Le meilleur viens toujours après

Par Tommy le 13 décembre 2020 3
Dans Expériences de complices

Je suis a une soirée de rencontre célibataires par invitation Facebook ou j’arrive dans les derniers, j’avais une connaissance via correspondance qui m’avaient proposé d’y aller la rencontrer et que je pourrais trouver ça cool me disait-elle. A un moment je suis dehors avec mes nouvelles connaissances certains profitaient pour fumer, d’autres prendre l’air et moi j’essayais de mieux les connaître ces habitués du lieu. Tout d’un coup on entend dans le parking une voiture qui fais des dérapages un vrai fou on craignait tous pour les nôtres certains ont été lui dire de dégager quand une fille sors de cette voiture. Mes nouveaux amis l’ont mise en confiance lui disant qu’on était tous ensemble qu’il y avait d’autres filles dans le groupe et qu’on la conduirait. N’est-ce pas ?¿ Qu’a dit le leader du groupe. Tous les mecs bavaient déjà dessus et moi j’ai répondu : non désolé je suis en mobilete ! Pour les autres femmes cette nouvelle fille était celle de trop c’était une concurrente de taille la plus jolie de toutes a en voir les mecs qui essayent de la draguer sans aucun retour de sa part. Il est certain que je m’ennuyais plus que je m’amusais et j’ai doucement commencé a prendre des distances quand elle est venue me demander si j’étais pas avec eux. Je lui ai dit que si mais je ne les connais pas plus que ça. La elle me dis qu’ils sont lourds si on peut boire un verre ensemble. je lui ai répondu : quand je bois un verre avec une fille comme toi c’est deux pailles dans la même bouteille. Elle m’a dit que non alors j’ai ma dose de crétins de la soirée. C’était mon but la frustrer mais lui montrer que j’avais un certain intérêt en elle et elle l’a bien compris car elle a été se chercher a boire puis ma rejoins verre en main
- il n’y avait plus de pailles t’as rien contre de partager la mienne ? en me présentant son mojito. On a discuté fait connaissance puis vers 4h du matin je lui dis il faut que je rentre, et me demande si je suis vraiment en mobilete. Je lui confirme que oui. Elle en rajoute ça vas me rappeler mon adolescence... Sans même m’avoir demandé si je pouvais la ramener. Je lui ai dit que c’était les autres qui l’avaient fait rester qu’ils la conduiraient. Elle m’a dit c’était avec moi qu’elle voulait rentrer. Donc on arrive devant ma voiture elle est flashée "c’est comme ça que tu dragues ?" Non pas du tout je t’ai pas dragué c’est toi qui ne veut plus me lâcher que je lui dis d’un air takin et ça l’amuse. Elle me confie sur le chemin que c’est a cause de ma voiture sportive que son copain "futur ex" a fais le malin sur le parking. Soit... Je lui ai juste répondu que j’ai bien fait d’être la. Au moins t’est rentrée entière. on arrive dans son quartier elle m’a demandé
- tu vas me demander de te sucer ? Je lui ai dis que non.
- tu veut mon numéro ? Si tu veut mais je ne t’appelerai pas
- t’est célibataire ? Ça dépend des jours
- elle vas pas sentir mon parfum ta femme ? T’inquiète pas pour ça
- comment je peut te remercier ? En temps voulu quand tu seras plus sobre
- Je peut avoir le ton numéro ?
3 jours plus tard j’ai eu un SMS d’elle qu’elle m’a pas oublié et qu’elle voulait me revoir.
On c’est fixé un rendez-vous et la c’était différent après nos échanges SMS nos langues n’ont pas tardé a faire connaissance elle était toujours en couple et la situation m’excitait beaucoup plus. Elle n’a pas négligé les détails mini-jupe botes jusqu’aux genoux une chemise qui mettait bien ses seins en valeur et une veste qui ne laissait voir son décolleté ces bas et botes et ces cheveux frisés. Sur le trajet du restau je commence a lui caresser ces jambes au départ elle me retiens ma main ne me laissant pas sentir sa chaleur puis quand j’ai réussit j’ai sentit ces bas déjà tout humide c’est là qu’elle m’a remercié en se penchant sur ma queue qu’elle avait déjà branlé et commence a me sucer. Je lui ai rappelé qu’on allait au restau qu’il ne fallait pas de trace sur mon pantalon. Ne t’inquiète pas qu’elle me dit. Elle a fait ça proprement tout nettoyé en avalant la dernière goute.
- Je n’ai jamais fait ça a mon mec. C’est pour ça que je te préfère pas célibataire.
- tu vas me faire faire des autres choses alors ? Tout dépend de ce que t’as a m’offrir.
- je suis avec toi et a toi. Je suis là que pour toi aussi
- j’ai envie de toi maintenant ! On est allé chez moi ce n’était pas loin je ne lui ai pas laissé le temps de visiter je l’ai plaquée contre le mur soulevé sa jupe elle frottait sa chate sur ma queue qui bandait m’a encore sucé a genoux je l’ai enmenée sur mon lit elle se donnait bien et en peut de temps a mis une grosse tache sur les draps c’était une fontaine je la voyait se tordre, sa tête tendue en arrière de tant de jouissance je n’arrêtait pas. Je voulais jouir aussi sans trop la fatiguer, On avait une nuit de découvertes a passer. Elle était toute gênée quand on avait fini, que ça ne lui était jamais arrivé.
- Qu’es-ce que je vais encore découvrir ? Me dit-elle accrochée a mon cou sur la pointe des pieds. Toi, c’est toi que tu découvres la, en l’embrassant.
Du coup elle a faim je vais dans la cuisine mettre des amuses bouches au four elle se rhabille et viens me rejoindre je sais pas si sa tenue me donne plus envie d’elle habillée sans ces bottes cette fois ci que nue, Trop sexy. Pendant qu’on attend la cuisson je nous sers un rosé c’est elle qui a choisit, je suis contre l’évier elle ne voulait pas s’assoir on reste debout et est venue se mettre dos contre moi me prend la main en s’enlaceant autour de sa taille en tenant son verre de l’autre main. Puis me demande combien de temps qu’il reste jusqu’à ce que ce soit prêt ? Je peut couper le four si tas peur que ça crame. Elle a cherche le bouton OFF puis a commencé a m’embracer en mettant sa main dans mon boxer a enroulé sa jambe autour de la mienne a pris ma queue et l’a dirigée a l’entrée de son vagin en se frottant ces lèvres et clito.
- Je veut pas te salir plus tes draps cochon, fais de moi ta chose. Je l’ai retournée cambrée sur le plan de travail je ne voyait que ces fesses en l’attrapant par ces cheveux en tirant sa tête en arrière peut de temps après elle jouissait encore et ça coulait a nouveau silencieuse mais des bons gémissements, je la met a genoux devant moi et elle veut tout gober sans trop y arriver, fermement mais délicatement a la fois je la force et quand elle l’a bien profonde et entière je la retien, je sent que ça la stresse mais elle continue de vouloir bien profond dans sa gorge, la je pense plutôt que c’est a moi qu’elle veut faire plaisir et insiste a toute l’avaler pour mon meilleur plaisir, on a baisé tout le restant de la nuit jusqu’au matin ou on c’est endormi dans les bras l’un de l’autre avec certaines confidences. On avait changé les draps et pris une douche avant. Au réveil j’ai sentit cette bouche baveuse me sucer qui maîtrisait déjà assez bien la gorge profonde, j’avais pas envie d’ouvrir les yeux et la laisser profiter de ma queue bien dure quand j’ai pas résisté a lui toucher et caresser sa chate elle a sentit que j’étais réveillé est venue se mettre en 69 sur moi, quand elle était bien chaude c’est retournée a commencé a me chevaucher et en collant sa bouche a mon oreille me dit :
- cest comme ça que tu voulais que je te remercie ? Non c’est pas encore assez.
- tu veut quoi d’autre de moi ? Tu sais.
- ok je vais essayer mais si j’aime pas on arrête d’accord ? Y a rien que t’as pas aimé avec moi. Toujours sur moi sors ma queue de sa chate et rentre le gland dans son trou serré puis s’arrête. Je sent qu’elle veut retirer mais je la distrait en l’embrassant et lui demande de se caresser puis doucement elle a commencé elle même des vas et viens lents jusqu’à accélérer quand avec ces caresses ces chevauchements et s’embrasser elle me innonde a nouveau sans retenue.
- Putain j’en peut plus joui joui qu’elle me dit je veut ton sperme c’est retirée a commencé a me branler pour voir le jet. On déjeune on vas faire un tour a l’Atomium puis je la reconduis chez elle. En chemin elle me dis qu’elle vas finir avec son mec. Ça c’était pas au programme j’essaye de la raisonner que c’est pas une bonne idée, qu’elle ne m’aimait pas d’amour c’était juste la soirée qu’elle avait aimé. Elle insiste en disant qu’elle n’a jamais sentit ça avant, la c’est moi qui suis dans le doute si c’est le coup de foudre ou ma présence du moment passé ensemble. C’est vrai qu’elle était assez mignonne et j’avais encore envie de savoir ce qu’on pouvait faire niveau sexe ensemble. J’ai su après quelques rendez vous que c’est une influenceuse d’instagram, autant dire que des mecs elle en a qui la suivent mais de là a laisser le sien pour moi je suis pas d’accord. Je lui ai simplement dit : si tu veut le quitter parce que tu ne l’aime plus fais le mais ci c’est pour moi laisse tomber car j’ai besoin de plus de sentiments qu’une nuit pour me sentir en couple. Elle comprend et l’accepte plutôt bien, et ne m’en a plus parlé. Après 5 ou 6 sorties et soirées passées ensemble elle m’annonce qu’elle en avait fini le jour de notre première. Amusé je lui ai demandé si elle avait vraiment ça ?
- oui je te l’ai pas dit avant car je voulais pas être ton coup d’un soir ou ta sexfriend ! On s’entend plutôt bien non ? Quelle rajoute. C’est vrai on s’amusait bien mais dans ma tête il n’y avait pas ce lien amour qui naissait déjà en elle.
- plus je te vois et moins j’arrive a me passer de toi qu’elle me confesse. Ça a commencé a devenir régulier et je ne voyais plus qu’elle on passait tous nos temps libres ensemble et je commençais a m’attacher sans trop le lui montrer, quand au bout de quelques sorties sexe complicité on vas faire un tour dans un centre commercial peut de temps avant le confinement, elle s’achète quelques dessous toujours sous mon conseil vêtements etc on se balade et fantasme déjà sur ces achats.
On arrive dans cette boutique LA boutique qui vas tout chavirer. Elle s’achète des rouge a lèvres mascara et toute sortes de maquillages quand j’ai flashé sur une peluche qui me rappelle mon ancien chien un carlin que je décide d’acheter. A la caisse on met ces maquillages ensemble avec ma peluche et c’est moi qui règle la note, la vendeuse met tout dans le même sac. Arrivant chez elle, elle prend les sacs de vêtements et celui du maquillage et peluche inclus. Je lui demande de me donner la peluche, elle m’a fusillé du regard.
- c’est pour qui la peluche ? C’est pas pour toi.
- c’est pour qui alors ? C’est pas pour toi. Je voulais juste l’embêter. La elle me l’a jeté au visage.
- tient vas la donner a tes putes ! C’est pas pour mes putes. Je l’ai toujours cette jolie peluche :) mais pas la fille. On a encore vaguement discuté mais sans se revoir. Elle est trop concentrée avec ces followers.

Weekend suivant je fais mes courses au supermarché encore avec cette fille en tête quand une Femme d’une quarantaine d’années petite en taille n’arrive pas a atteindre une boîte de conserve un peut trop haut pour elle je lui propose mon aide et en attrapant la boîte je lui demande s’il ne lui faut rien de plus. Pour le moment non merci. Puis je continue mes courses elle aussi on est dans le même rayon et je m’arrête a l’étagère Durex sans faire exprès je la regarde et elle m’observe aussi. Bon qu’es-ce qui peut bien lui passer par la tête ? Je prend une boîte et continue mes courses je passe a côté d’elle me sourit et je le lui rend, bien évidemment quelle sait a quoi sa sert. Plus loin elle a encore besoin d’aide je n’ai pas fait exprès mais je la’ttendais cette occasion.
Vous voulez la quelle ? Elle me dis la quelle je crois qu’elle en avait pas besoin mais c’était pour que je réagisse. A la troisième vous payez un verre que je lui dis. Hésitante mais me dis d’accord tout est fermé maintenant. Oui c’est vrai j’avais oublié ce détail. Les courses finies il n’y a pas eu de troisième fois, cependant dans le parking je la vois ranger ces courses non loin de ma voiture elle fais semblant ne pas m’avoir vu, je passe a côté d’elle et lui dit, il n’y a pas eu de troisième fois mais je veut bien vous payer un verre. Elle ris de plus belle et ou veux tu boire un verre avec tout fermé ? J’ai des soft avec moi on peut en boire un dans le parc ?
Range tes courses je fini moi aussi et je viens te donner ma réponse. J’ai cru c’était se faire remballer poliment.
- Je m’appelle Tommy c’est comment que vous vous appelez ? Elle c’est présentée puis je l’ai laissée. Elle rentre dans sa voiture pour s’en aller puis ressort pour venir me parler
- 18h ça vas pour toi ? Parfait, et on c’est dit le lieu de rendez-vous
On arrive au même temps elle me dis qu’elle ne voulais pas boire mais l’invitation lui changeait sa routine, et me confie plus tard dans la conversation qu’elle est mariée qu’elle ne devrai pas faire ça. Ça fais un mois qu’on se vois une fois par semaine sa se passe plutôt bien son excuse c’est les courses je suis son secret.
Je sais c’est pas très candauliste vu que le mari ne le sait pas mais ça reste quand même le plaisir de la femme et le sujet c’est que ce sont deux femmes en couple et mariées que j’ai attiré ou vice versa.
C’est décidé je n’achèterai pas de peluche en sa présence ;)

3 commentaires

Le meilleur viens toujours après

Par Tommy le 26 décembre 2020

Désolé pour les fautes, le français n’est pas ma langue maternelle je ne connais pas toutes les règles et quand j’ai voulu me relire pour limiter la casse j’ai cliqué sur (envoyer) par erreur.
Les critiques ça permet d’évoluer aussi, donc merci

Le meilleur viens toujours après

Par AMIR ABD le 13 décembre 2020

Énormément de fautes d’orthographe, des phrases incompréhensibles. Ça décourage de continuer la lecture.

Le meilleur viens toujours après

Par Adresser le 13 décembre 2020

1 faute d’orthographe par ligne au minimum ou une faute de syntaxe.
Au bout de quelques lignes, c’est usant.
Sur tous les ordinateurs, il existe un correcteur automatique, vous devriez apprendre à vous en servir, au moins par respect de vos lecteurs