La cage aux oiseaux – Chapitre 10, une soirée télé

Par sylviekokine le 26 décembre 2017 3
Dans Expériences de conjoint(e)s

Je sors ainsi nue de la salle de bain, pour me diriger vers notre dressoir. Pierre est descendu, il doit être installé devant la télé !
Je sais qu’il aime me voir « un peu » sexy le soir quand nous sommes à deux à la maison.
Il est évident que le terme « sexy » peut différer selon l’angle pris par un homme, ou l’angle pris par une femme ! Pour moi, une simple nuisette peut être sexy, Mr aime la lingerie ou les tenues « club » sexy.
L’humeur est-elle coquine ce soir ? Un peu ! La cage fait son effet aussi sur mes hormones !
De jolis bas !!! J’ai retrouvé des bas à coutures !!! Des bas qui ne peuvent être retenus que par un porte jarretelle !
Je redécouvre mon dressing ce soir ! Un serre taille rouge qui rend mon ventre encore plus mince, mais surtout met en valeur mon pubis ainsi exposé !!!
Un soutient rouge modèle corbeille qui ne fait que soutenir ma poitrine !
J’hésite, je passe alors le string rouge assorti ! Je sais que Pierre aime me voir sans culotte, mais je choisis le charme ! Même si de nouveau la définition de « charme » dépend parfois selon la conjugaison au masculin ou au féminin.
Pas de pantoufles avec cette tenue !!! Je prends des talons hauts dans lesquelles je sais que mes jambes semblent plus longues !
Un passage par la salle de bain pour mettre un joli rouge à lèvre ! Tout simplement, pas besoin de plus, je ne veux pas en faire trop.
La descente des escaliers avec les talons se fait lentement ! Je suppose que le bruit des talons doit intriguer mon homme !
De nouveau coquine, j’espère même secrètement que l’oiseau tente d’étendre ses ailes dans sa cage en imaginant les talons !!! Oh je ressens de nouveau ce frisson ! Décidément, je sens que je risque de m’amuser avec sa cage !!!!!

Sa tête !!! Je tente de ne pas rire, je joue la fille de charme pour mon entrée !!! Mais sa tête est un spectacle !!!
Monsieur assis dans le fauteuil qui me joue la tête d’un personnage de Tex Avery !!! Mais le plus joli est sa main !!! Je ris, je ne peux pas garder mon sérieux !
Sa main qui vient par réflexe se poser sur son boxer !!!
Ca doit gêner l’oiseau ? Mmmmmmmmm !!! Je suis excitée moi !!!
Moi : « Bonsoir mon cœur »
Pierre : « Sylvie, tu joues à quoi là ? »
Moi : « Tu aimes me voir sexy le soir mon amour »
Pierre : « Je veux bien, mais retire moi la cage, on a assez joué pour ce soir ! »
Moi : « Pierre, tu veux vraiment de nouveau se disputer ? Tu veux de nouveau m’entendre dire que nous arrêtons le libertinage ? Je ne ferai pas de chantage, mais honnêtement, je te fais plaisir ! Mais ne reviens plus sur la discussion que nous avons eue ! Je monte me rhabiller ? Tu as 5 secondes pour te décider ! »
Pierre, tout penaud : « Sylvie, je n’ai pas facile ! C’est plus difficile que je le pensais »
Moi : « Je comprends mon cœur ! Vraiment je comprends ! Tu verras cependant, je te ferai des plaisirs ! De plus, tu auras des récompenses car je t’aime tu sais ! Tellement ! Tu seras bien plus à mon écoute, tu verras ! Mais je serai aussi à ton écoute ! Nous allons nous retrouver ! Donne nous 6 mois, on fera une évaluation après 6 mois, promis ! »
Pierre : « 6 mois !!!! 6 mois en cage ? Mais tu es devenue folle ! »
Moi : « Pierre, as-tu bien compris quand je t’ai expliqué que la cage te sera permanente avec des moments de liberté ! Mais ce n’est pas le contraire mon amour ! Tu vas encore mieux aimer ces moments de libertés car ils sont rares ! Mais l’expérience ne sert à rien sur quelques semaines ! Nous avons besoin de 6 mois pour jouer et ainsi faire une évaluation ! »
Pierre : « Heureusement que je pars 4 jours à Athènes la semaine prochaine ! Je ne pourrai pas la porter ! »
J’avais oublié qu’il partait ! Ca commence bien ! C’est pourtant justement quand il n’est pas près de moi que j’aimerais justement avoir le contrôle et savoir qu’il ne se touche pas ! Mais il va être surpris !!!
Moi : « On verra mon cœur ! Mais pour ce soir, on va regarder un peu la télé. J’ai juste besoin de savoir si je remonte changer de tenue, et aussi remettre pour de bon mes tenues club au placard. J’attends ta réponse ! Je vais compter jusque 5, tout simplement. Ensuite, nous n’en parlons plus, mais nous ne reviendrons plus JAMAIS sur le libertinage ! »
Moi : « 5, 4, 3… »
Il faut pouvoir ralentir le décompte quand on arrive à 3…
Moi : « 2 »
Pierre : « OK ok ok !!! mais Donne moi au moins une des deux clés, on ne sait jamais »
Moi : « Tu penses que je ne te vois pas venir ? Allez, assieds-toi !!! On va essayer de passer une bonne soirée ! Je te masserai le dos ce soir pour te déstresser !!! »
Je sais combien il aime les massages ! Je lui donnerai cela ce soir par amour !
Lui assis, je m’assieds de telle manière a venir poser mes jambes sur ses cuisses !
La télé est allumée, c’est un feuilleton Américain. Je ne vais pas pouvoir vous raconter l’histoire, car même si le titre est une soirée télé, je ne peux pas vous certifier que nous avons vraiment regardé la télé !
Moi : « Pierre, tu peux me caresser les jambes tu sais ! Comme tu aimes le faire ! La cage n’a rien à voir avec cela ! »
Pierre : « Je sais, mais ça me fait bizarre là entre les cuisses ! C’est nouveau pour moi ! Et tu m’excites, ce qui me donne des petits coups ! Par contre, je n’ai pas mal mais la cage est trop petite ! Ma queue ne peut pas bander à l’intérieur ! Toute tentative est dès la source avortée ! »
Moi : « Mon cœur, c’est le principe ! J’ai pris le temps de très bien me renseigner ! Tu aurais mal comme pas possible si tu bandais mais que la cage arrêtait l’érection en plein mouvement »
Pierre : « Tu t’es vraiment renseignée ? »
Moi : « Oui, j’ai même écrit au fabricant »
Pierre : « Je n’en reviens pas »
Moi : « Tu sais, j’ai découvert par tes recherches internet que tu étais fasciné par les cages de chasteté »
Pierre : « Je sais que tu es venue m’espionner ! Mais tu sais, même si ça me fascinait, même si j’en rêvait souvent, le passage à la réalité est difficile ! Surtout que c’est toi qui a choisi ! »
Moi : « Pierre, tu as toujours voulu devenir un gentil cuck ! Ca fait 2 ans que tu m’ennuies ! On cherche des partenaires ! Quand certains ne faisaient que me baiser sans te titiller, tu étais déçu ! On a arrêté d’en voir car ils ne jouaient pas avec toi, selon tes dires ! Tu rêvais d’être cuck, tu rêvais d’une cage, tu rêves beaucoup ! De plus, avec toi, c’est toujours plus, tu décides tout ! »
Pierre : « Tu le penses réellement ? »
Moi : « Pierre, nous avons commencé le libertinage pour toi !!! Nous avons visité un club, tu as vite été heureux qu’un homme me baise !!! Tu sais combien j’aurais aimé t’avoir plus près de moi quand je me faisais prendre ! Mais toi, tu aimais te caresser en regardant ! Dès le début, je ne le comprends que maintenant, tu avais des penchants de candauliste ! »
Je continue : « Tout cela t’est monté à la tête ! Très vite !!! Ce n’était plus assez pour toi que je me fasse prendre ainsi en club !!! Nous voyions des couples où nous avions de bons moments, mais tu voulais essayer les gang bangs !!! Mon Dieu, quand j’y repense !!! Je te vois encore me regarder la queue à la main quand un groupe d’homme m’est passé dessus ! »
Pierre : « Je sais, c’étati une drogue »
Moi : « Je sais mon cœur, nous en avons déjà parlé et heureusement que tu t’es assagi sur ce côté !!! Je ne pense pas que notre couple eu résisté ! Mais voilà, même si nous avons alors appris à connaître le bonheur des fêtes privées où j’ai pu connaitre le bonheur avec de superbes partenaires, mais aussi à développer mon côté bi-sexuelle, tu développais une certaine frustration ! »
Pierre : « Tu me fais peur tu sais à me connaître comme cela »
Pierre a commencé alors à oser caresser ma jambe, ma cuisse ! J’adorais ! Allait-on se retrouver ?
Moi : « Il faut maintenant assumer tes fantasmes ! On va tenter de trouver un équilibre, probablement un autre équilibre que nous avions, mais nous n’allons pas changer grand-chose ! Par contre, mets-toi bien dans la tête que j’ai la clé, que tu n’en sortiras que quand j’ai envie, et certainement quand tu l’auras mérité ! Un exemple est que ce soir, même si j’en avais envie, tu ne l’aurais pas mérité ! »
Pierre ne disait rien, il semblait accepté.
Je comprends cependant que son esprit est en plein doute ! Lui qui est si dominant au boulot, mais aussi dans notre couple ! Il avait tant besoin de ressentir le fantasme du cuck dans sa tête, par mes histoires, par des partenaires qui lui aurait donné le temps du jeu !
Mais les histoires ont fini par me fatiguer dans tous les sens du terme ! Les partenaires ? Oserais-je dire qu’enfin, nous avons rencontré Vincent ?
D’ailleurs, moi qui ai comme règle de ne rien cacher, je dois lui parler de Vincent.
Sujet délicat, je le sais par avance. Mais ça ne sert à rien d’attendre.
Moi : « D’ailleurs, j’en ai parlé avec Vincent »
Sa main s’est arrêtée ! Il m’a regardé.
Pierre : « Vincent ? Tu l’as revu ? »
Son visage était devenu agressif ! J’ai rarement vu Pierre ainsi !
Moi : « Non pas du tout ! Jamais je ne te ferais cela ! Ce n’est d’ailleurs pas mon envie, ni la sienne !!! Rassure toi. Mais il a mon numéro de portable, nous communiquons donc depuis ce matin par WhatsApp »
Pierre : « Tu lui parle derrière mon dos ? »
Moi : « Pierre, ne t’aventure pas sur ce chemin STP ! Je ne pense pas que tu aimerais que j’imprime tes « discussions » par mail avec des personnes que tu ne connais même pas ! Oui je communique avec lui ! Nous allons nous revoir, j’aime discuter avec mon partenaire, tu le sais ! »
Pierre : « On va le revoir ? « 
Moi : « Oui, j’ai très envie ! Pierre, j’ai envie de lui ! Tu as vu l’effet qu’il a sur moi ! Mais en plus, c’est le seul, le premier qui je pense peut te donner ta recherche du fantasme du cuckold ! Sois honnête avec moi : A-t-il pu te donner des frissons ? As-tu encore envie de connaître plus grâce à lui ? »
Pierre hésite à répondre ! Serait-ce déjà un effet de la cage ? Je ne pense pas que les résultats soient aussi rapides ! C’est impossible, mais il semble honnête et humble dans sa réponse : « C’est vrai. Ca me fait peur tu sais de perdre le contrôle ! Surtout que je sens qu’il a de l’expérience et que je peux en baver ! Mais de l’autre côté, j’ai envie de découvrir ce monde grâce à lui, mais avec toi !
Moi : « Il a très bien compris tu sais ! Il me donne aussi des conseils pour la cage ! D’ailleurs, son premier conseil est simple ! Tu veux que je t’explique ? »
Pierre : « Oui ! Explique moi, tu sais que j’aime savoir ! »
Moi : « Il m’a en effet expliqué que tu devrais surtout aimer imaginer ton nouveau futur ! Que c’est important pour toi de penser au futur, aux scénarios, aux futures rencontres. Mais qu’évidemment, si nous l’acceptons comme complice, il va s’amuser avec tes nerfs, ton esprit ! Et tu pourras beaucoup imaginer, il te réserve des surprises mon cœur ! »
Pierre : « J’imagine, mais après tant d’échecs, je pense que je serai un imbécile de refuser le premier qui croise notre route avec tant d’expérience »
Moi : « Je ne te le fais pas dire ! Pour en revenir au sujet, il m’a dit qu’il est important que je t’annonce le temps de mise en cage que j’ai en tête quand j’ai fermé le cadenas ! Il m’a dit que c’est important pour toi au début ! Par contre, il est aussi important de comprendre la conséquence de ses actes ! Je pense qu’il t’a bien fait comprendre cela avec l’épisode de la salle de bain ! »
Pierre : « Tu parles si je m’en souviens ! Un supplice »
Moi : « Et bien, toute rouspétance au sujet de la cage, tout discussion, sans hésitation te donnera un jour en plus en cage ! Tu peux rouspéter 3 fois en 3 minutes, ce serait alors 3 jours ! Il m’a dit que cette technique permet vite au mari encagé de penser avant de discuter ! »
Pierre : « Je ferai attention. Mais tu ne m’as pas dit combien de jours. Nous sommes vendredi soir, et je pars lundi matin ! »
Moi : « 3 »
Pierre : « 3 jours ? Jusque dimanche ? »
Moi : « 3 semaines Pierre. Je veux débuter de manière ferme afin de très vite faire ton éducation. C’est la raison pourquoi tu as une jolie cage en métal ! J’en ai parlé avec Vincent ! »
Pierre : « Tu es folle Sylvie !!! N’exagère pas STP !!! En plus je pars lundi en avion !!! »
Moi, calmement : « Tu viens de rajouter 1 jour Pierre. Fais attention, on est vite à la semaine supplémentaire avec ce système »
J’ai alors vu Pierre ouvrir la bouche, mais vite la refermer.
Moi : « De plus, Vincent passera demain à la maison pour t’expliquer comment gérer ton voyage, il sait comment faire ! Il a de l’expérience, tu verras ! N’aie pas peur, je ne te veux pas de mal ! Tu comprendras, fais moi juste confiance »
Pierre : « Quoi ? Il vient ici ? Nous n’avons jamais reçu personne ici !!! Ah non, il ne vient pas ! Tu vas le voir quand je serai parti ? Tu sais que je n’aime pas ça !!! »
Moi : « Pierre, il viendra, on ne discute pas ! Vincent est spécial, tu vas vite apprendre à le comprendre. De plus, si tu te souviens, un homme est déjà venu à la maison il y a quelques années !!! Par contre, je te jure sur la tête de nos enfants que je ne verrai pas Vincent durant tes absences ! Ce n’est pas le jeu que je veux jouer ! Fais moi donc confiance ! »
Pierre : « OK, tu as gagné »
C’est sa phrase pour que je comprenne que la discussion est terminée.

3 commentaires

La cage aux oiseaux – Chapitre 10, une soirée télé

Par Angecalin le 27 décembre 2017

Bravo Sylvie. Vous "dressez" votre Pierre à la perfection. Il sera de plus en plus amoureux ! Vous allez devenir une femme comblée. Un amant pour vous donner de l’amour et un mari fou amoureux. Le top.
Ma petite femme n’est pas encore sur un mode "dressage", elle voit son amant quand elle le souhaite, projette de partir un week end en amoureux avec lui... Lorsque je peux profiter d’elle et de ses câlins, elle me sevre juste ce qu’il faut. J’aurais vraiment la frousse qu’elle me mette en cage. Mais je sens bien que si je continue à être mignon, je vais y avoir droit !
Il me tarde de lire le prochain chapitre. Bises

La cage aux oiseaux – Chapitre 10, une soirée télé

Par Monideal le 26 décembre 2017

quel plaisir de lire vos récits. nous sommes un couple et porteur également d’une cage...
tout comme vous difficile de trouver un bon amant..... mais votre Vincent semble tres bien...... si nous osions, nous vous demanderions de nous le prêter...... nous attendons la suite avec impatience et plaisir
bises à vous 3

La cage aux oiseaux – Chapitre 10, une soirée télé

Par Paul1705 le 26 décembre 2017

Bonjour Sylvie
Nous adorons tes récits , mais également le naturel et comment ils sont racontés.
Que d effort pour l Amour

Wyylde La plus excitante des expériences de couple
Wyylde La plus excitante des expériences de couple