le zona suite et fin

Par Belize79 le 5 mars 2020 2
Dans Expériences de complices

Bloqué à la maison par un zona invalidant, j’ai proposé à Nicole d’aller se détendre au sauna ; j’attendais son retour après plusieurs appels, me laissant deviner un après -midi assez chargé pour elle et son retour me l’a confirmé.
Comme elle me l’avait annoncé, elle était accompagnée d’un jeune homme, très certainement d’origine magrébine, très courtois à son arrivée, mais la surprise a été la tenue de Nicole ; en effet sous son léger manteau, elle était totalement nue, et en l’écartant elle m’a dit : « tu voulais que je sorte et que je te fasse cocu ; c’est le cas et de plus je suis sortie du club ainsi , par provocation, aussi bien pour le patron qui te connais bien , que pour toi, te montrant ainsi que je suis libre de mon corps et de mes envies ; Abdal a été un très bon amant et je voulais que tu me vois jouir dans ses bras ; et je t’assure que cela l’excite beaucoup de savoir que tu ne pourras rien faire pendant qu’il me fera jouir »
En effet l’homme a un petit sourire narquois lorsqu’il se dirige, en suivant Nicole, dans la chambre ; il veut fermer la porte, mais Nicole l’en empêche « non comme cela il pourra nous voir et m’entendre »
Nicole a tôt fait de lui retirer ses vêtements, faisant jaillir un zob arqué, pas très long mais dont le diamètre me parait énorme ; pas de préliminaire car abdal la couche sur le lit et lui remontant les jambes sur ses épaules, ce qui découvre une chatte dilatée, aux lèvres rouges et gonflées traduisant ses exploits :se frottant sur le clito , il me regarde avant de la pourfendre d’une seule poussée ; même dilatée, Nicole ne peut retenir un gémissement lorsque ses chaires encaissent le mandrin. Pendant un très long moment, j’ai entendu ses gémissements, ses encouragements pour qu’il la défonce, puis les cris de jouissance à plusieurs reprises. A son départ, narquois, il m’a dit « c’est quand tu veux, elle est trop bonne toi tu ne peux pas, je te remplace sans difficulté » il n’avait rien compris.
Alors que Nicole récupérait de ses jouissances, je me suis allongé à côté d’elle et la prenant dans mes bras je lui ai dit « maintenant racontes-moi ta sortie
Récit de Nini
à peine dans le jacuzzi, plusieurs hommes se sont rapprochés de moi, et il m’a fallu un peu me fâcher pour qu’ils me laissent tranquille ; en cela j’ai été aidé par un homme la cinquantaine qui leur a rappelé que c’était à moi de choisir ; son autorité m’a séduite et je me suis rapprochée de lui ; ma main est partie la recherche de son gourdin alors que lui a commencé à me fouiller la chatte ; un préservatif et il a consommé, sachant bien me faire jouir ; alors qu’il se retirait près avoir jouit, un autre homme , très métissé a pris sa place, sans que je me rebelle ; tu avais raison, mon corps avait besoin de sexe et je me suis offerte à lui, alors que plusieurs mains me tripotaient les seins ; en peu de temps , dans le bain , je venais de me faire prendre deux fois.
C’est en prenant un café que je t’ai dit que j’arrivais. A côté de moi, un homme, sans aucun doute d’origine magrébine, m’a adressé la parole, me félicitant de mon attitude et qu’il aurait bien aimé être le troisième, mais que j’étais sortie trop vite. Bel homme, courtois, enjoleur, j’ai accepté de m’assoir dans un fauteuil, face à lui. Très vite ma serviette s’est écartée, dévoilant mon intimité, ce qui n’a pas manqué de faire évoluer la bosse sous sa serviette. j’avais envie de te retrouver, mais mon ventre lui réclamait un autre sexe et c’est alors que je t’ai appelé, devant lui pour te dire que je reviendrais un peu plus tard.
son sexe maintenant débordait de sa serviette ; il avait compris que j’allais te faire cocu ; et je dois reconnaitre que cela a été le cas ; pendant plus de deux heures, il m’a possédée fougueusement, profondément ; sa queue, tu l’as vu , a su me distendre les parois de mon vagin, sa queue trouvant très souvent mon point g ; en missionnaire, en levrette, sur le cote ou moi le chevauchant, ma jouissance a déferlé, fréquente, bruyante, ameutant très certainement les voyeurs derrière la porte. se retirant par trois fois pour jouir sur mes seins ou mon ventre, très vite, sous l’action de mes mains ou de ma bouche il a repris vigueur, me transportant à chaque fois au nirvana de plaisir.
alors que nous étions de retour au bar pour me rafraichir, sous le regard narquois du serveur qui nous avait sans aucun doute entendu, il m’a alors posé la question ,qui finalement allais décider la suite « si je comprends bien ton mec aime que tu ailles voir les hommes pour qu’ils te baisent »
« oui il aime me voir ou me savoir avec un homme et si tu le veux, tu vas pouvoir le faire devant lu, en un mot tu pourras le faire cocu en direct »
la suite tu l’a vécu.

2 commentaires

le zona suite et fin

Par Belize79 le 13 mars 2020

bonjour ; il est vrai qu’il m’a été difficile d’accepter, mon homme n’étant pas bien , mai ensuite, je savais que cela lui ferait plaisir, je me suis lachée, comme j’aime le faire , surtout que je savais qu’il aimerait, ce qui a été le cas.
c’es sur que je suis une belle coquine, mais la lecture de votre soirée st sylvestre me prouve que nous sommes assez proche dans nos envies et nos jeux ;j’ai beaucoup aimé vous lire bises coquines Nicole

le zona suite et fin

Par ALEXETFLO le 5 mars 2020

Ah quand même ! Elle n’y est pas allée pour rien au sauna et heureusement qu’elle n’était trop motiver pour y aller, sinon tous les hommes du club y passaient ;)

Malgré le zona cela a dû sacrément vous exciter !