Mon mari ce héros

Par Benny le 10 février 2023 15
Dans Expériences de conjoint(e)s

Je veux écrire ce texte à la gloire de mon mari.

Benjamin est un homme formidable. Il y a 5 ans, c’est lui qui a détecté une envie irrépressible chez moi de faire l’amour avec son ami d’enfance, William. Quand j’ai enfin saisi mon courage à deux mains pour lui demander l’autorisation de succomber à mes envies, il m’a autorisé à faire l’amour avec son ami. Juste une fois. Puis deux. Puis toutes les semaines.

En sa présence d’abord. Au début il participait. Il était au lit avec nous, il m’embrassait pendant l’amour avec William. Il me caressait, il me regardait avec des yeux passionnés. Il se masturbait aussi, parfois je le laissais jouir sur moi pendant que William était en moi.

Et puis il s’est fait plus discret. Il s’asseyait sur un fauteuil près du lit, il nous observait, avec une erection de damné à laquelle je lui interdisait de toucher. Ça le rendait fou, et il en arrivait à venir lécher le sperme de son ami William sur mes seins ou sur mes lèvres.

Et puis il s’est éclipsé. Quand William vient à la maison, on dine tous les trois. C’est bon enfant, mais chacun connait sa place. C’est William mon homme de la soirée, et Benjamin sait que sa place est sur le canapé du salon. Mon amant et moi faisons l’amour, partageons le lit conjugal. Parfois nous sortons tous les deux. On se tient par la main, on s’embrasse dans la rue. Mon mari nous suit, parfois, et nous observe.

William et moi sommes tombés amoureux. Au départ c’était dur pour mon mari. Il m’en a voulu. Le jeu a un petit peu dérapé, la situation nous a échappé. Mais aujourd’hui nous sommes heureux. William est mon 2e homme. Il s’est installé à la maison. Nous dormons ensemble et vivons maritalement. C’est avec lui que je partage le plus clair de mon temps. Nous partons en vacances ensemble, nos amis connaissent notre situation et ont accepté ces situations parfois étranges pour eux. Mon mari vit avec nous. Il dort sur le canapé, et il est autorisé de temps en temps à venir nous voir faire l’amour, pour avoir de quoi se masturber. J’avoue que je n’aime pas bien ça, je préfère être seule avec William. Mais ça lui fait plaisir et je le veux heureux.

Car c’est un homme formidable qui m’a permis de vivre un 2e amour, et une vie sexuelle d’une richesse extraordinaire.

Le candaulisme c’est magnifique.

15 commentaires

Mon mari ce héros

Par Assas le 24 mars 2023

@MDESAF33
Je suis totalement d’accord avec vous.
Soumis depuis plusieurs années, j’ai eu la chance d’être initié par une femme plus âgée que moi, et qui a su déceler mon caractère caché et m’entrainer dans cette nouvelle vie avant d’estimer quelques années plus tard, qu’il était temps qu’elle me confie à un couple Dominateur pour me faire connaitre le plaisir et la douleur de servir une Maîtresse et un Maître beaucoup plus exigeant, appliquant un dressage un peu plus extrême et surtout bi sexuel. Ils m’ont appris à aimer le fouet en privé ou lors de soirées avec d’autres dominants. J’ai pu comparer la différence de traitement d’une main féminine prolongée par un fouet à celle d’un homme. Elle frappait moins fort (si l’on peut dire) mais avec un rythme et des endroits du corps qui devenaient très vite extrêmement douloureux. Elle savait faire monter en puissance jusqu’au moment où le plaisir se substituait à la douleur. Je ne me rappelle pas de tout. J’étais dans un autre monde , la douleur ou plutôt le plaisir déclenchait des éjaculations à répétition alors que mon sexe était encagé. Je m’en suis aperçu a posteriori sur les vidéos qui étaient faites. Même chose pour ce que vous appelez le subspace (je ne connaissais pas ce terme) quand elle employait d’autre pratiques très douloureuses. Avec Elle, j’ai accepté mon masochisme.
C’était devenu comme une drogue (je ne me suis jamais drogué). J’étais demandeur même si je savais que ce serait douloureux avant d’atteindre une sorte d’extase. Une obligation : une confiance totale avec le Maitre et la Maitresse, car le safeword dans ce cas ne sert à rien.

Mon mari ce héros

Par ovales le 19 février 2023

Chere Benedicte,
Vous avez tout a fait raison : la cage de chastete n’est pas necessairement le signe d’un mari emascule, et cela peut meme etre parfois le contraire.
Dans mon cas, le port permanent de la cage est fait justement pour que je ne puisse me servir de mon membre dont la suractivite latente me rendrait ingerable. Interdire tout plaisir a mon membre (aucune masturbation possible, de meme bien sur que toute penetration) ne m’emascule en rien, mon desir n’en est que plus fort malgre - ou plutot en raison de - ma frustration permanente.
Cette frustration et ce desir permanents me conduisent a vouloir plaire toujours plus a mon Epouse et Proprietaire, ce mecanisme est bien connu.
Bien a vous,
o

Mon mari ce héros

Par mdesaf33 le 19 février 2023

Lire Bien qu’encagé, et pas Engagé 🤣🤣

Mon mari ce héros

Par mdesaf33 le 19 février 2023

Un mot sur le port de la cage de chasteté.
Paradoxalement, je ne la condame pas, car bien qu engagé, le mari reste actif. Je veux dire par là, que sa frustration est stimulée en permanence par cette contrainte physique.

Nous l’avions testée pendant trois semaines lors de vacances à l’île de ré avec mon amant-Maitre.
Mon mari était fou d’excitation, et j’avais dû finir par le "vidanger" à la main à plusieurs reprises avec lautorisation de mon Maitre, sinon il aurait été ingerable.

Croyez-moi, tout encagé qu’il était, il vivait tout cela intensément !!

Mais ce n’est pas la nature profonde de mon mari, qui est un dominant dans l’âme.
Nous avons réutilisé quelquefois cette cage, mais sur quelques heures, un week-end au plus,
et c’est toujours un moyen amusant pour lui de jouer un moment avec sa propre frustration.
Mais je ne me fais pas d’illusions, il reste le maître du jeu.

Donc à mon sens, la cage de chasteté, n’est pas systématiquement le signe d’un mari emasculé, même si ça peut exister dans les couples où madame et son amant dominent sévèrement le mari, mais peut-être aussi le jeu d’un mari candauliste pour accroître sa propre excitation, via sa frustration.

Mon mari ce héros

Par mdesaf33 le 19 février 2023

Bonjour, en soi le jeu du couple de Benny n’est pas condamable si les 3 partenaires trouvent du plaisir dans cette situation de quasi exclusion du mari.
Je la trouve même excitante.
Mon mari Jean Charles partage mon avis,
Mais nous pensons tous les deux que cette exclusion totale ne peut être qu’une composante Temporaire du jeu, une sorte de summum.
Si la présence de son mari gêne madame (presence physique, ou complicité pour échanger a posteriori), alors il y a vraiment un problème dans ce couple.

Quand mon mari m’avait donnée à mon Maître Marc, je n’ai jamais exclu mon mari. De fait, il faisait souvent semblant de ne pas s’intéresser aux sévices que Marc m’avait fait subir (ou allait me faire subir),
mais je savais très bien qu’il n’y était pas indifferent, et j’ai même pris conscience beaucoup plus tard, que la complicité entre mon mari et mon Maître était quasi permanente.

En réalité, il faisait semblant de ne plus s’y intéresser car il m’aurait "abandonnée " aux griffes d’un Maître extérieur à notre couple. Et en ce sens il avait parfaitement réussi, car pour moi, me sentir l’esclave sexuelle d’un autre homme que mon mari, est la situation la plus excitante (et inquiétante, dans le bon sens du terme) que j’ai connue.

A chaque couple ses choix, mais je trouve la mise de côté du mari de Benny un peu triste. Même en tant que femme, quel plaisir avoir, si l’on sait que son mari est "éteint " en étant quasi exclu du jeu ???

Pour conclure, une petite précision sémantique pour ANGECALIN.
Le "subspace", ce n’est pas la situation de soumis, ou l’espace du soumis.
C’est l’état dans lequel se retrouve une soumise, ou un soumis, LOL, au terme d’une séance Sm particulièrement intense.
Étant masochiste, je m’y suis retrouvée à plusieurs reprises, à des stades plus ou moins "profonds". Je ne peux le décrire qu’à travers les récits que m’en ont fait mon mari, ou mon Maître Marc.
Dans mon cas, il s’agissait de séances qui avaient été longues et "homogenes", je veux dire par là, que la montée en puissance des sévices avait été intense mais régulière, pour parvenir à un niveau où ma douleur était extrême ( mais rassurez-vous, je vous rappelle que je suis profondément maso, et que c’était, c’est, mon plaisir)
A ce niveau, il paraît que je perdais la propre conscience de ce qui se passait, que je n’étais plus capable même d’employer le safeword ,et que ma propre sécurité ne dependait plus que de mon Maître .
C’est pour cette raison que je n’ai vécu cela qu’avec mes deux seuls Maîtres, et qu’ils ne m’ont jamais laissée aller jusqu’à ce stade avec des maîtres "de passage".

Mais quelle plénitude pendant la phase de redescente. Mes Maîtres me l’ont décrite comme très longue, quelquefois jusqu’à une heure, faite de tendresse, de caresse, bref de douceur, avec généralement un retour à la réalité par un rapport sexuel extraordinairement doux, lent et tendre.
Pour ma part, je decrirais ma sortie du subspace, comme une salle de reveil après une AG, y compris une certaine forme de migraine, mais ... avec un infirmier tendre et aimant pour me caresser et me parler !!! 😍

Excusez moi. En me relisant, je vois que j’ai été très longue, et sans doute trop crue pour tout ceux qui ne partagent pas notre goût du bdsm.
Je crains d’en choquer certains, mais en même temps ce site est un site de confessions, et par principe, on ne peut lire les vies qui y sont relatées qu’avec tolerance.

Sinon je voulais juste apporter ce correctif sur le terme de subspace.

Je vous embrasse
Bénédicte

Mon mari ce héros

Par ovales le 18 février 2023

Nous sommes bien d’accord, Angecalin. J’aimerais avoir la reaction de Benny a la suggestion que nous faisons et serais ravi d’en discuter avec Elle et lui.

Mon mari ce héros

Par Angecalin le 18 février 2023

Oui Ovales, je crois qu’il est prêt pour atteindre le subspace. Une petite étape supplémentaire de contrainte, un contrôle décidé par son épouse et son amant, le rendra pleinement heureux

Mon mari ce héros

Par ovales le 16 février 2023

Contrairement a certains ici, je comprends tres bien ce que vous dites vivre tous les deux, ou plutot tous les trois. Fantasme ou realite, de Madame ou de Monsieur, c’est une situation qui reste proche du candaulisme meme si, stricto sensu, cela s’en eloigne un peu. Il s’agit d’un cocufiage systematique et consenti et je comprends, pour l’avoir vecu (differemment toutefois), le plaisir mutuel que chacun ressent dans cette situation.
Peut-etre faut-il aller plus loin, et interdire totalement et definitivement au mari le droit de toucher son epouse. Voire le droit de se toucher lui-meme : une cage de chastete pourrait etre un instrument permettant de sublimer cette relation. Mais je sais que certains pourraient ne pas etre d’accord. Je suis ouvert a la discussion sur ce sujet, pour ceux que cela interessent.
o

Mon mari ce héros

Par Angecalin le 15 février 2023

Wouahhh ! J’ai lu vos témoignages avec attention. Votre époux est dans un état de vénération, Il est heureux à votre service et fait tout pour vous rendre heureuse. Je vais vous suivre avec beaucoup de plaisir. Merci.

Mon mari ce héros

Par LSD78 le 14 février 2023

Je me permets ce second commentaire… je le redis, certains mots me déplaisent… Mais dans ce texte nous avons la vision que de madame qui idéalise peut-être les souhaits de monsieur…. Lorsque l’on lit leurs précédentes histoires, Monsieur semble ravi… Dans beaucoup de témoignages, l’humiliation , même (et peut-être surtout) publique est souvent évoquée… voire recherchée et clairement affichée.
Tout ceci pour dire que même si nous ne partageons pas tous la façon de vivre notre candaulisme je pense que nous devons garder une certaine retenue dans nos jugements et surtout la manière de l’écrire…. L’ouverture d’esprit n’est pas un vain mot dans le candaulisme et en général, le libertinage. Je réitère mes souhaits… belle continuation à Benny et à vous tous.

Mon mari ce héros

Par Marc69 le 14 février 2023

J’ai lu bon nombre de niaiseries ou de navets ... Mais cette histoire ... C’est vraiment du grand n’importe quoi !!! Sur ce site, nous parlons de candaulisme ou je me suis trompé de site ? Cette histoire est directement à composter
Madame ? Tapez la définition de candaulisme SVP !!!

Mon mari ce héros

Par Patrick L le 13 février 2023

Merci de ne pas qualifier votre mari de candauliste.
Le candaulisme ce n’est pas ça...ou alors j’ai rien compris, !!!

Mon mari ce héros

Par Candaudept34 le 13 février 2023

Quelle ignoble hypocrite qui qualifie de "héros" son mari alors qu’elle ne l’aime plus de toute évidence.

Mon mari ce héros

Par LSD78 le 11 février 2023

« Mon mari vit avec nous. » cela reste étrange à lire… presque des frissons dirais-je… Si c’est votre équilibre, vivez le ainsi. Bon courage.

Mon mari ce héros

Par cando16 le 11 février 2023

Grand bien vous fasse mais voilà exactement, en tant que candauliste, ce que je n’aimerais pas être amené à vivre !