Libre d’être vilaine n°7

Par Doctor Metal & Morticia le 8 janvier 2020 4
Dans Fantasmes candaulistes

Sur ces mots, elle se retourne vers lui, vers sa queue plus exactement, elle lui dépose un léger baiser sur l’extrémité de son gland puis l’engloutit d’une seule traite mais en allant doucement, en prenant tout son temps pour l’avaler entièrement. D’où je suis, étant dans son dos, je ne vois que sa nuque. Ses cheveux longs sont détachés ce qui ne me permet pas de la voir le sucer. D’ailleurs, l’a-t-elle fait comme je le pense ou est-elle simplement, si j’ose dire, en train de l’embrasser ? Je veux et j’ai besoin d’en avoir le cœur net. Je rassemble le plus délicatement que possible ses cheveux et les maintiens de ma main sur sa nuque et son dos. La verge de son ami est presque entièrement dans sa bouche. Ses yeux sont fermés tant elle apprécie ce qu’elle lui fait. Elle avait effectivement très envie de le sucer, de l’avoir dans sa bouche. Quant à lui, je peux affirmer sans me tromper qu’il aime se faire sucer comme tous les hommes d’ailleurs. De plus, je dois dire que ma femme est très douée pour les fellations et que c’est son ami qui en profite en ce moment. Après même si cela reste difficile, il faut parfois savoir prendre sur soi pour l’unique plaisir de sa femme adorée.
Puis elle ouvre ses yeux sentant que je la regarde et tout en gardant sa queue plongée au plus profond de sa gorge, elle me regarde, puis laisse ressortir cette queue tout doucement pour venir m’embrasser. Elle le fait se rasseoir sur sa chaise. Elle se lève de sur moi et se penche vers lui pour l’embrasser, m’offrant ainsi une vue imprenable sur son beau cul dans cette robe rouge si moulante. De plus sur ses chaussures rouges à haut talons, elle est très grande et de plus cambre le dos ce qui la met, bien évidemment, en valeur. Elle nous excite tous les deux, ça c’est sûr, il n’y a aucun doute là-dessus.

Puis elle se retourne vers moi. Elle est debout entre nous deux assis. Elle se penche vers moi, m’invitant à l’embrasser. Moi, bien évidemment je réponds à son invitation mais elle me sourit, recule vers son ami, ouvre ses jambes, ce qui bien entendu relève à souhait sa robe et vient ainsi s’asseoir sur les genoux de son ami.
Elle me regarde, me sourit pendant que lui pose ses mains sur ses seins. Elle ne me quitte pas des yeux alors même que les mains de son ami commencent à parcourir tout son corps, son dos, ses épaules, ses seins, ses hanches et pour finir, je vois même que les deux mains de cet homme se positionnent sur l’intérieur des cuisses de ma femme et progressivement remontent pour venir caresser, attraper sa chatte déjà grande ouverte à pleine mains. Ses yeux sont toujours plongés dans les miens quand soudainement elle se mordille la lèvre inférieure puis ferme les yeux et pousse un petit gémissement. Il vient de la pénétrer d’un doigt. Je les regarde ainsi tous les deux assis sur la chaise et elle se faisant caresser la chatte à volonté. Quand elle rouvre les yeux et me fait signe de venir les rejoindre debout près d’elle.
- Dis-moi, et toi, n’as-tu rien à offrir à ta petite femme adorée ? Non, parce que une queue de cette taille c’est bien mais deux c’est encore bien mieux tu sais pour une femme.
Alors elle m’agrippe par la taille tout en restant assise sur son ami. De toute façon, même si elle voudrait se dégager de lui (ce qu’elle ne veut absolument pas !) elle ne le pourrait pas. Ses deux mains lui agrippent le haut des cuisses. Elle a les jambes toutes grandes ouvertes, bien installée sur lui, à un tel point que si je ne pouvais pas voir sa chatte, j’aurais cru qu’il serait en train de la pénétrer. Mais non ce n’est pas le cas. Par contre une chose est sûre, sa queue est toute dure et collée tout contre les fesses de ma femme.
- Il ne m’a pas prise, je te rassure… pour l’instant mais je sens ce qui va m’arriver si je suis encore bien plus vilaine avec vous deux ! ...et je sens que j’ai très envie d’être très punie tu sais ?..

4 commentaires

Libre d’être vilaine n°7

Par didier le 15 janvier 2020

Oh oui, si Morticia reconnait son envie d’être punie...qu’elle choisisse elle même "sa" punition...je sens que

cela en excitera plus d’un dont votre serviteur.

Encore, encore, encore et merci !

Didier

Libre d’être vilaine n°7

Par mariop66 le 14 janvier 2020

A Quand le N°8 ??

Libre d’être vilaine n°7

Par Doctor Metal & Morticia le 9 janvier 2020

Merci MAVERICK,
Mais avez-vous lu le tout début de l’histoire car là c’est tout de même le n°7 et comme moi je n’arrive pas à retrouver les autres "Libre d’être vilaine n° 1 à 6" donc j’aimerais savoir ?

Libre d’être vilaine n°7

Par Maverick le 9 janvier 2020

Beau récit, vivement la suite