LE TRIANGLE

Par cockintruder le 5 avril 2018 4
Dans Expériences de conjoint(e)s

A l’origine des pratiques candaulistes, il y a, peut-être, une dualité qui s’impatient à s’exprimer :.... une dualité à l’intérieur de la femme ou se confronte ses manières de « bonne épouse » à ses instincts primitives de jouissance.

Le mari est marié, par définition. Il s’est unie avec la bonne épouse. Que devient donc la jouisseuse ?

Il est tres difficile pour un homme seul de cohabiter avec ces deux different principes de la femelle. Dès le mariage le rôle de mari lui est imposé, et désormais il se trouvé progressivement privé d’accès à la principe débridée et jouisseuse de sa femme. La fracture de la femme s’opère.

Pour les maris classiques il est coutume d’essayer d’ignorer cette dualité de la femme en continuant d’assumer, péniblement, le rôle d’amant, tout en sachant que le cœur n’y est pas. Le candauliste voit son mariage d’une maniere plus large, et a travers cette largesse, il trouve une solution beaucoup plus heureuse. Puis que la femme est duel, le theatre du mariage doit être joué entre une femme et deux hommes. C’est mathématique. Un mariage à deux ne peut pas fonctionner.

Ainsi les rôles des deux hommes naissent spontanément autour des la nature de la femme. L’un vient phallique, et l’autre devient son attendant docile. Dans cette configuration la femme se sent pleinement nourrit dans son couple à trois.

4 commentaires

LE TRIANGLE

Par Alexandre et Eléa le 7 avril 2018

deux êtres n’ont pas pas besoin du mariage pour vivre leur amour et leur sexualité. Le candaulisme aussi se passe donc très bien ce cette institution.

Vous érigez le mariage comme principe "fautif", qui transforme les deux individus et plaque sur eux des rôles archaïques, dépassés. Il justifierait le candaulisme et puiserait ses sources dans la "dualité de la femme"...

la femme ( la femelle) est "duelle" , ah bon ?
Elle est complexe oui, comme tout individu. L’homme ( le mâle) l’est aussi....

Mais insister, comme vous le faites dans votre démonstration, sur ce trait de caractère "duel" chez la femme ne montre qu’une chose : la vision machiste du monde que vous avez : "La femme ne sait pas ce qu’elle veut".

Vous me passerez un petit coup de péché originel pour finir, et l’addition.

et voilà notre pauvre homme, car c’est forcement toujours l’homme qui souffre dans un couple, n’est-ce pas ? Qui continue "d’assumer, péniblement, le rôle d’amant, tout en sachant que le cœur n’y est pas. "

Mais bon sang, pourquoi faire de telles généralités ? pourquoi le coeur n’y serait pas ? Ou est l’amour ? ou est la passion ?ou est la connivence de deux êtres ?

"un mariage à deux ne peut fonctionner.... "
Encore une assertion... c’est gratuit, ça n’a aucun fondement.

il y a plein de mariage classiques qui fonctionnent très bien, et l’épouse n’y a pas toujours ce rôle de chieuse, de "bonne épouse" comme vous dites.

Revoyez votre copie...

LE TRIANGLE

Par glorzub le 5 avril 2018

Effectivement dans la nature , le mâle, dominant ou non, cherche à "diffuser" ses gènes et peut même tuer la progéniture d’un autre mâle , d’où^plusieurs partenaires
Le femelle , puisqu’on peut l’appeler ainsi, cherche à se reproduire avec le plus fort donc le plus fécond normalement ( le plus beau aujourd’hui ou le plus riche c’est selon ) qui la protégera elle et ses enfants et perpétuera l’espèce, d’où les changements de partenaire selon celui qui se présente
Mais dans le candaulisme, si j’ai bien compris, il y a recherche du plaisir "sexuel" de la femme , le jouissance ultime ( non pas que la plaisir comme on le croit soit juste humain, ce n’est pas vrai ) sans rivalité entre mâles
Donc pourquoi un phallus et un docile ? pourquoi le mariage à 2 ne peut fonctionner ? Je connais ma femme depuis bientôt 33 ans ( connus très jeunes ) et nous faisons l’amour , non pas comme au premier jour , mais toujours intensément et nos pratiques changent avec les années , sans jamais aller voir ailleurs, et un amour qui s’amplifie de jour en jour ( alors que nous sommes à l’âge où nos amis divorcent et nos parents sont malades ou l’inverse) Si aujourd’hui je m’intéresse au candaulisme, après des années de jalousie dans mon jeune âge, puis des années de plaisir à deux, nous sommes passés au stade jouets et pénétrations multiples. Or je me dis et je dis à ma femme qu’avec de la vrai bite , ce serait encore meilleur et je vois les yeux de ma femme briller. Donc , oui j’aimerais lui apporter une jouissance qu’elle n’a peut être jamais connu avec moi( bien qu’elle jouisse assez bien ) mais plutôt qu’elle partagerait avec moi (en tant qu’acteur et spectateur aussi ) plutôt que sans moi mais sans être soumis ou docile , ni maître de cérémonie en la tenant en laisse . Plutôt faire découvrir à l’autre ( ou aux autres) ses points sensibles, comment la faire mouiller ( très facile ) ,comment la branler, comment la sodomiser et peut être avec eux découvrir d’autres territoires ...c’est ma vision du candaulisme mais nous n’avons pas encore sauté le pas :-))) La critique est aisée mais l’art est difficile !

LE TRIANGLE

Par cockintruder le 5 avril 2018

merci, Jack. Vous avez bien fait de remuer les origins de ces pratiques qui apparaissent à certains comme les perversions de la ville moderne. En Babylone ancienne, la fete de pâque était consacré au déesse Ishtar (d’ou easter en anglais) et les femmes des notables fêtaient le printemps en se prostituant dans les lieux de culte. Une grande parti de nos traditions dites religieuse est tiré des rites païens et surtout le symbolisme de la phallus, le vagin et la semence.

Il faut aussi imaginer les conditions rude de la dernière période glacière ou les êtres humains étaient tellement rare que l’espèce a failli disparaitre. A cette époque la complicité entre hommes pour féconder une femme a du etre plutôt la norme pour assurer le survie du tribu.

LE TRIANGLE

Par jack1950 le 5 avril 2018

Cette théorie est une explication comme une autre.
Une autre explication devrait être trouvée dans certains rites religieux qui admet que l’homme peux avoir plusieurs femmes. Ou encore cette autre pratique (les inuit) qui donnent leurs femmes aux hommes de passage.
C’est la religion catholique qui a imposer le mariage homme/femme par monogamie, alors que la nature même des hommes serait plutôt polygamie.
Le retour vers la nature serait donc bien celle de la pluralité des partenaires. Cela impose aussi que les partenaires ne soient pas jaloux les uns des autres, et admettent que leurs partenaires aient d’autres amants ou maitresses.
D’où l’idée du candaulisme qui admet que la femme aie plusieurs partenaires de même que l’homme aussi d’ailleurs.
On irait donc vers un univers qui alors serait très proche du paradis .
On peux rêver mais les candaulistes pour ma part s’en approchent très fort.
Jack

Wyylde La plus excitante des expériences de couple
Wyylde La plus excitante des expériences de couple