Une expérience inattendue

Par MisterParisian le 6 avril 2018 3
Dans Expériences de complices

C’était il y a quelques années. De passage aux Etats-Unis pour mon boulot, je décide de faire un signe à Laura. Laure, je l’ai connue à la fac. Ce n’était pas la plus belle, même si elle avait le truc en plus. Un charme fou et une attitude sexy. Cette fille, à 20 ans, respirait déjà la sensualité.
Laure et moi avions été très amis. Sans plus ou presque. Une simple nuit, ou plutôt une fin de nuit, passée ensemble, à la suite d’une soirée, à la faveur d’une ivresse. Nous avions couché ensemble, comme peuvent le faire deux personnes qui viennent de faire une très belle fête. Quelques heures d’ébats, un réveil gêné et une discussion pour se dire que c’était un écart passager.
Puis Laura est partie aux Etats-Unis. Elle s’y est mariée. On ne s’est jamais vraiment perdu de vu. Facebook, des messages d’anniversaire, des conneries échangées.
Et puis ce jour où j’arrive dans sa ville. Un message la semaine d’avant pour lui dire "hello, je suis de passage la semaine prochaine chez toi, on boit un verre ? ". Je la retrouve donc un matin avant mon premier rendez-vous professionnel de la journée. Un bar, des banquettes en skaï, une serveuse qui sert un café immonde. J’attends en lisant mes mails. Et puis du coin de l’oeil une silhouette plantée devant la table. Des escarpins, de jolies jambes, un imper, un chemisier blanc pas trop échancré et un sourire ravageur. Laura ! Un "hug" une longue bise.
On se retrouve comme si on ne s’était jamais quitté. La vie, les enfants, le boulot. Classique. Et puis les amours. Alors ton mariage ? "Ca va mieux" me dit-elle. Mieux ? C’est-à-dire ?
Et là, assez naturellement, elle m’explique l’érosion du désir. Son mari qui bosse trop, son manque de libido. Elle toujours aussi belle qui résiste aux avances. Elle l’aime son mari. Mais voilà la tentation.
Alors un soir, elle invite son mari à dîner au resto. Et elle lui dit : chéri, je t’aime, mais j’ai envie, envie d’autres mecs. Rien de sentimental. Juste du physique.
Et il avoue. Il avoue qu’il rêve de la voir "baisée" par d’autres. Qu’il rêve de la voir faire avec eux, ces inconnus, ce qu’ils n’ont jamais faits ensemble.
Je tombe des nues de ces aveux directs. Je lui dis : et alors ?
Et alors, depuis quelques mois nous avons sauté le pas. Une ou deux fois par mois, je me fais sauter devant mon mari. On choisit mes amants ensemble. On en parle longuement. On établit le scénario. On s’excite comme ça. Et puis, quand ils viennent, il regarde, généralement assis dans le fauteuil de la chambre. Il me mate en train de satisfaire ces inconnus, de leur offrir mon corps, mon cul, ma bouche. Il ne se caresse pas. Il attend qu’ils soient partis et attend que l’on soit seuls pour se masturber et jouir tout seul pendant que je le regarde encore nue et enflammée des ébats tout juste passés.
Evidemment, ces aveux ne me laissent pas de marbre. Laura, si belle, si sexy, si sensuelle. Laura dont la féminité est plus exacerbée que jamais.
Intéressant, je lui dis. Et tu es épanouie ?
Elle rit : oui.
L’heure est passée. Mon rendez-vous. On se quitte sur le trottoir. Une bise.
Tu restes combien de temps ? Trois jours.
On va essayer de se revoir alors.
Avec plaisir.
L’image de Laura dans les bras de ses amants ne m’a pas lâchée de la journée. A l’heure de l’apéro, alors que je me dirige vers une terrasse pour boire une bière fraiche, un message.
"Dîner, demain ? A la maison ? "
J’attends 30 secondes et je réponds : avec plaisir.
Le lendemain, 20h. Je sonne, un bouquet de fleur, une bouteille de champagne et un grand sourire.
Elle m’ouvre. Petit robe d’été à fleur. Courte. Décolletée. Un sourire. Un baiser entre ma joue et ma bouche. Entre, je suis en train de préparer le dîner.
J’entre. La maison est belle, vaste, moderne.
"Mon mari arrive d’ici une demi heure" dit-elle en prenant la bouteille de champagne et en la mettant au frais. "Un verre en attendant ? "
Un verre de blanc à la main, nous discutons debout dans la cuisine.
"Jeff est pressé de te rencontrer. Je lui ai souvent parlé de toi. "
"Ah, tu lui as tout dit ? "
"Oui même qu’on avait baisé, bourré un soir".
Je suis stupéfait de sa franchise.
Elle change de visage. Je dois t’avouer un truc. En fait, Jeff m’a demandé que je lui raconte cette nuit-là. Toi et moi. Ce que l’on avait fait, ressenti. Ca l’a mis dans un état dingue.
Donc ce soir, si tu es d’accord, on aimerait que tu sois mon amant, que tu sois l’inconnu qui me prenne devant lui.
Même si j’espérais cette proposition depuis la veille, je n’en suis pas moins désarçonné.
Tu es d’accord me dit-elle avec ce regard mi petite fille mi femme fatale qui est absolument irrésistible.
Comme te dire non dis je, déjà follement excité à l’idée de lui enlever sa robe et de plonger mon visage au milieu de ses deux magnifiques seins.
Génial. Elle me dépose un léger baiser sur les lèvres. Elle boit une gorgée et me dit : je peux te demander autre chose ?
Est ce que tu serais d’accord pour nous aider à passer un cap. Il m’a avoué qu’il aimerait participer. Pas avec moi, mais comment dire, lui aussi pouvoir jouer avec mon amant.
Libertin depuis plusieurs années, je suis ouvert et j’ai déjà eu l’occasion de glisser mon sexe dans une bouche de mec au détour d’une partouze. Néanmoins, j’hésite.
C’est à dire ? tu peux me dire ce que vous avez derrière la tête Laura ?
Et bien, il aimerait pouvoir te sucer, le lécher le sexe, l’anus. Des trucs comme ça. Toi tu n’auras pas à le toucher.
Tellement excité par l’idée de posséder Laura à nouveau, je fais une moue qui veut dire oui.
La minuterie sonne. Le roti est presque cuit. Et à ce moment-là, Jeff arrive dans la cuisine.
Nous dinons tous les 3, au salon, comme des vieux potes. Des rires, des blagues, des moments sérieux, du vin... Pas mal de vin.
Après le dessert, Jeff me propose un cognac. Nous sortons sur la terrasse pour le boire en fumant une cigarette.
Il me pose des questions sur mon job, sur la France, sur Laura jeune.
Nous rentrons. Le salon est vide. Nous nous asseyons dans le canapé. Laura réapparaît. Soutien gorge noir en dentelle. String, bas et porte jarretelles. Des escarpins noirs vernis à très hauts talons. Elle est splendide. Son corps est aussi ferme que dans mon souvenir. les seins paraissent un peu plus lourds. Les hanches sont un peu plus large. Mais le ventre est plat, ses fesses sont fermes. Bref, elle est splendide.
Je regarde Laura, puis Jeff. Je vide mon verre. Il le prend et me dit "je t’en ressers un et je te l’apporte".
Laura me prend la main et m’entraîne vers la chambre. Très grande chambre. Moderne. Jeff arrive. Deux verres à la main. Il me tend le mien et s’assoit dans le fauteuil.
Nous sommes tous les deux devant lui. Notre profil face à lui. Laura sourit et m’embrasse en souriant. Doucement, puis à pleine bouche. Sa langue, la mienne. Comme un souvenir qui ne s’était jamais effacé.
Mes vêtements tombent. Son soutien gorge aussi. Ses seins, magnifiques. J’y plonge, les embrasse, les aspire, les mordille, les titille. Je bande comme un dingue.
Laura caresse mon sexe doucement. Jeff n’en perd pas une miette. Elle s’agenouille et me prend dans sa bouche. Il mate, il aime.
Je l’attire sur le lit. Nous sommes têtes bêches. Elle au dessus, mon sexe au fond de sa gorge. Moi en dessous, écartant le string pour découvrir son sexe gonflé, humide, glabre et légèrement ouvert. Belle surprise, son petit trou est orné un joli plug anal. Cela me rend dingue. Je lui dévore le sexe. Aspire son clitoris, glisse ma langue en elle, joue avec ses lèvres.
Les siennes s’activent sur ma queue. Les siennes ? Je jette un oeil. Les leurs en fait. Jeff est a genoux, Son visage à quelques centimètres de mes couilles. Laura sort mon sexe de sa bouche et le tend à son mari. "Suce, puisque tu en rêves, suce le avant qu’il ne me baise" lui dit elle. Il m’aspire d’un coup. Il me pompe. Plutôt bien. Elle prend la relève en baissant son bassin sur mon visage. Je la dévore.
Elle s’écarte, m’allonge sur le dos. Il lui tend une capote. Elle me la pose et vient s’empaler sur moi. Immédiatement. Profondément. Brusquement. Nous restons ainsi quelques secondes. Je me concentre pour ne pas jouir tout de suite. Je caresse ses fesses, ses seins.
Elle effectue des mouvements du bassin. Je suis planté en elle. Elle me baise. Ne bouge pas me dit elle. Laisse moi venir comme ca. Son clito frotte contre mon pubis. Elle jouit. Fort. Un spasme lui tend le corps.
Elle roule sur le côté. Je vois Jeff face à moi. Les yeux embués, son verre à la main, une bosse dans le pantalon.
Viens dit Laura à son mari. Il approche. "Goûte ma cyprine sur sa queue" dit-elle. Il me reprend en bouche pendant que Laura m’embrasse, à pleine langue.
Tu veux mon cul me glisse-t-elle dans l’oreille ? J’adore ça, et cela rend Jeff fou.
Comment refuser ? Je mets Laura à 4 pattes sur le lit. Le cul tendu, toujours orné de son plug.
Jeff me dit, tu permets ? Doucement, il retire le bijou anal de sa femme. Son petit trou est offert, dilaté, ouvert. Jeff reste là, sur le côté du lit, le visage à quelques centimètres de ma queue, de son cul.
Je pénètre Laura, lentement, en agrippant ses superbes fesses. J’accélère. Je la pénètre le plus loin possible. Je tente une claque sur ces fessier de déesse. Elle aime. Je continue.
Au bout de quelques minutes, je me mets sur le dos. Elle s’empale, dos à moi. Elle s’encule elle même comme si j’étais son god. Jeff est retournée dans le fauteuil. Il se délecte. Sa femme, cuisses et chattes ouvertes, sexe luisant, son cul allant et venant sur mon cul.
"Viens Jeff". Il approche. Me lèche les couilles. C’est bon. Mieux divin.
Je sens que je ne vais pas me retenir longtemps. Je le fais comprendre à Laura. Elle se met à genoux, je me lève. Elle retire ma protection et aspire mon sexe, me laissant imprimer le rythme. J’explose. De longues saillies. Dans sa bouche. Un orgasme dingue. Je me retire. M’assois sur le lit. Laura est toujours à genoux. Elle se caresse le sexe, légèrement comme machinalement. Jeff s’approche d’elle et l’embrasse. Je comprends que mon sperme est maintenant dans leurs deux bouches.
Laura vient se coller à moi et me glisse "laisse nous quelques secondes".
Je prends mon pantalon, mes clopes et direction la terrasse.
Quand je reviens, Jeff a le pantalon sur les chevilles. Et Laura les seins couverts de sperme. Il a fini par jouir sur elle.
Voilà cette première partie de nuit.
La suite une prochaine fois. Si cela vous dit. N’hésitez pas à le faire savoir !

3 commentaires

Une expérience inattendue

Par micaballero le 9 avril 2018

Une jolie française aux States !! Year !! extraordinaire... merci

Une expérience inattendue

Par sdelva le 8 avril 2018

Superbe récit effectivement !
Oh oui la suite svp !
Merci.

Une expérience inattendue

Par expatkool le 8 avril 2018

Très beau récit
Très bien écrit
Très excitant
Et ouiiiiiii !!!!! On veut la ssuite !!!!!!

Wyylde La plus excitante des expériences de couple
Wyylde La plus excitante des expériences de couple