Coup de main (et pas que)

Par CompliceDeCouple le 16 mars 2022 6
Dans Expériences de complices

Il y a quelques jours, je suis au bureau, quand un de mes collègues arrive paniqué. Il a oublié chez lui le disque dur sur lequel se trouve la présentation qu’il doit faire à des clients plus tard dans la journée. Et il me dit qu’il n’a pas le temps de faire l’aller retour puisqu’il est bloqué toute la matinée en réunion.
Comme je suis en deux roues, je lui propose de faire un saut un peu plus tard dans la matinée et de récupérer le disque dur pour lui.
"Merci, tu me sauves la vie. Si tu peux y aller vers 11h cela serait parfait", me dit-il en me confiant ses clés. Il m’explique où se trouve le disque dur, sur son bureau, situé entre le salon et la chambre à coucher.
Vers 10h30, je me mets en route. 20 minutes après, je me gare devant chez lui. Mais cet idiot a oublié de me dire qu’il y avait un code. Je l’appelle... Il décroche au bout de la 3e fois et me le donne.
Je ne suis jamais chez lui. D’ailleurs, je ne le connais pas très bien. Je sais juste qu’il est marié à une très jolie femme que j’ai eu l’occasion de rencontrer lors d’une soirée de boulot et qu’il a deux enfants.
Arrivé à l’étage, je glisse la clé dans la serrure et entre dans l’appartement.
Immédiatement, un drôle de sensation m’envahit. Cela sent le parfum comme si quelqu’un venait de sortir de la salle de bain. Je ne vois personne et pourtant j’ai bien l’impression qu’il y a quelqu’un.
Je me dirige vers le bureau. Je passe devant le salon. Personne. J’entre dans le bureau. Prends le disque dur. Avant de repartir, je me dis que je vais faire un tour aux toilettes. Elles sont au fond du couloir. En passant devant la chambre, j’y jette un oeil par la porte entrouverte. Le lit est grand. Et dessus, la femme de mon collègue. Enfin je le devine. Je ne vois que ses jambes gainées de bas et je devine qu’elle est nue.
Je reste quelques secondes interdit, puis pousse un peu la porte. Elle est bien nue, la main entre ses cuisses. Ses seins sont dressés malgré la position. Et son ventre bouge au rythme de ses caresses. Je la mate, sans rien dire. Autant vous dire que cela me fait de l’effet et que mon jean commence à me serrer.
D’un coup, elle ouvre les yeux et tourne la tête vers moi. Elle n’a pas l’air surpris. Elle me sourit. Continue de se caresser et me dit : "ca te plait ?"
Je réponds oui. Deux doigts entrent en elle. "Montre" soupire-t-elle.
Je pose mon sac, le disque dur et ouvre mon jean et sors ma queue dure. Elle regarde et se branle de plus belle.
Je tente un pas dans la chambre. Puis deux. Je me place face à elle, debout devant le lit. Je regarde ses doigts vernis sur sa chatte trempée.
Je pose mes genoux sur le lit. Et approche mon visage. Elle me regarde dans les yeux en continuant ses va-et-vient sur son sexe. Je pose mes lèvres sur la parcelle de peau entre ses bas et son sexe. Embrasse ses cuisses musclées et voluptueuses. Sa main vient se poser ses mes cheveux et me dirige vers son sexe. J’y passe ma langue. Ce petit goût acre et salé me rend fou. J’aspire son sexe puis pose ma langue sur son clitoris. Je la lèche avec excitation. D’un coup, elle se crispe et jouit, à grands renforts de gémissements. Je ne m’arrête pas tout de suite. Puis, ensuite, remonte ma bouche. Son ventre, ses seins puis ses lèvres. Le baiser est passionné.
En quelques secondes, je me retrouve torse nue et allongé sur le lit. Elle me retire mes chaussures, mon jean et saisit ma queue. Elle la serre. Assez fort. Sensation dingue. Puis, sans relâcher son étreinte, elle gobe mes testicules, avant d’aspirer mon membre en entier. Cette femme est une suceuse de compétition. Au bout de quelques minutes, je suis au bord de l’explosion.
Pour calmer le jeu, je me retire de sa bouche. Elle vient se mettre sur moi. Prend ma queue et caresse son clito avec. C’est doux, chaud, trempé. Elle jouit à nouveau. Assez rapidement. Je la retourne sur le lit et glisse mes doigts en elle. Je la caresse. Je sens qu’un nouvel orgasme et proche. J’accélère les mouvements et d’un coup, un jet, puissant et chaud. Cette femme est fontaine.
Elle m’embrasse et se retourne. Je vois sa cyprine qui a coulé jusque sur son cul. Cul qu’elle écarte, sans aucune pudeur. Je place ma queue devant son sexe.
Mais, d’un geste, elle l’attrape et le place devant son petit trou trempé. "Encule-moi et baise moi fort" dit-elle. Je m’exécute. Je commence à entrer mon gland. Il est véritablement happé par son cul. Je reste bien au fond quelques secondes, avant d’entamer de grands allers-retours. Cela claque. J’en profite pour fesser ce cul de rêve. Elle bouge ses fesses pour venir chercher mes coups de queue. Je ne tiens plus. Je me retire et explose sur ses fesses... A grandes giclées. Elle pose la main sur son cul souillé de mon jus. L’étale, se caresse avec. Je la regarde. Puis je fais le tour et lui offre ma queue. Elle la gobe tout en continuant à se caresser. Elle jouit à nouveau.
On sourit et s’embrasse. Puis elle se lève et sors de la chambre, arrivée dans le couloir, elle passe la tête et me dit : à bientôt en souriant.
Je comprends le message. Je me rhabille et sors.
Je rentre au bureau... Et là : mince le disque dur. Honteux vis à vis de mon collègue je ne sais pas quoi dire. Un sms : il me dit, je suis à la machine à café. Je le rejoins et ne sais pas quoi lui dire.
Il sourit : alors ?
Je bredouille : euh le disque dur...
Il me coupe : on s’en fout du disque dur. Tu l’as baisée ?
Je comprends et j’avoue : oui et j’ai adoré.
Il me dit : y’a jamais eu de réunion, mais depuis que ma femme t"a vu lors de cette soirée, elle rêve que tu la baises. Et maintenant j’espère qu’elle aura envie de recommencer.
Moi aussi je lui dis... Et je l’invite à déjeuner pour lui raconter tout en détail...

6 commentaires

Coup de main (et pas que)

Par didLib le 17 avril 2022

un jour nous avion besoin d’un Artisans pour des petits Travaux...

il est donc venu pour un Devis et ma Femme toujours très sexy était présente et disait ses envies de travaux
et comme à son Habitude séduisait son publique

l’Artisan nous quita ! je le raccompagne à son véhicule et il me complimente sur ma Femme très jolie ! je le remercie et lui dit de nous faire un devis...
et on vera si y’a besoin de négocier plus ou moins....

quelques jours plus tard l’Artisan revient avec le devis et habillé non plus en tenue de travail mais plutôt endimanché

il aperçois ma Femme toujours aussi aguicheuse.. qui rentre dans notre suite parental...

l’Artisan : "Humm très jolie Madame aujourd’hui votre chambre aussi d’ailleurs !"
Moi : " Merci"
A : " le devis est juste indicatif
on peut en discuter tous les 2"
M :" OK dites moi Tout on voi ça car le budget n’est pas extensible ! "
A : " ne vous en faites pas ! moi si..."

M : ???

A : on peux s’arranger si vous voulez et que Madame est d’accord pour que je la Matte sous la douche...

M : directe et sans embiguité

je lui demande ? pour quelle genre de travaux ?

il repart je lui dit que je le rappel

( sa proposition ma pas surprise outre mesure... et m’a rendu pencive ? car je suis Cuckold depiis déjà des années !

je fait le compte rendu à ma Femme de cette proposition ?

ele me dit toute suite c’est quand il veux en plus il est mignion mais tu le sais , je te l’avais dis l’autre jour
et t’avais demander de me lecher pendant que je te parlais de lui et te dire que ça me plaire rai bien de te faire Cocu avec Lui...

Effectivement elle me l’avait dit et c’était vraiment bien frotter sur mon visage à ce moment

donc c’était OK pour ma Femme et même plus si il veux y pas mal de travaux...

le lendemain je l’appel

vous pouvez commencer quand vous voulez ma Femme aime prendre des Douches...

l’Artisan commence le chantier et en fin de journée ma Femme rentre du boulot et vas sous la douche comme à son habitude...
je viens vérifier et entrebail la porte pour que l’Artisan se rincé l’œil... ma Femme ce lave et nous montre bien tout...
a ma plus grande surprise elle a des mouvements plus caressent que lavent puis sintrodu un flacon de shampoing... intégralement dans la chatte en ce penchant et tournent le dos ???

l’Artisan et Moi les queues en main on ce branle devant le spectacle... je regarde et constate que l’Artisan a un bel outil en main ???

ma Femme fini sa douche et sort de la douche enfill son peignoir et nous remarque ( par azar ou pas) bande de cochons ca vous exité ? tu as dit au Messieur quil pouvait me regarder sous la douche ? assi toi là... et regarde maintenant...!

elle prend la main de l’Artisan et le conduit jusqu’au lit ou elle safal peignoir grand ouvert ! les Cuisses suivent le mouvement et ca main attrape la verge dressé et elle la porte à ses lèvres.... pour le sucer devant Moi....

il l’a carresses et elle fini par le branler et le faire ejaculer dans ses mains

l’Artisan repart, sans que ma femme ne mette fait lui sucer les doigts couvert du sperm de l’Artisan...

je le raccompagne il me dit
A : " pour le Devi on s’arrange je fais une facture Acquittée pour aujourd’hui ! "

et le chantier a continué ainsi pour le plus grand plaisir de chacun... l’Artisan, ma Femme et Moi a regarder tout ça ce faire...

l’Artisan a même fini par baisser ma Femme dans toutes les positions et la faire jouire sous mes yeux de bon Cocu...

observateur et nettoyerur des crampies de l’Artisan sur ma Femme sui les recevaient sur le cul la chatte et les seins....

Le Cocu Nettoyeur

Coup de main (et pas que)

Par mdesaf33 le 26 mars 2022

Le mot embuscade employé par New life 35 me trouble beaucoup en me rappelant la première fois que j’ai fait l’amour avec deux hommes.

J’avais 18 ans, et mon homme 20.
Il faisait son service militaire, et bien qu’il rentre le soir le plus souvent, en bon candauliste, déjà !!, il m’avait incitée à accepter les avances d’un collègue, qui était donc devenu mon amant.

Et lors de notre 4 ou 5ème rencontre dans son petit studio, pendant qu’il me baisait, est arrivé un de ses amis.

J’étais déjà la femme hyper sexuelle que je suis, et tout naturellement, comme une évidence, je me suis tournée sur le dos, j’ai écarté mes cuisses, et je me suis offerte à Gérald, dont je ne connaissais même pas le prénom à cet instant.
Ensuite ces deux hommes, qui étaient plus expérimentés que moi, ils avaient la trentaine, m’ont baisee dans toutes les positions et les pratiques que permet un trio HHF ...
J’avais 18 ans et je suis véritablement devenue une vraie salope ce jour là !!

J’avais toujours employé le mot Guet-apens, guet-apens délicieux ....,
mais le mot embuscade va bien aussi.

Merci New life 35 de m’avoir remis en mémoire ce merveilleux souvenir

Coup de main (et pas que)

Par New-Life-35 le 19 mars 2022

Superbe belle embuscade un vrai régal. Joli scénario

Coup de main (et pas que)

Par mtdw le 19 mars 2022

En un mot : superbe ; ni trop court ni trop long !

Coup de main (et pas que)

Par Bastloiret le 19 mars 2022

Garder le ce collègue il est sympa

Coup de main (et pas que)

Par jh paris12 le 17 mars 2022

tu devrais en faire 1 cocu comme ca tu baiseras sa femme devant lui
et peut etre que c est ca qu il attend de toi