visiblement, il n’y a que lui, pour l’instant.
Dans le grand salon avec vue sur une piscine, les meubles ont été poussé contre les murs pour dégager un large passage vers une grosse table recouverte de fleurs.Sur les dessertes, une sorte de buffet froid avec un bol à glaçon géant où baigne du champagne. On attend des invités ; des tapis partout, une enceinte Bluetooth de grande marque envoie une faible musique d’ambiance.En fait, je suis en avance.

- "C’est une sacré salope, que vous avez là, non ?",me crie olivier en descendant vers moi.
Je dois l’admettre.Et, m’inquiétant du nombre de voitures il m’explique qu’il collectionne les Alfa (faute de Ferrari, me dis-je).Les trois autres sont à sa femme et ses copines parties hier en Grèce.Du coup, la maison est libre pour le sexe !
- Votre femme, vous êtes marié ?
- Oui.Elle est bien plus jeune que moi, c’est presque une ado (il me montre la photo d’une belle jeune dame blonde, sur son téléphone).Mais franchement, les vacances avec ses copines...no way !
- Elle est mignonne...
- Mais pas assez portée sur le cul.Votre épouse, par contre...Ton épouse ! ...ta petite pute...voyons voir...il fait glisser son doigt sur son téléphone et apparait les belles fesses de Nadia un peu rouges en premier plan, visiblement occupée à lécher les couilles d’un monsieur qui se branle au dessus de sa tête. Suivent cinq ou six autres clichés dans le même esprit(on ne la reconnait pas, heureusement).
- " Elle a un cul fantastique et elle suce vraiment bien ! On sent le dressage réussi.
- Merci.
- Sur celle la, le type s’appelle Serge, un vieux retraité sympa. Il sera là.
- Ma femme m’a expliqué.-C’est lui qui m’a présenté Enzo ; le marié...elle t’a expliqué aussi.
- Oui.
- Ce que tu dois faire ?
- Le témoin.
- Oui...mais pas que...ce soir tu ne dois plus vraiment la connaitre. Elle n’est plus à toi ! Nous( les invités, je veux dire) on ne la baise que si Enzo le veut bien et il est fantasque, parfois capricieux...donc.
- Drôle de mariage.
- Ah ça !... moi, dans l’histoire, je suis "le maire", j’espère donc en profiter un max...En plus, on est chez moi. J’ai hâte de sa langue sur mes couilles.
- Ah oui...Et au niveau tests, MST, et tout ça ?
- Négatif. Je suis hypocondriaque et ma femme infirmière, en plus ! No soucis. J’ai une grosse bite et je compte bien fourrer de la chatte ce soir ! " déclame-t-il, en riant de bon coeur.
- Oh, classe.
- Bon écoute...ton épouse aime bien la soumission, n’est ce pas ? Ce n’est pas votre première aventure ...etc...alors, es-tu prêt à nous la céder, et surtout à ce cochon d’Enzo ? Il peut être humiliant, voire un peu violent avec elle...toujours pour son bien, remarque... et sans blesser personne. Jamais. Mais là, il faut que tu joues le jeux sans t’interposer, ça gâcherait tout.
- M’interposer ?
- Oui, on va dire ou faire des trucs un peu hard, quand même.On a vu des maris pas très joueurs...
- Bon ?... d’accord.
- Tu n’es pas du tout jaloux ? Bravo.
- C’est plus compliqué...mais c’est pas le problème... t’inquiète. J’espère juste passer une bonne soirée".répondis-je avec un sourire mal assuré.
- "Ta femme surtout, va passer une bonne soirée ! ...enfin, ta femme...la mariée, je voulais dire !"

1 commentaire

Se préparer pour un autre monsieur 7 Mariage.

Par clahire le 9 juillet 2020

Merci pour cette suite !!!