Avec des profs, sur un temps de midi

Par Rimaie le 19 septembre 2020
Dans Expériences de complices

J’étais membre d’un autre site dédié au candaulisme, j’aime cette pratique quelques années mais je dois avouer que cette rencontre m’a marqué.

J’ai d’abord pas mal parlé via le tchat avec le mari, protecteur évidemment il avait envie de savoir à qui il avait à faire. Le courant passe bien et il voit rapidement que je suis un "bon gars".
Lui ce qu’il aime, c’est voir sa femme servir de joueur sexuel à un autre homme, si possible plus grand et mieux bâti que lui.Bon de ce coté-là avec moi ce n’est pas bien difficile.
Il m’envoie quelques photos de sa chère et tendre sur mon email et je dois dire que je suis scotché... elle me fait un effet de dingue. Sans être une beauté fatale, elle était mignonne, fine avec tout de même de quoi jouer mais surtout il se dégageait de cette fille une "énergie sexuelle" de fou. J’étais sous le charme !

Il ne me le dit pas explicitement, mais je comprends vite qu’ils sont tous les deux professeurs dans une école et il me demande si on peut faire cela sur un temps de pause du midi pas loin de là où ils enseignent. Aucun problème pour moi et une date + un lieu sont convenus.

Arrive le jour-J, je suis là un peu en avance et je les vois arriver de loin, il est habillé tout à fait classiquement et elle se cache en dessous d’un imperméable assez long. Une foi rentré dans la chambre, elle l’enlève et là ... wouaw. Petit top blanc, mini jupe style "écolière" grise, des talons. Une chose est sure, je ne vais avoir aucun mal à me motiver :).
Son mari me demande s’il peut filmer ... bon il aurait pu prévenir avant mais pourquoi pas.

Je me couche sur le lit et lui dit de venir sur moi ( je rappelle que leur trip c’est la soumission de madame), je lui demande de se frotter contre moi tout en parcourant son corps de mes grandes mains. Je sens de suite qu’elle adore et au bout de 5 minutes elle s’approche de mon oreille et me susurre "fait de moi ce que tu veux".
Cela résonne dans ma tête comme "bang d’un top départ d’une course. Je la couche sur le dos et commence à la pénétrer, on change de positions 2 ou 3 fois et je me fini par la mettre en levrette, elle a toujours sa jupe et ses talons... j’adore la vue.
Au bout de 30 secondes, de sens sa main arriver sur mes couilles et les serrer fermement... impossible de résister à cela, je jouis.

Elle se couche sur le lit, l’air ravie de notre petite partie de jambes en l’air et de la manière dont elle a pris le contrôle in extremis (ma foi moi aussi) et je me rhabille pour partir car même si ce n’est pas dans mes habitudes, c’est ça qui excite son mec et il souhaite maintenant pouvoir disposer de madame tout seul.

Ma plus grande tristesse dans cela est de ne pas avoir pu les revoir, "on ne voit les gens qu’une fois" m’avait-il dit ... Soit, je suis toujours un peu nostalgique de ce couple mais cela valait mieux de ne pouvoir les voir une seule fois plutôt que de ne pas les avoir rencontré du tout..

Soyez le premier à commenter cette contribution