Le candaulisme et moi (témoignage d’une femme de candauliste)

Par ChrisdO le 14 février 2018 12
Dans Expériences de conjoint(e)s

Femme de candauliste, voici comment tout a commencé...

J’ai découvert le terme de candaulisme il y a 8 ans. Bien évidemment, je connaissais la pratique sexuelle qui consiste pour une femme à être honorée par deux hommes, l’ayant moi-même pratiquée quelques années auparavant, comme une expérience sexuelle dont j’avais envie depuis longtemps. Cependant, je ne concevais pas ce type de relation au sein du couple.
Et puis j’ai rencontré cet homme qui partage ma vie aujourd’hui. J’ai su dès notre toute première conversation qu’il souhaitait pouvoir partager sa compagne, et sa façon de me le présenter a fait voler en éclats toutes mes certitudes. Envolée la crainte de mise en danger du couple, évanouie l’idée qu’une telle pratique sexuelle ne pouvait s’associer aux sentiments. J’étais captivée par ses explications, peut-être déjà amoureuse, sans aucun doute intriguée par ce mode de vie. Et puis il me plaisait, je le savais déjà brillant, il y avait forcément une explication censée à tout cela !
Il me présenta le candaulisme comme une forme d’Art. Il m’expliqua qu’il était comme l’Artiste qui, fier de son œuvre, n’avait de désir que de l’exposer au monde, et de la partager avec le plus grand nombre. La perspective d’être SON œuvre me fit vibrer, je me disais qu’il n’y avait pas plus beau rôle à vivre auprès d’un homme.
Depuis, nous vivons un amour intense, romantique et romanesque. Il me partage, aussi souvent que possible, en sélectionnant les complices avec soin. Ce qu’il veut, ce n’est pas me faire baiser par quiconque le souhaiterait, mais offrir SA femme à ceux qu’il juge le mériter.
« Plus tu me partages, plus je t’appartiens ». Cette pensée personnelle, dont j’ai fait ma devise, peut sembler paradoxale, voire absurde, à la majorité des gens qui nous entourent. Elle résume pourtant parfaitement ce qu’est le candaulisme à mes yeux. Peu importe le nombre d’hommes qui possèderont mon corps pour une heure, une nuit ou quelques mois, le seul à qui mon cœur et mon âme appartiennent, c’est Lui. Et ce sentiment prend à chaque partage plus de sens, plus de place en moi. Je suis son objet d’art, il m’expose, laisse les admirateurs jouir de son œuvre, sans que jamais ces derniers ne le dépossèdent de ce que lui seul a bâti de ses mains, de son cœur et de son esprit.
Le lien entre nous est le noyau de nos trios. Quand il m’offre, mon regard ne le quitte pas, ou bien sa main serre la mienne, ou encore il guide mes mouvements, me fait aller de lui au complice, accompagne mes fellations au complice en caressant ma joue… et surtout, il jouit de son œuvre tout autant que l’homme avec qui il la partage.
Etre la femme de cet homme est un honneur, recevoir son amour est une chance inouïe, être ainsi valorisée est incroyable…
Je veux, par cette note, élargir le spectre du candaulisme. Non, un candauliste n’a pas obligatoirement des défaillances sexuelles ou un petit sexe. Non, un candauliste ne fait pas forcément baiser sa femme par des « blacks ». Non, un candauliste ne reste pas systématiquement derrière la porte sans avoir le droit de franchir le seuil. Et non, un candauliste ne se considère pas toujours « cocu ».
Le candaulisme est pour nous un art d’aimer. Pour lui (entre autres), une fierté de partager sa compagne tout en étant le seul à qui elle appartienne ; pour moi (entre autres), une forme de reconnaissance de l’amour qu’il me porte et de sa fierté.
Et rassurez -vous… pour nous deux, comme pour nos complices, énormément de plaisir !

12 commentaires

Le candaulisme et moi (témoignage d’une femme de candauliste)

Par Cocuforever le 29 mai 2018

Merci pour cet hymne à l’amour. Nous partageons totalement cet état d’esprit

Le candaulisme et moi (témoignage d’une femme de candauliste)

Par Complice d'Ines le 17 février 2018

Quelle superbe plaidoyer pour le candaulisme et l’amour d’un couple ouvert d’esprit et libre entièrement de ses peurs...

Le candaulisme et moi (témoignage d’une femme de candauliste)

Par Dymond le 16 février 2018

Vous touchez la perfection de votre complicité. Partage, liberté, bravo !

Le candaulisme et moi (témoignage d’une femme de candauliste)

Par Maverick le 15 février 2018

Bien que peu original par rapport aux précédents messages, votre récit est un hymne à l’amour. Cette vision féminine est essentielle pour mieux appréhender une relation candauliste.
J’aimerai être le complice d’un couple comme le votre, d’un couple candauliste pour vivre de tels moments de partages.
Merci

Le candaulisme et moi (témoignage d’une femme de candauliste)

Par Angecalin le 15 février 2018

Bonjour Crisdo.
Intéressant.
J’aime bien l’idée de l’Oeuvre. Et pas étonnant que beaucoup d’artistes soient candaulistes.
Combien de fois lui ai-je dit, lorsqu’elle était dans les bras de son bel amant : " vous êtes beaux, et tu es sublime et si belle lorsque tu fais l´amour".
Je suis aussi artiste peintre depuis l’âge de 15 ans, mes premiers émois candauliste à 19 ans, il y a incontestablement une dimension esthétique dans notre démarche.
merci pour ce beau témoignage

Le candaulisme et moi (témoignage d’une femme de candauliste)

Par kamadeva le 15 février 2018

Bonjour et félicitations pour votre admirable témoignage.Merci
L’essence du Candaulisme oserai-je dire ! L’Art d’aimer...!
Belle et longue continuation candauliste !

Le candaulisme et moi (témoignage d’une femme de candauliste)

Par Mido charme le 15 février 2018

J apprécie énormément votre sincérité et aussi votre sens de profonde sensualité. Votre témoignage illustre parfaitement votre attachement aux sensations du partage et du plaisir. Mes hommages Madame.

Le candaulisme et moi (témoignage d’une femme de candauliste)

Par jack1950 le 15 février 2018

Bonjour Chrisdo, Moi aussi je me sens un peu pareille a toi. Mariée très jeune, un amant un peu plus tard ; et quand mon mari l’a appris, il m’a pardonnée. Un calme de plusieurs années avant que mon mari ne change sa vision du couple, en me donnant ma liberté d’avoir des amants mais a la condition qu’il soit au courant. Notre vie de couple et ma vie de femme a basculée vers cette pratique où mon mari me laissait la liberté d’avoir des amants , et où il me prenait ensuite. J’ai acceptée ce partage entre mes amants et mon mari, tout en disant que j’appartenait avant tout a mon mari. Un homme merveilleux qui m’a permis de vivre ma vie de femme et de maitresse pleinement et en toute complicité aussi. Mais aussi de savoir que mon mari est aussi la pour moi a tout moment de ma vie. Nicole

Le candaulisme et moi (témoignage d’une femme de candauliste)

Par tyroler le 15 février 2018

Bonjour CHRISDO,
"-Plus tu me partages, plus je t’appartiens-"Même si cette devise est très belle, elle n’est révélatrice que pour tous les candaulistes. Il y a tant de "filiales" dans ce mode de vie. Le partage : certains "donnent", d’autres "offrent" ou "prêtent", ou d’autres encore "livrent". Tous ces termes correspondent à autant de "filiales" et tous ont un sens profond différent. Appartenir, la aussi : plusieurs termes et tous avec un sens profond tout aussi différent. Alors les différents termes de "partage" s’accordant avec les différents termes d’"appartenance" cela donne autant de filiales.
Mais effectivement la devise "plus tu me partages, plus je t’appartiens" peut être LA DEVISE générale de notre mode de vie. A partir de cela, chacun gardera sa voie ou essaiera la suivante ou la prochaine.

Le candaulisme et moi (témoignage d’une femme de candauliste)

Par candaucandau le 15 février 2018

Merci pour le témoignage , il est vrai que le candaulisme renforce pour certains l’amour du couple , mais aussi il peut être dangereux pour d’autres .

Le candaulisme et moi (témoignage d’une femme de candauliste)

Par Divinetara le 14 février 2018

Bonsoir Chrissy,
Oui très joli partage de votre point de vue et c’est ainsi que j’idéalise ma recherche... je n’aurais pu mieux m’exprimer que vous...
J’adore !
Bonne continuation ;)

Le candaulisme et moi (témoignage d’une femme de candauliste)

Par ansiii le 14 février 2018

Bonsoir Chrisdo,
Merci de votre témoignage qui permet d’avoir le point de vue du côté féminin.
Je me reconnais beaucoup dans votre forme de pensée en abordant cette pratique en esthète, esthète de l’amour. Il ne s’agit pas de livrer sa femme à d’autres, mais d’exalter les sentiments amoureux par le biais de cet acte sexuel extra-conjugal consenti.
Comme je le disais dans mon témoignage, je commence seulement à prendre conscience de tout cela et à découvrir l’existence de cette pratique. Ca soulève, au moins en ce qui me concerne, nombre d’interrogations, sur soi, sur l’autre, d’inquiétudes aussi. Mais au fond, cela me ramène à la pureté d’un sentiment profond qui nous unit, ma femme et moi.
Je ne sais pas si cela ira plus loin ou pas, mais il me semble que nos liens en ressortiraient encore renforcés.
En tout cas, heureux de vous avoir lu.

Wyylde La plus excitante des expériences de couple
Wyylde La plus excitante des expériences de couple