Mon mari soumis et cocu

Par Couplexcuckold le 25 octobre 2020 7
Dans Expériences de conjoint(e)s

Ma famille est ce qu’il y a de plus important pour moi. Je suis mariée depuis 20 ans avec Marc, mon mari adoré, aimant et attentionné qui m’a fait deux beaux enfants déjà adolescents. Marc est un chef d’entreprise dont les affaires florissantes nous permettent de vivre très aisément.

Et pourtant aujourd’hui j’ai un amant régulier, Nicolas, un beau jeune homme de 30 ans que je vois toutes les semaines. Marc est au courant. Il aime cette situation. Car mon mari chéri est devenu mon soumis, prenant plaisir à être à mon service et à me voir faire l’amour avec d’autres hommes.

Comment en sommes nous arrivés la ?

J’avais 25 ans lorsque j’ai rencontré Marc. Son intelligence vive, sa beauté latine, mais aussi et surtout sa gentillesse naturelle m’ont séduites. Nous avons rapidement fait des enfants que nous avons élevés avec amour et attention.

Sexuellement, je me sentais appartenir corps et âme à Marc, qui me satisfaisait pleinement. J’aimais être sa petite soumise un peu chienne.
Mais avec les années, nos jeux à deux devenaient un peu répétitifs. Nous avons commencé à fréquenter le milieu libertin, tout d’abord en simples observateurs. J’étais fascinée par les femmes qui osaient multiplier les amants durant une soirée, sans jamais penser que je serais capable d’en faire autant. Pour être honnête j’avais également peur que ce type de pratique casse quelque chose dans ma relation avec Marc. Mettre en danger notre couple tellement harmonieux était la dernière chose que je voulais.
Marc de son côté était convaincu au contraire qu’il fallait essayer. Il était très excité à l’idée de me voir faire l’amour avec un autre homme et pensait que ceci ne ferait que renforcer notre complicité.

Je finis par me laisser convaincre. Je commençais à avoir des amants en présence de Marc. Je jouais à la femme lubrique qui se faisait prendre par d’autres mais qui appartenait toujours à son Mari. Quand un homme m’avait fait jouir, je venais vers Marc. J’aimais qu’il me punisse en me donnant une fessée et en me prenant lui même virilement. Marc restait mon homme, celui auquel j’appartenais et à qui j’étais dévouée.

Cependant, petit à petit la situation évolua. Les autres hommes étaient souvent plus virils, plus endurants, mieux membrés que Marc. Je prenais encore beaucoup de plaisir à ce que mon mari me regarde et à me lover dans ses bras après avoir eu un bel orgasme avec un autre homme, mais je ne ressentais plus le besoin qu’il me donne une fessée ni qu’il me prenne à son tour. Progressivement c’est moi qui devenais la maîtresse de notre couple, Marc prenant le rôle du mari cocu au service du plaisir de sa femme.

Marc comprit très bien que notre relation évoluait. Non seulement il l’acceptait mais il admettait que cela lui procurait beaucoup de plaisir. Il préférait être à mon service que me dominer. Il aimait savoir que je prenais autant de plaisir avec d’autres hommes. Paradoxalement, nous étions de plus en plus amoureux. Alors que beaucoup de nos amis en couple depuis aussi longtemps que nous et totalement fidèles l’un envers l’autre ne s’entendaient plus aussi bien et pour certains divorçaient, nous nous sentions avec Marc encore plus complices qu’au premier jour.

Marc aimait que je me comporte comme la dominante de notre couple au quotidien. Il aimait être à mon service et prenait plaisir à ce que je lui donne des ordres. La situation était très confortable pour moi. J’avais des amants réguliers pour mes plaisirs sexuels, et un mari dévoué qui me traitait comme une princesse.

Je commençais à avoir des aventures extra conjugales sans que Marc soit présent. Marc acceptait ceci très bien. Il comprenait que c’était une évolution naturelle. J’avais plus de plaisir à être seule à seule dans l’intimité avec un homme plutôt qu’avoir Marc toujours présent. Et cela me donnait une grande liberté. Je pouvais rencontrer mes amants en journée lorsque Marc travaillait ou pour ne pas être seule durant les périodes où il était en voyage d’affaires. La seule chose que me demandait Marc, c’était que je lui raconte toujours avec qui j’étais et comment j’avais pris plaisir avec mon amant. Il voulait que je lui donne tous les détails de mes frasques amoureuses. C’était une contrepartie facile à satisfaire pour la liberté qu’il me donnait !

De mon côté, je me lassais cependant de multiplier les relations. Faire l’amour avec un homme de passage que je ne verrais qu’une fois ne me plaisait plus autant. J’avais envie d’amants réguliers avec qui je puisse partager une vraie complicité. C’est ainsi que mes relations avec mes amants devinrent de plus en plus exclusives et sur une longue période. Lorsque la relation avec un homme devenait sérieuse, je le présentais à Marc qui aimait sympathiser avec. Nous mettions ainsi en place un triangle amoureux, Marc jouant le rôle du cocu consentant, l’amant celui du mâle dominant sexuellement, et moi celui de la femme comblée par deux hommes.

Un jour, Marc arriva à la maison avec une cage de chasteté. C’est une petite coque en plastique dans lequel le sexe de l’homme glisse comme dans un fourreau, retenu par un anneau qui se positionne à la base des testicules, l’ensemble pouvant être fermé à clé avec un petit cadenas. Lorsque le cadenas est en place, la cage est impossible à retirer. Marc m’offrît l’objet en me disant qu’il voulait que je lui fasse porter la cage à ma convenance, c’est à dire que je garde la clé et que je décide quand il aurait le droit d’être libre. La cage selon lui permettait à la femme de prendre le contrôle total de son mari et de le rendre encore plus soumis.
Je trouvais l’idée un peu ridicule car je n’avais pas besoin de ça pour que Marc soit à mon service. Mais pour lui faire plaisir je commençais à la lui faire porter. Au début une journée seulement, puis plusieurs jours et enfin plusieurs semaines d’affilée. Lorsque Marc était en cage il ne pouvait pas se masturber. Il m’était totalement dévoué. Il n’avait qu’une idée en tête : me servir.
De mon côté mon amant du moment me procurait tous les plaisirs charnels dont j’avais besoin. Je donnais tous les détails à Marc qui lui était privé de jouissance. Je trouvais cela un peu pervers au début mais voyant le plaisir que Marc prenait à la situation, je m’y habituais.
Je découvrais aussi tous les avantages que me procurait ce jeu. Marc ne pensait vraiment qu’à me faire plaisir. Il m’offrait des bijoux, ne contrôlait aucune de mes dépenses et au contraire aimait que je me fasse plaisir en dépensant de l’argent. Il s’occupait de toutes les tâches ménagères ou administratives du foyer. J’étais une véritable princesse.
Sexuellement il m’admirait et me disait à quel point j’étais la plus belle et la plus désirable. La contrepartie à sa frustration était que je m’habille toujours de manière sexy et que je le provoque au maximum. Régulièrement je lui demandais de me lécher les pieds ou les seins et je me masturbais devant lui. Sa plus grande joie était que je lui demande de me lécher et de me faire plaisir avec sa langue.

Il y a un an, j’ai rencontré un jeune entrepreneur de 30 ans, Nicolas, très séduisant et viril. Il est devenu mon amant régulier. Je le vois plusieurs fois par semaine. Marc est bien entendu au courant. Il a sympathisé avec Nicolas avec qui nous sortons souvent à trois et qui vient même parfois dormir chez nous. C’est moi qui décide si Marc est autorisé à nous regarder faire l’amour ou si je préfère être seule avec Nicolas. Parfois, je fais porter la cage à Marc pendant de longues périodes qui peuvent durer plusieurs mois. Je profite alors de ma relation sexuelle exclusive avec Nicolas. Marc est à mon service total ce qui rend ma vie très facile. A d’autres moments je libère Marc de la cage. J’aime le voir se masturber lorsque je lui raconte comment Nicolas m’a fait jouir. Je le traite de cocu et de petite bite. Il adore ça.

Ces derniers temps j’apprécie particulièrement que Marc me lèche les doigts de pied, délicatement, comme un chien. Je suis assise devant mon miroir en train de me maquiller et Marc est nu, allongé par terre, seulement autorisé à me lécher délicatement les pieds. Je me sens belle et tellement désirable. Totalement comblée par mon mari qui est l’amour de ma vie et qui me permet de vivre cette vie exceptionnelle.

Je ne peux pas terminer ce témoignage sans faire part d’une nouvelle pratique que nous avons découverte dernièrement. Un peu extrême, elle pourrait en choquer certains mais pour Marc et moi, elle ne fait que renforcer notre totale complicité.
Nous nous voyons à trois avec Marc et Nicolas. Je décide selon mon humeur si Marc est autorisé à nous regarder faire l’amour, ou bien s’il doit attendre sagement à l’extérieur. Lorsque Nicolas a jouit en moi, Marc est autorisé à nous rejoindre. Nu et silencieux, il s’approche de mon entrejambes et me lèche. Encore enivrée et pleine de l’orgasme que je viens d’avoir avec Nicolas, j’apprécie la caresse douce et réparatrice de la langue de mon mari. Au bout de quelques minutes, Marc s’allonge sur le dos. Je m’asseoirs à califourchon sur son visage, et je finis de couler dans sa bouche. A ce moment là, Nicolas sait qu’il doit nous laisser seuls. Il se rhabille, m’embrasse et me dit « je vous laisse les amoureux ». Je reste alors seule avec Marc. Je m’allonge et me love dans ses bras. Je lui dis que je l’aime, et qu’il est l’homme de ma vie.

7 commentaires

Mon mari soumis et cocu

Par Couplexcuckold le 8 novembre 2020

Merci à toutes et tous pour vos commentaires

Mon mari soumis et cocu

Par Couple02 le 28 octobre 2020

Très beau récit qui me rappelle les quelques années où nous avons vécu à 3....
Est-ce ces relations qui font que nos couples durent longtemps ?...Je ne suis pas loin de le penser !!

Mon mari soumis et cocu

Par Monideal le 27 octobre 2020

félicitations, vous êtres un couple très fusionnel,

nous aussi nous pratiquons la domination féminine et maintenant mon mari est ma petite lopette d’amour.
porteur ou non de sa cage de chasteté,
j’ai un complice depuis peu.... et comme vous j’en profite

bravo encore

bises
helene

Mon mari soumis et cocu

Par ELISAD78 le 27 octobre 2020

Très beau récit et très bien rédigé. Nous nous retrouvons dans votre histoire mais en plus jeune. Mon mari porte également une cage et souhaite de plus en plus la garder. Et c’est vrai que depuis de plus en plus aux petits soins pour moi. Je suis sa princesse et il est mon cocu de mari soumis.
Bises à vous

Mon mari soumis et cocu

Par ZazaGozila le 25 octobre 2020

Merci ! On se reconnait beaucoup dans votre histoire !

Mon mari soumis et cocu

Par mdesaf33 le 25 octobre 2020

Très joliment rédigé.
On ressent une relation triangulaire très harmonieuse.
JC et moi vous souhaitons que cela dure, dure, dur :-))

Mon mari soumis et cocu

Par Angecalin le 25 octobre 2020

Merci ! très beau témoignage d’une reine. Et on vous sent toujours très amoureuse de votre époux, top !