La cage aux oiseaux – Chapitre 27, Une drôle de nuit

Par sylviekokine le 28 janvier 2018 13
Dans Expériences de conjoint(e)s

Je retire mes bas, ils commencent à me gêner ! Surtout ainsi mouillés ! Je peux les mettre dans la poubelle !!! Pierre passe sous la douche, il nettoie bien la cage !
Je le regarde, avec amour ! Je sais très bien que je retournerai près de Vincent cette nuit ! Faire chambre séparée, chose que nous n’avions jamais imaginée ! Nous venons de le faire, nous allons recommencer. Comment est-il possible de déplacer si vite des frontières ?
Pierre sort de la douche, il s’essuie pendant que je rentre à mon tour dans la douche. Pas un mot de Pierre !
La douche prise, Pierre essuyé, je me fous que je sois encore mouillée ! Je prends Pierre dans mes bras ! Je l’embrasse, mes bras le serrent ! C’est passionnel, c’est de l’amour !
Moi : « Pierre je t’aime ! Je t’aime Pierre ! »
Je lance ces mots d’amour qui viennent du cœur entre les baisers où les langues jouent délicieusement entre elles !
Pierre me sert à son tour dans ses bras ! Il se lâche avec moi ! C’est une réelle fusion qui se passe ici dans la salle de bain !
Moi : « Je m’essuie, allons dans le lit ! »
Pierre sort de la salle de bain, je l’entends déplier le divan pour installer le lit !
Je le rejoins, nue pour l’attirer ainsi dans le lit !
Qu’il est bon d’ainsi caresser son homme, même encagé ! Je caresse son torse, son ventre, ses cuisses, je passe même la main sur ses testicules qui sont gonflés par l’envie !
Je l’embrasse alors mon homme ! Toujours avec des mots d’amour !
Je décide alors de lui donner quelque chose ! Il me dira le lendemain que même si c’était délicieux, il en a eu mal tellement je l’ai excité !
Je suis descendue avec ma langue pour ainsi lécher ses cuisses, son entre cuisses et surtout ses testicules qui n’étaient décidément plus lisses !
Il a eu une secousse quand je suis remontée pour lui dire : « samedi soir, avant de partir pour notre soirée, je retirerai ta cage ! Juste pour te raser mon amour ! Avant de te la remettre ! Mais tu seras plus joli !!! »
Pierre a réellement eu une secousse dans le corps ! Avait-il oublié la soirée ?
Pierre : « Mais, je ne veux pas qu’on me voit avec la cage ! »
Moi, coquine : « Je sais, mais on ne sait jamais ! Je te préfère alors lisse mon cœur ! Oooohhhh, je pense que tu seras encore excité samedi de m’entendre crier ! Non ? Je te promets que la prochaine sortie entre couples, tu ne seras pas encagé ! Promis mon cœur ! J’aime te voir donner du plaisir ! Mais samedi, je te veux très sage ! »
Pierre ne dit rien, il semble simplement vouloir profiter de l’instant présent, revient de lui-même m’embrasser !!!
Je le retourne sur le ventre, il aime les massages ! Je prends le temps, pour bien lui masser la nuque, le dos, les fesses, ses cuisses !!! Je le sens se détendre !
Il aime également sentir mes seins sur son dos pour un body to body massage ! Je ne m’en prive pas, avec toujours des mots d’amour !
Cela dure une bonne demi-heure ce massage !!!
Il est alors temps… Je lui dis simplement, dans le creux de l’oreille : « Je t’aime Pierre, ne l’oublie pas ! Je vais maintenant me lever et aller retrouver Vincent ! Ne sois pas jaloux, sois juste heureux pour moi ! Je pense que mon corps a encore besoin de jouir avec lui ! Tu risques de m’entendre, mais reste dans le lit ! Je vais de toute façon fermer la porte ! Je t’aime vraiment, n’en doute pas !!! »
Un dernier bisou dans son cou, je me lève, il reste couché en tournant la tête pour me voir partir, ainsi nue. Je passe la porte, une petite lumière à la tête du lit est allumée. Vincent lit un livre, il est beau ainsi assis dans le lit !
J’ai fermé la porte ! Pierre m’a dit le lendemain que le son de la serrure de la porte qui se ferme fut aussi cruel pour lui que le bruit du cadenas qui se referme !
Vincent continue à lire, pendant que je passe dans le lit, sous la couverture, à côté de lui.
Je viens me mettre contre lui, tout simplement ! Ma main caresse son torse ! Tout simplement !
Oui, tout simplement, cela dure au moins un quart d’heure !
Pierre me dira le lendemain que le silence était inquiétant pour lui ! Il s’est levé, est venu contre la porte tenter d’entendre le moindre bruit !
Donc, tout simplement, ma main descend vers son ventre, ses abdos !
Mesdames, vous aimez votre mari ! C’est votre amour ! Vous lui dites aussi qu’il est beau ! Mais pourtant, quand vous êtes au lit avec un homme tellement plus musclé, tellement plus sportif, plus mince, vous admirez alors ce nouveau corps qui vous fait tellement vibrer !
Le corps de Vincent, tellement entretenu me fait vibrer !
Ce Vincent, chef de son entreprise, lui juste entré dans la trentaine, mais qui trouve le temps d’entretenir son corps ! Je l’admire !
Ma main descend encore, pour prendre son sexe, même au repos imposant ! J’aime le sentir ainsi dans ma main ! Je le caresse, je le fais ainsi grandir dans ma main ! J’adore ce moment !
Ma tête passera sous la couverture pour le prendre en bouche ! Il me laisse faire, je sens qu’il a encore envie que je lui fasse part de mon envie !
Je sais que Pierre ne viendra pas, je pense un peu à lui à ce moment, je sais combien c’est important pour lui d’être présent, de me voir !
Mais voilà, je sais aussi que je vais pouvoir encore mieux me donner à Vincent, sachant la porte fermée ! Il est là, pas loin à probablement nous écouter !
Mmmmmmm ! J’adore sentir ce membre si imposant prendre possession de toute ma bouche !!! Pas de gorge profonde cette fois, simplement ma langue qui passe partout sur son sexe et autour de son sexe ! J’aime aussi le prendre en bouche, il est tellement dur !
Envie, c’est le mot ! J’ai de nouveau envie de lui !
Je remonte la couverture, son sexe de nouveau en bouche, je le regarde !
J’espère qu’il a aussi envie de me prendre, j’aimerais ensuite dormir un peu ! Je travaille demain, plus tard, mais quand même, je travaille 4 heures demain !
Il me regarde, me sourit mais ne prend aucune initiative !
Le salaud ! De nouveau, il va me laisser « demander » ! Il veut jouer avec moi !!!
Moi : « Prends-moi salaud ! »
Je lui demande cela avec un sourire coquin !
Vincent : « Tu veux que je te prennes ici, là, maintenant ? Pierre n’est pas présent ! Et toi tu veux te faire prendre ? »
Il dit cela assez fort pour que Pierre entende, s’il se trouve derrière la porte !
Je fais oui de la tête, de nouveau avec un sourire coquin !
Mais voilà ! C’est Vincent !
Vincent : « Tu me traites de salaud, mais je me demande si Pierre ne t’appellerait pas une salope, toi qui demande à te faire baiser là sans sa présence ! S’il était là, j’aimerais qu’il entende son épouse demander la saillie !!! Alors je t’écoute salope ! »
Mon Dieu, il veut vraiment de nouveau jouer avec nous deux !
Mais j’ai trop envie !
Moi : « Prends-moi Vincent ! STP, prends moi, j’ai trop envie ! Pierre peut écouter ! »
Vincent, qui veut enfoncer le clou : « Une des prochaines frontières que nous déplacerons sera de laisser Pierre nous regarder commencer ! Tu le mettras alors un jour, toi-même dehors, pour que nous puissions nous ébattre !!! Je pense qu’alors, il va déguster ! Mais mets-toi donc à 4 pattes ! Tu aimes cette position ? »
Moi, tout en me positionnant : « J’adore, surtout avec toi ! »
J’ai compris que le jeu consiste à parler pour Pierre ! Je m’en fous ! Ce que je veux, c’est Vincent en moi, et le plus vite possible !
Il est là derrière moi ! Je sens sa queue me caresser la fente ! Ooooohhhhh !!! J’ai envie, il me caresse le bouton de sa queue, il passe son membre là sur ma fente, déjà mouillée !
Un réflexe, je passe ma main entre mes cuisses, pour sentir son membre ! Il n’a pas de capote !
Moi : « Mets un préservatif Vincent STP »
Vincent : « Bien sûr, je ne fais que jouer là ! C’est donc à toi de faire attention, de ne pas bouger, que je ne m’enfonce pas ! »
Diabolique ! Pervers ! Divin !
Il continue à me masturber ainsi de sa queue ! Mon plaisir est déjà là, pas loin, dans mon ventre !
Je n’ai qu’une envie quand il me caresse la fente de son gland : me reculer pour l’enfoncer en moi !!! Profondément !!!
Oooooohhhhhh !!! C’est diabolique !
Je dois garder ma tête pour résister ! Pas sans protection !
Mais que j’ai difficile !
Moi, plus d’une fois, je lui ai répété : « Vincent, prends une capote STP et baise moi ! »
C’est à la 4ème fois que, son sexe toujours sur ma fente, moi qui contrôle mon corps pour que le gland reste sur la fente, que j’entends ce bruit : le déchirement du sachet Durex ! Oh, vas-y Vincent !
Il retire son sexe, se recule ! Je ne regarde pas ! Je sais qu’il se prépare !
Mais il joue avec moi ! Il revient, je sens bien la différence, je sens la protection sur le gland ! Il revient sur ma fente !
Mais pas question de lui laisser le contrôle !
Je me pousse en arrière, telle une furie ! Avec un cri qui remplit la chambre ! A fond je recule ! Je veux le sentir à fond !
Je reviens, je repars, il me laisse ainsi faire ! Il ne bouge pas ! Il ne fait aucun mouvement ! Même pas une main sur mon corps ! Il me laisse travailler !
Ooooohhhhhh ! Ca y est ! MAGIQUE ! Il me prend les hanches ! Pour me prendre à un rythme effréné !!!
Je déguste, je jouis déjà !!! Pierre doit m’entendre, je n’y peux rien ! Je crie, je crie, je crie de bonheur !
Vincent se penche, pour prendre ma poitrine en main ! Il est toujours occupé à me donner des coups de boutoir ! Divin !
Il me redresse, à genoux, lui toujours en moi ! Position tellement possible pour lui et son long sexe !
Il peut ainsi me caresser la poitrine, le ventre et même le clito tout en me donnant des coups de rein ! C’est divin, un deuxième orgasme arrive ! C’est fort ! Je sens aussi toute l’eau couler sur mes cuisses ! Je ne retiens plus rien !!!
Il n’a pas fini le bougre ! Il me repousse, que je mette ma tête sur le matelas ! Histoire qu’il aille encore plus fort en moi !
Ooooohhhhhh ! Son pouce !!! Il entre son pouce dans mon œillet ! Il profite le salaud !
C’est encore plus fort ainsi sa queue en moi pendant que je sens son pouce masser l’intérieur de mon cul !
Il sait y faire, je ne sais pas si je lui refuserai la sodomie ce soir ainsi excitée ! Tant pis pour Pierre, je me lâche !!!
Il finira de nouveau par jouir dans le préservatif, dans un cri, en moi !!!
Je suis morte ! Cuite !!!
Il retirera le préservatif, pour revenir dans le lit, près de moi qui suis ainsi effondrée !
Je passerai alors une bonne et courte nuit dans ses bras !!! Merveilleux que les bras de son homme ou de son partenaire ainsi après l’amour !

13 commentaires

La cage aux oiseaux – Chapitre 27, Une drôle de nuit

Par Candaule le 31 janvier 2018

Bonjour à tous,
Tout d’abord : Un GRAND Merci à Sylvie pour l’ensemble de ses contributions.
En suite une petite précision :
Les contributions sont un véritable investissement de la part de leurs rédacteurs respectifs, c’est une mise à nu de ses propres émotions, un souci de faire partager une expérience, du temps et bien d’autres choses encore.
Les encouragements sont donc toujours les bienvenus.

Pour autant, il est possible qu’une contribution ne me plaise pas ou que je ne sois pas d’accord, deux possibilités s’offrent alors à moi :
- j’arrête ma lecture
- j’exprime mon différent sans être grossier, avec gentillesse et en proposant un avis qui peut être contraire, mais qui doit être toujours argumenté et enrichissant.

Enfin, précisons que si la critique est aisée, l’art est difficile.
Alors, pour ceux qui ont la plume un tant soit peu agressive, évitez le commentaire et essayez la contribution c’est un exercice qui vous fera apprécier les qualités d’écritures de nos contributeurs.

Pour finir, plusieurs mails me sont parvenus concernant des commentaires déplacés et qui ne sont pas conformes à l’esprit de notre communauté. Les personnes concernées ont été exclues de notre communauté car je n’aime pas la méchanceté.
Bonne journée à tous

La cage aux oiseaux – Chapitre 27, Une drôle de nuit

Par Mccando le 31 janvier 2018

C’est étonnant la réaction de certains ici... Qu’ils ne lisent pas, s’ils n’aiment pas !
En ce qui me concerne, c’est surement le récit le plus beau et excitant que j’ai pu lire sur ce forum. De plus, très bien écrit, sans faute...
Sylvie, vous ne m’avez pas agacé, bien au contraire, vos récits m’ont apporté beaucoup de réconfort !
Continuez...
Bises libertines

La cage aux oiseaux – Chapitre 27, Une drôle de nuit

Par cpl expat le 30 janvier 2018

candaule !!! fermez definitivement les comptes de jean charles et Philipedes , ca suffit a la fin, avec banissement d ip

La cage aux oiseaux – Chapitre 27, Une drôle de nuit

Par candauhereux le 30 janvier 2018

non mais je ne le crois pas !! vous êtes qui "jeancharles " et "phhhhyl" pour vous permettre ces commentaires ?????????

mais si ça ne vous plait pas ne lisez pas !!! bande d’abrutis

il faut être tolérant pour venir sur ce site donc allez voir ailleurs.

de grâce Sylviekokine continuez votre récit qui passionne beaucoup de lecteurs, dont moi, c’est si bien écrit

et n’écoutez pas ces machos, sans aucune ouverture d’esprit

La cage aux oiseaux – Chapitre 27, Une drôle de nuit

Par Angecalin le 30 janvier 2018

Ho non Sylvie, continuez ! S’il vous plaît.
Ne tenez pas compte des 2 ou 3 commentaires de pauvres baltringues, seuls, sans contributions à notre site, donc à priori pas capable d’aligner 3 lignes ( manque d’expérience à vivre ou de syntaxe, les deux peut-être).
Je vous invite plutôt à relire les commentaires de ceux qui vous suivent avec impatience, et j’en fais parti.

La cage aux oiseaux – Chapitre 27, Une drôle de nuit

Par Phhhill le 30 janvier 2018

Bonjour , au début comme tout le monde j’ai accroché à cette histoire sans fin mais là c’est répétitif à souhait. A chaque épisode on y remet une couche ...c’est saoulant !!! Le même style , les meme mots .. Prenez rdv avec votre psy...enfin bon vent

La cage aux oiseaux – Chapitre 27, Une drôle de nuit

Par lesamours le 29 janvier 2018

Bonsoir Sylvie,
J’allais vous écrire que ce chapitre transpirait l’amour que vous avez pour votre couple et votre mari car même si vous réagissez à vos pulsions sexuelles vous avez toujours une pensée pour celui qui vous aime le plus au monde. Il accepte beaucoup pour vous, un juste retour de ce que vous lui avez donné pendant des années.
Je suis surpris que certains ici aient des propos déplacé, certainement la même personne avec des pseudonymes différents.
Sur ce site au début de notre aventure candaulisme avec ma femme j’ai décris précisément et très exactement ce qui nous arrivait et comme vous j’ai essayer des critiques de gens qui n’avaient jamais publié quoi que ce soit de leurs expériences personnelles car tout simplement c’était des fantasmeurs mal intenssionné comme chaqu’un d’entre nous a pu croiser dans des clubs ou autres.
Depuis j’ai abandonné comme vous souhaitez le faire mais finalement c’est leurs donner raisons.
Ici il y a des gens bien, alors pour eux continuer à partager votre expérience et un jour ils se souviendront de vous en vivant à leur tour ce genre d’expérience.
Merci Sylvie de prendre en considération mon message.
Les amours

La cage aux oiseaux – Chapitre 27, Une drôle de nuit

Par Philippidès le 29 janvier 2018

Sylvie merci de continuer à poster vos récits.
Si pour certaines personnes vos récit les « emmerde » qu’ils passent leurs chemins.
Le respect est la base de la vie alors merci respecter cela.
Sylvie merci de continuer vos récits, nous les suivons depuis le départ si non pouvez vous les partager avec les gens demandeur..
Contacter nous
Merci à vous
Philippidès

La cage aux oiseaux – Chapitre 27, Une drôle de nuit

Par tasproc le 29 janvier 2018

Oh oui, Sylvie continue à écrire cette belle histoire, cette aventure..et pour ceux qui te trouve quelques choses qu’ils passent leur chemin comme disait AD16
Tu nous a donné des idées et en accord avec mon mari on va essayer de reproduire ton aventure..la cage est commandée..
Sinon tu peux nous envoyer le reste par mail..

La cage aux oiseaux – Chapitre 27, Une drôle de nuit

Par Ad16 le 29 janvier 2018

Bonjour.
Peut être que Sylvie vous emmerde pour certains.
Pour ma part je trouve cela dommage d avoir des réactions comme cela.
Sylvie raconte son histoire. Si cela plaît tant mieux si ça ne plaît pas alors passez votre chemin.
Le candaulisme à plusieurs visages, mais pour moi le respect est la base de ce mode de vie.
Sylvie continuez svp vos récits que nombreux ici suivent et lisent en comprenant mieux ce milieu avec une autre facette.
Merci à vous.

La cage aux oiseaux – Chapitre 27, Une drôle de nuit

Par OursGris le 29 janvier 2018

Mince !!
Nous ne connaitrons pas la fin de l’histoire, mais elle est prévisible...
Au bout de sept mois d’attente, toujours encagé, exaspéré par sa frustration permanente, Pierre défonce à coups de hache la porte, derrière laquelle il entend sa femme hurler de jouissance. Il bouscule Vincent après lui avoir enfoncé la moitié du manche de sa hache dans le cul, et, profitant que celui-ci était en train de fourrager sa femme avec un énorme concombre, il fait pénétrer entièrement sa cage dans le vagin de sa femme. Il éjacule enfin à travers le grillage, tandis que sa femme, emportée par un orgasme gargantuesque s’écrie : « Aaaaaaaaaaaah... il n’y a que toi que j’aime mon Pierre !!! »
Voilà.

La cage aux oiseaux – Chapitre 27, Une drôle de nuit

Par sylviekokine le 29 janvier 2018

Desolée de vous emmerder.
De nouveau, comme dans certains e-mails, je sens que ce n’est plus l’endroit pour y raconter notre histoire propre a nous.
J’aime la tolérance et la liberté mais je comprends également quand j’agace.

Je ne continuerai donc plus la publication ici, la goutte d’intolerance qui a fait débordé mon vase de liberté et d’enthousiasme.

Je vous souhaite donc une bonne journée, une bonne semaine et une bonne continuation.

Je ne vous agacerai donc plus.

Sylvie

La cage aux oiseaux – Chapitre 27, Une drôle de nuit

Par jeancharles le 29 janvier 2018

Tu nous emm.. avec tes cages à la con.

Wyylde La plus excitante des expériences de couple
Wyylde La plus excitante des expériences de couple