Plan cul à Plan de Campagne 2

Par jolie-belle le 7 octobre 2020
Dans Fantasmes candaulistes

Au Resto, tandis que Nadia "textote" avec ses copines, je m’ennuie et m’éloigne un peu vers les toilettes.
Réaliser un truc avec son cul me taraude. J’envoie un SMS à Enzo, l’amant de Nadia, qui se targue d’en avoir fait sa femme. Lors d’un simulacre de mariage, il lui a fait signer un contrat où elle jure d’accepter ses caprices sexuels. Il la veut soumise à ses désirs de mâle dominant, prompte à lui obéir et toujours disposée aux activités perverses qu’il lui impose... même à distance. Je doute qu’elle accepte tout ça autrement que par jeu et je n’aime pas trop ce type, mais, faute de merles...
Je lui écrit qu’il pourrait nous rejoindre, demander à ma femme d’aller au Sex-shop où je deviendrais un voyeur parmi les autres...
Il répond et trouve l’idée de l’exhibe très sympa...mais hélas, il finit un gros chantier dans les Alpes et il ne reviendra pas avant une bonne semaine. Il me promet pourtant de m’aider en la contactant, si une idée cochonne lui vient aussi à l’esprit.

Mais, visiblement, rien ne viendra...

Pourtant, au moment de rentrer, mon épouse me demande étrangement si je connais Expo-bât ?
- "Le village de maisons "témoin" ? Oui, bien sûr ; on est juste à côté.
- Génial, il y a un joli parc, allons-nous y promener !
-Mais...on est déjà propriétaires et puis...c’est fermé là. Il y a un grand jardin, c’est vrai, mais l’endroit n’est pas super bandant.
- Je crois bien que ça pourrait l’être, si tu veux mon avis. Allons-y, s’il te plait ! "
Intrigué, je démarre en douceur la petite Fiat tandis que Nadia se concentre sur le miroir de courtoisie, lâche ses cheveux, les arrange, se maquille et remet ses bijoux...tiens, c’est bon signe, me dis-je.
Arrivé à Expo-bât, dont le parking surplombe la zone du Sex-shop...elle retire ses soutiens gorges et vire sa culotte vers les places arrière.
J’ouvre des yeux de hibou et bouche bée, je lui dis que finalement, elle change d’avis à la vitesse de la lumière. Elle sort sans me répondre en claquant la portière. Je la rejoins pour mettre enfin mes mains sur son cul...
- "Suis-je assez ..."bandante" ? Ironise-t-elle ?" En tournant sur elle-même.
La jupe vole et ses jolies fesses claires apparaissent. Le T-Shirt n’est pas assez opaque pour couvrir vraiment le blanc de ses seins sur sa peau brune. On en voit nettement les pointes plus foncées.
- "Tu vois, pas besoin de guêpière, ni de talons hauts...tu ferais bander les curés !
- J’en suis sure...mais on va aller vérifier ça tout de suite.
- Et, on va où, là ? Comme ça, hein...ma petite salope ? En face ? Au cinéma porno du X center ?
- Non, à Expo-bât !
- Mais c’est fermé, je te dis. Regarde on voit bien leur parc complétement vide !... Leur portail est super haut, en plus !
- Attends, tu es trop con"...elle textote.

Quelques instants plus tard, un vigile bien costaud avec accent vaguement russe nous ouvre et demande si nous sommes bien madame Nadia Délériat et ? ...
- "Un ami ! ," répond promptement ma femme, en me souriant (Mince ,je crains le pire.)

Soyez le premier à commenter cette contribution