Le 2e gars dans la foret.

Par alfan le 16 décembre 2021 2
Dans Expériences de complices

Ma partenaire du jour, femme d’un mari candau, et moi sortons par une belle journée de printemps.
J’étais passé la récupérer chez elle. Elle sortait de chez elle tout sourire, son mari à la fenêtre lui faisant signe.
Elle avait respecté le code vestimentaire imposé et était vêtue d’une jupe courte en cuir comme j’aime (mon coté fétichiste), de magnifiques bas couture, ainsi que d’un chemisier en satin moulant qui mettait sa magnifique poitrine en valeur, le tout surmontant de sublimes talons hauts compensés noir vernis très sex.
Je l’embrasse, lui ouvre la porte de la voiture. Sa jupe en cuir est très courte. La démarcation de ses bas apparait. Je sais qu’elle le fait exprès.
On part boire, manger quelque part. Elle est très chaude car cette sortie est prévue de longue date mais à du être reportée maintes fois. Dans la voiture, je lui demande de se masturber sur le trajet pendant que je conduits. Elle remonte sa jupe, un micro string apparait. Elle le retire, me montre combien il est déjà humide, comment elle l’a souillé. La miss trichait. Elle portait des boules de geisha. Connaissant ma faiblesse pour les cunnilingus, elle passe son doigt dans son sexe, en récupère la mouille et le porte à ma bouche pour mon plus grand plaisir. Mon dieu, la peste sait ce qui m’excite. Elle me somme de nous arrêter dès que possible. Elle sort mon sexe qui commence à gonfler et durcir. Elle me masturbe et fini par me prendre en bouche. Mon sexe est dur, raide, rouge, bref, prête à éclater, mais je n’éjacule pas. Elle s’arrête pour me faire monter en pression.
Nous reprenons la route pour arriver au resto réservé la veille. Nous mangeons, elle m’aguiche et me chauffe tout le repas. Tenir est de plus en plus dur pour moi qui souhaite expédier ce moment au plus vite.

Nous partons. Je nous conduis dans un endroit calme ou je compte bien lui faire sa fête. Mais mon tour est venu d’être pervers. Je lui ordonne de se masturber mais sans jouir. Je veux qu’elle soit mouillée et excitée à son paroxysme lorsque nous serons sur place. Elle s’exécute
Nous arrivons dans un endroit calme, en rase campagne. Je sors de la voiture, ouvre sa porte et l’empoigne fermement. Je referme la porte pour la diriger vers le capot et la bascule en avant. Je relève sa jupe, baisse mon pantalon, me baisse pour me retrouver au niveau de ses fesses qu’elle écarte. Cela me laisse un accès à son sexe et son anus que je déguste longuement, passionnément.
Sa mouille coule dans ma bouche, je l’avale...Mon cerveau est en folie, je bande comme ce n’est pas possible. Pendant ce temps, je sors un préservatif de ma poche et le pose sur mon sexe.
Ensuite je me masturbe. Un petit plaisir qui me comble.
Elle pendant ce temps à l’air aux anges. Ma bouche oscille entre son clito, son vagin, son anus...Les deux d’ailleurs s’ouvrent sous l’effet de ma langue. J’entends des bruits, des râles, des gémissements...

Elle me demande de la prendre. Je me redresse, prends mon sexe en main pour le passer sur son vagin. L’entrée est ouverte, trempé...Un délice à pénétrer.
Je m’applique à besogner madame comme elle le désire. Un mélange de brutalité et de douceur. Tanto profond et puissant, tanto calmement et langoureusement.

Mes yeux sont attirés au loin. Un gars est là et nous regarde. Il avait sortit son sexe et se masturbait de loin.
Elle le voit et s’affole. Madame veut un amant, pas un spectateur. Lui reste à sa place, il veut juste se soulager sur elle en train de se faire prendre.
Elle l’observe, ne peux pas s’empêcher de le regarder sa queue dure et raide à la main. Ça lui fait peur mais ça l’excite aussi.....Je m’en rend compte car elle mouille plus. Je fais signe au gars d’approcher un peu mais juste pour regarder. N’ayant pas l’habitude, elle est terrifiée. Il s’approche, elle voit sa bite de mieux en mieux. Ça lui fait un effet de dingue, elle le fixe et couine, gémie, râle.
Son vagin s’inonde, son anus s’ouvre.....Il pourrait recevoir une deuxième verge.

Tout ça est très excitant. Il éjacule, son foutre sort de son sexe et tombe à terre. Il grimace, se tord de plaisir. Elle est de plus en plus excitée. Elle jouit, couine, gueule, me supplie de continuer....Le gars continue à se branler, une deuxième éjac sort, son sperme coule sur ses mains......
Je n’en peux plus, j’éjacule à mon tour. 4,5,6 jets se succèdent par saccades. Elle sent mon sexe gonfler puis éclater en elle.

Une fois fini, je me retire, enlève le préservatif. Le promeneur lui range ses affaires et chacun reprend sa route.

2 commentaires

Le 2e gars dans la foret.

Par alfan le 17 décembre 2021

Bonjour.
Merci pour votre retour.
Oui sans doute une situation inédite pour elle. Ils n’étaient pas un couple orienté exib donc Madame n’était pas forcement prête pour ça. Elle à montré néanmoins de belles aptitudes.

Le 2e gars dans la foret.

Par Le Couple le 16 décembre 2021

Merci du partage voilà une dame tout à fait exquise dans sa capacité à dépasser sa peur tant elle est submergée par son excitation...