Se préparer pour l’ autre monsieur.5. Le mariage.

Par jolie-belle le 25 juin 2020
Dans Fantasmes candaulistes

A cette époque et pour une fois, mon épouse s’était donc trouvé un nouvel amant toute seule....

Au début, je ne l’ai pas vu et je lui ai très peu parlé : parfois juste un coup de téléphone pendant leurs premiers rendez-vous.(voir les récits précédents)
Depuis, elle se rend de temps à autres chez cet artisan (un plombier comme dans les films pornos, ce qui nous amuse follement)
Le soucis reste pour moi qu’il ne veut pas me rencontrer. Ce genre de situation, certes excitante, ne me plait pas vraiment...discuter les limites de ces relations un peu "tordues" en amont de toute action sexuée me semble plus sage. Mais ma femme n’en a cure !

- "Ce n’est pas un gentleman, ok ...mais il me baise bien. Basta."

Pourtant, ne jamais être présent, ne pas pouvoir participer, pour profiter de mon épouse prise par un autre me frustre au plus au point.
D’un autre côté, si le type est directif, un peu rustre et old fashion, il se révèle heureusement et contre toute attente, propre et vraiment très discret.Nadia ne le voit presque jamais ailleurs que chez lui, le soir...ce qui limite complètement les risques de quant dira-t-on, même si il habite à quelques minutes de la maison.
Leur relation peu contraignante avec des rencontres très espacées dans le temps, se déroule depuis deux ans environ. Certaines fins de semaine, quand elle est libre, elle se pare d’une tenue sexy, de quelques bijoux ,d’un maquillage voyant et s’en va baiser sur ses talons les plus hauts. Elle revient de bonne humeur et je la prends ensuite tandis qu’elle me raconte sa soirée. Parfois, je ne sais même pas qu’elle est sortie se faire enfiler.Je l’apprends au détour d’une conversation nocturne ou d’une pipe qu’elle m’offre... bien plus tard.
On trouve donc une sorte d’équilibre, mais je passe sans doute de candauliste à tout simplement cocu.Ce qui, entre nous, la fait bien rigoler.
Et puis, cela ne nous empêche pas d’aller jouer avec d’autres personnes. Nous retrouvons au grès de nos week end et vacances, notre ami Georges, que mon épouse adore et qui nous invite régulièrement autour de la Rivièra.
Lors d’une séance de baise, en levrette traditionnelle et tranquille à la maison...tandis que ma femme répond à mes questions salaces pendant que mon sexe coulisse en elle, elle m ’annonce qu’Enzo voudrait nous inviter à son mariage.
- "Ah bon, il se marie ?
- ( silence).Oui...avec moi.
- ..."
M’étant arrêté net, mon épouse qui continue à bouger son cul, éclate de rire et me regarde en biais, moqueuse.
- "t’inquiète, c’est pas un mariage avec le curé et 200 personnes... tu peux re-bander, s’il te plaît ?
- Hein ? mais qu’ est ce que tu dis ? tu es déjà mariée...et avec moi, du reste ! tu l’as oublié ? tu es complètement folle !
- On sera cinq ou six, avec toi.
- Absurde.
- Rooh la la,...ça l’excite, voilà, c’est tout.Il veut m’épouser pour avoir des droits imaginaires sur ma chatte et surtout me baiser dans une robe de marié devant ses amis ! Ce sera un beau mariage d’ailleurs, avec champagne et traiteur...chez un de ses copains que je n’ai jamais vu...le type travaille la mairie d’Aix..c’est lui qui a eu cette idée. On aura deux témoins ; toi et son voisin, Serge ..qui est très gentil et que je connais bien, lui, par contre. Monsieur Délériat a même écrit un contrat pour sa petite femme soumise...que je vais devoir signer et tout...ne manque que la date.
- Il a tout prévu, ce salaud.
- Oui...et quand on baise, il me raconte tout ça et ça me fait bien mouiller !
- Il est malade ! ... et toi, tu acceptes ?
- Mais c’est pour jouer, putain ! ...mais tu bandes plus ? T’es con, toi. En plus, il t’invite alors qu’il n’en avait pas franchement envie au début...mais..."
(Elle se retourne et s’approche à quatre pattes en me regardant de toute la coquinerie féminine dont elle est capable... la voilà qui suce mon sexe mou et mes couilles avec dextérité.)
"...mais comme je sais que ce genre de soirée va te plaire ; je t’ai choisis comme témoin ! ...il en avait prévu un autre, tu sais"

J’avoue que de jouer avec le protocole du mariage ne m’est jamais venu à l’esprit, et que, finalement, ça peut être un fantasme très très hot. Je me détends par les caresses de Nadia et conviens avec elle que ce type de mise en scène peut avoir son charme. Ma bite reprend sa forme et sa belle texture qui lui permet de se ré-engoufrer à sa place.
- "Mais...pour cette "cérémonie",tu n’as plus ta robe blanche, tu l’as envoyé à une copine, il y a longtemps...
- On s’en fout, on va pas faire dans le traditionnel...son voisin Serge collectionne ce genre de fringues... façon sexy...il est fétichiste.
- Tu le connais donc vraiment bien ?
- Oui.
- Il t’a baisé, lui aussi ?
- Non, il ne bande quasiment plus...quatre vingt ans ! même si il ne les fait pas.On va souvent chez lui, j’y ai essayé de la lingerie de toute sorte...il me caresse et se branle un peu, c’est tout.
- Tu ne m’a jamais raconté ça...tu lui as léché les couilles, je parie, non ?
- Bof, du bout de la langue... pendant qu’Enzo me prend par derrière.Mais je ne te dis pas tout ! tu verras ça par toi même...
...à mon mariage !"

Soyez le premier à commenter cette contribution