Les absents ont assurément tort…ou pas… question de point de vue.

Par Patrickdk59240 le 29 octobre 2019
Dans Expériences de conjoint(e)s

Les absents ont assurément tort…ou pas… question de point de vue.

« Allo Alex, c’est Régis, je passe sur Dunkerque la semaine prochaine, je passerai vous prendre pour un resto… »
« Ok avec plaisir ! »
Le résumé de la conversation est court mais le plus important est dit. De mon côté, j’ai un déplacement à faire au havre, si je suis absent Barbara ira seule au resto…ou pas.
Mercredi je pars pour le havre, j’ai eu Régis au tél, il passera mercredi soir… Il me demande toutefois s’il peut inviter Barbara à diner…Bien sûr je sais ce qui se passera et j’accepte cette idée très coquine…
DING DONG, un homme caché derrière une orchidée sonne à la porte, Barbara n’est pas informée de cette visite (complicité avec régis, il me racontera), elle est agréablement surprise…Elle s’excuse de mon absence mais invite notre ami à entrer.
Il lui dit qu’il souhaitait nous inviter à diner, Elle répond que ça lui coutera moins cher puisqu’elle sera seule pour honorer l’invitation, ils rient, elle l’invite à prendre l’apéro puis s’excuse de l’abandonner seul le temps de s’habiller pour sortir…
Quelques minutes plus tard (1 bon ¼ d’heure quand même) elle revient joliment vêtue d’une robe courte au large décolleté et des botillons, le sourire de notre ami l’excuse instantanément du moment de solitude passé…
Lorsqu’elle s’assoit pour terminer son verre, il voit qu’elle porte des bas…Ils partent au restaurant et se retrouvent donc en tête à tête, le serveur est avenant et souriant, il se dit qu’il sert des tourtereaux…
La jambe de Régis caresse parfois celle de Barbara, la température monte doucement…après le repas, lorsqu’ils s’assoient dans la voiture, ils restent sages si ce n’est la main de Régis qui caresse la cuisse de Barbara. Ils arrivent à la maison…
A peine la porte fermée, ils s’enlacent et s’embrassent durant un bon moment, leurs corps n’y tenaient plus, il fallait qu’ils échangent ce doux et long baiser dont ils avaient envie depuis un moment déjà. Le manteau de Barbara tombe au sol, elle lui hôte sa veste leurs corps se collent, il est déjà en érection, elle ouvre son pantalon et commence une fellation, Il est collé au mur, se retrouve vite nu, il prend Barbara dans ses bras pour l’emmener au salon. Il la dépose et commence un effeuillage de la princesse qui se laisse faire sans cacher son plaisir, la robe tombe, laissant apparaître une lingerie fine, il dépose un baiser sur chaque endroit laissé libre par la lingerie puis décroche le soutien-gorge et lui titille les bouts de seins avec sa langue et ses doigts. La belle adore et plaque le visage de son invité sur sa poitrine en poussant de petits gémissements… ce jeu dure un peu puis Régis glisse vers l’entrejambe de ma belle écarte le string et embrasse les lèvres déjà humides. Ses mains remontent le long des jambes, des cuisses, des hanches et délicatement entament le chemin inverse pour faire glisser ce petit morceau de lingerie…S’en suit un cunnilingus dont il connait l’effet : le corps de Barbara se raidit, des spasmes s’emparent de son ventre et elle atteint le premier orgasme de la soirée, il lui faut une coupe pour se remettre.
Il est nu, elle ne porte plus que bas et bottillons, cette pause a détendu le sexe de notre (de son) invité, mais elle connait-elle aussi ses réactions… elle s’installe a califourchon sur son amant, l’embrasse fougueusement puis se laisse glisser à son tour, mordille ses tétons puis vient enfin s’occuper de son vît. La langue de Barbara court le long de la verge encore endormie, titille le frein puis gobe le gland… l’homme renaît, elle avale le sexe qui se tend encore pour atteindre son maximum… elle se lève, se retourne et s’assoit sur le pieu dressé, pousse un cri, il l’accompagne prend ses fesses et la guide dans un va et vient de plus en plus rapide, elle veut sentir sa bite, elle lui dit : « OUIIIPRENDS MOI AVEC FOUGUE !!! » il s’exécute ainsi durant un moment puis lorsque le rythme redescend, il l’invite à se lever, se retourner puis entame une levrette… elle crie, en demande encore atteint un deuxième orgasme, se retourne et prend le sexe de notre ami à pleine bouche pour accueillir son élixir, au moment ou il annonce son explosion elle se retire et dirige le jet vers ses seins. Elle se laisse tomber en arrière dans le fauteuil le corps couvert de la jouissance de son amant….
Ils reprennent doucement leurs esprits dans le divan en buvant une coupe de champagne, Il lui dit qu’il va se retirer mais la belle n’est pas comblée : « mon lit est trop grand pour une femme seule, reste dormir avec moi ? »
« Ok ! mais Alex ? »
« Je lui dirais que tu es passé, de toi, il n’est pas jaloux, il sait ce que je réalise ce soir un fantasme…le sien aussi… »
Après la coupe, ils se dirigent tous les deux vers la douche, il se lavent mutuellement, s’embrassent, elle le suce à nouveau, il arrose son dos pour éviter qu’elle n’ait froid…elle se relève, l’invite à se sécher et à monter au lit… Elle lui prend le sexe et lui dit : « suis-moi ! tu m’appartiens pour la nuit ! »
Devant le lit elle le pousse pour qu’il s’y allonge, contourne le lit et se place au-dessus de lui, offrant sa chatte à sa bouche et reprenant son sexe en bouche… ce soixante neuf les excitent bien tous les deux… Elle sent le vît de son amant qui en veut encore, elle se redresse s’empale sur la bite et entame un va et vient qui l’amène à un nouvel orgasme, la sentant couler, il ne peut retenir son éjaculation, il la soulève pour arroser son cul et lui dit : « Qui appartient à qui ? ton cul est à moi en tout cas » il caresse les fesses de Barbara guidant le sperme pour titiller la rosette… la belle se laisse faire (ce n’est pas habituel…) la douceur de son amant œuvre et le petit orifice se dilate le doigt écarte l’orifice, Barbara se relève puis se met à quatre pattes devant son amant : »vas-y je suis prête »
L’homme s’exécute avec délicatesse et lorsque son dar atteint la cible, il pénètre l’orifice de la belle qui se laisse aller, d’abord doucement puis accélérant il lui procure un dernier orgasme… après la douche elle se blottit dans ses bras et tombe endormie avant lui…
Il ouvre l’œil le premier et il ne veut pas la réveiller mais il est tenté de caresser le corps qui lui tourne le dos alors il aventure doucement sa main et commence une très douce caresse…Elle tarde un peu à réagir et lorsqu’elle se réveille, elle se tourne vers lui pour l’embrasser. Ce baiser réveille instantanément le sexe de notre ami, qui n’était déjà plus tout petit…Sophie remarque l’érection et plonge littéralement entre ses cuisses pour lui administrer la fellation du matin… son sexe est très tendu et ne résiste pas longtemps aux assauts de sa maitresse, il la prévient de l’explosion, elle se recule pour admirer le geyser et éclate de rire… « tu es pressé ce matin ! »….
Ils se lèvent car Régis a des rendez-vous sur Dunkerque… un café, une douche et l’amant s’envole….

Soyez le premier à commenter cette contribution