Je suis sa maitresse

Par Belize79 le 3 octobre 2018 3
Dans Expériences de conjoint(e)s

Depuis notre retraite, nous allons régulièrement au Sénégal, pour aider la scolarité des enfants en apportant tous les ans , des fournitures scolaires. Cette année, l’opération est beaucoup plus importante , car nous avons récolté des fonds pour ouvrir une classe dans les environs de Dakar. Ne pouvant être de ce déplacement, c’est mon épouse qui me représente, et qui est reçue chez un professeur pour les dix jours du déplacement.
Pendant quatre jours, le soir, elle me communique le résultat de sa journée, puis ensuite plus de contact direct, simplement des mails ; j’en déduis qu’ils sont en déplacement, car malheureusement, le portable ne passe pas partout ; donc pas d’inquiétude, jusqu’ au jour de son départ , où je reçois un mail .
« Mon chéri, avant de prendre l’avion, je voulais te tenir au courant d’un événement survenu sur place ; la photo et la petite vidéo, très courte certes, mais révélatrice en sont la confirmation. » Sur la photo, je peux voir le visage de nini, une belle queue noire entre les lèvres , quant à la vidéo, elle montre qu’elle a eu une relation complète avec un homme noir, alors que les cuisses écartelées, elle se fait prendre la chatte ; courte mais sonore et il est évident qu’elle y prend du plaisir. En soit, cela ne me contrarie pas car nous avons déjà eu ce genre de relation et par deux fois elle a eu un amant, sans me prévenir, mais toujours en me racontant le soir , ses fredaines. Et cela sans suite.Par contre la suite me perturbe beaucoup plus.
« Je pense que tu ne vas pas apprécier, mais depuis cinq jours, j’ai un jeune amant, qui me procure beaucoup de plaisir. C’est un jeune sénégalais que j’ai rencontré lors d’une réunion ; nous avons sympathisé et quand il m’a proposé de m’emmener le lendemain à la plage, j’ai accepté, sans arrière-pensée, je te le promets ; c’est en moto qu’il est venu me chercher, et tu connais mon appréhension ; voyant cela , il m’a fait monter devant lui , ce qui est fréquent chez eux et il s’est collé à mon dos ; peu vêtue, un simple chemisier et un short, j’ai vite senti son corps, mais surtout la bosse qui s’était formée et qui s’écrasait contre mon fessier ; la chaleur et ce contact m’ont vide donné envie , et quand en arrivant sur une petite plage , il m’a aidé à descendre, je me suis retrouvée dans ses bras, sans avoir envie de me dérober à sa bouche. Baiser que je lui ai rendu, alors que sa langue s’infiltrer entre mes lèvres.
J’étais à lui, il l’a très vire compris et mon corsage s’est vite envolé, découvrant ainsi mes globes dont les pointes, tendues ont été la proie des doigts agiles. Tu sais que j’ai les tétons sensibles et que cela me fait rapidement jouir lorsque l’on me les triture ; ce qui a été le cas . Mes gémissements traduisaient mon envie de lui et quand il a fait tomber mon short, et arracher mon string, je me suis retrouvée , nue, allongée sur le sable , avec devant moi, un chibre tendu, très long et très épais ; sans doute le plus gros pour moi , mais je n’étais peut-être pas en mesure d’être objective, car s’étant encapuchonné, il m’a possédé, sauvagement, me percutant , défonçant ma grotte , dont les parois enserraient son chibre. Offerte je l’étais ,les jambes enroulées autour de son corps pour mieux le sentir en moi, la chatte béante le recevant profondément ; deux fois il m’a fait l’amour, deux fois il m’a fait jouir puissamment, alors que nos lèvres se joignaient en de langoureux baisers. De retour, il n’a pas voulu que je le quitte et je reconnais que je n’en avais pas envie ; je voulais être à lui ; je savais que pour la première fois, j’allais te faire vraiment cocu, mais je n’ai pas résisté.
Pendant ces cinq jours, je lui ai appartenu, sans aucun tabou, sans arrière-pensée, tout à lui, le suçant jusqu’à qui jouisse dans ma bouche, me faisant prendre dans toutes les positions, acceptant même de me faire sodomiser plusieurs fois. Tous mes temps libres, j’ai été sa maitresse, m’offrant quelque soit l’endroit, quelque soit ses envies.
Je sais que je vais sans aucun doute te faire mal, mais il a été un véritable amant. Mon corps a envie de lui et comme je sais qu’il doit venir à Paris très bientôt, je sais que je vais le rejoindre le temps de son séjour.
Voilà, je voulais être honnête avec toi ; je sais que cela va être difficile au départ, mais un jour, tu m’a avoué que tu voulais que je te fasse cocu ; ce n’est pas de l’amour pour lui, simplement le besoin de me sentir désirer par un jeune étalon et de m’offrir à lui sans réserve. Mais en fin de récit c’est toi que j’aime »

3 commentaires

Je suis sa maitresse

Par kamadeva le 16 octobre 2018

Oui, belle histoire qui demande et attends la suite qui sera forcément magique !
Pour ton homme pas de souci puisque que tu ne fais qu’accéder à sa demande et lui fais vivre ses fantasmes. de plus ton honnêteté vis à vis de lui t’honore Il ne peut qu’être fier de réaliser ses envies et d’avoir une épouse comme toi !
Pour ma part, le fait que ton amant soit sénégalais me fais replonger avec douce nostalgie dans mes propres histoires et cela me rends heureux !
Vivement la suite !

Je suis sa maitresse

Par Belize79 le 5 octobre 2018

Merci pour ton message jack 1950. Je te promets la suite mon jeune amant arrivant dans 10 jours pour 3 semaines . Mon homme a accepté y compris le fait que j’ai envie de son sperme à bientot

je suis sa maitresse

Par jack1950 le 4 octobre 2018

Très belle histoire d’une femme qui a su se donner a un amant par plaisirs pour elle même mais aussi pour son amant mais aussi pour son mari une mari "cocu" mais heureux de l’être aussi.
Vivement une suite si il y en a une, quand son jeune amant viendra en France

Wyylde La plus excitante des expériences de couple
Wyylde La plus excitante des expériences de couple