Plan cul à Plan de Campagne 5

Par jolie-belle le 11 octobre 2020
Dans Fantasmes candaulistes

Contre toute attente, me voilà donc dehors et je me balade autour du bâtiment...personne. Pas de Michel. Tant mieux. Ce scénario qui m’exclut de l’épicentre pornographique me rend un peu jaloux. Même si je l’ai bien cherché, même si c’est mieux que rien, même si c’est "candaulistement" excitant ... Ce Chédid est trop gonflé, ZUT !
J’essaie de trouver une porte dérobée ou un moyen d’entrebâiller un peu mieux les volets afin de profiter un peu de la scène qui occupe ma femme. Impossible ; tout reste verrouillé.
Parvenant enfin à m’immiscer dans un réduit à côté d’une cuisine...j’entre aussitôt dans un couloir encombré de boites vides, d’où l’on perçoit les cris aigus de mon épouse. La grosse voix de son amant du jour l’insulte accompagnant le bruit flasque de fesses claquées.La maison résonne le sexe. J’imagine des grosses mains s’abattre et rougir son joli petit cul, sa bouche étouffée par un beau sexe gluant, ses nichons distendus...
" -Suce mieux que ça, Salope, fait moi bien bander...je vais te prendre comme une chienne...etc."
Je n’entends certes que du grand classique mais ça fait toujours plaisir...

Par contre, je ne vois toujours rien car aucune porte ne communique avec le bureau de la débauche. Je n’ai que le son et je m’en lasse.
Je fais donc un tour en marche arrière, pour trouver un autre poste d’espionnage. À l’extérieur, je tombe sur l’architecte (donc) qui traverse à grandes enjambée le jardin du faux lotissement. Son visage, éclairé par son portable, me sourit quand il m’aperçoit.
- "Hé, monsieur ! hoè ? ... Chédid est avec votre copine...et il me demande de le rejoindre... Ce gros porc a besoin de renforts, on dirait ! Venez ! On va la baiser.
- Heu...je...
- Vous ne participez pas ? Regardez, (il me tend son écran) elle est à poil sur son bureau ! Une putain magnifique, celle-là...quel joli cul ... Ce n’est pas tous les jours qu’on a ça au bureau. Non mais quel cul ! ...ça ne vous dit pas ?
- Oui, je sais tout ça, mais votre patron m’a demandé d’attendre dehors pendant qu’il la baise, alors je ne voudrais pas...
- Ah, ah, ah ..., mais non, ce n’est pas mon patron ! Chédid n’est qu’un des commerciaux de la boite, il vient souvent baiser ici avec les prostitués du coin car j’ai les clés du site. On y fait même des gang-bang avec des couples échangistes...
- Oui, mais il m’a un peu mis dehors.
Et vous savez quoi ? En fait, il a une toute petite bite qu’il veut absolument cacher ! C’est pour ça qu’il vous a fait sortir.
- Oh ?... Mais ce n’est pas un problème, ça. Pour elle...tout ce qui rentre lui va très bien !
- Venez, mais venez...quant elles sont dans cet état, on en fait ce qu’on veut !"

Soyez le premier à commenter cette contribution