un après midi avec un charmant couple candauliste

Par voixgrave le 13 septembre 2018 4
Dans Expériences de complices

Olivier m’a confirmé que le 28 était une date parfaite pour une rencontre. J’étais libre ce jour-là. L’attente avait duré une année, entre les annulations, les reports, les occupations et les problèmes, nous avions dû patienter. Nos discussions m’avaient excité et donné envie de partager Christelle avec son mari. Dans le train, j’avais le temps de penser à la jolie femme vue en photo et mise en valeur par les descriptions amoureuses de son mari. J’en savais peu, à vrai dire. Elle aimait la pluralité, se donner à des inconnus sous les yeux de son mari et appréciait une dose d’exhibition dans les jeux érotiques. Olivier a ajouté qu’elle aimait jouer aux bourgeoises soumises dans des jeux sm soft. Un bon début…
Deux jours avant, j’avais indiqué à Olivier dans quels vêtements j’avais envie de voir sa femme : jupe « courte mais pas trop », chaussures à talon, porte jarretelle, bas couture, string en dentelle, chemisier transparent sans soutien-gorge, une veste, un serre taille, si elle en avait un qui mettrait ses seins en valeur mais d’après ses photos ses seins seront aussi bien exposés librement sous un tissu assez fin. Sa chatte devait être épilée avec un petit triangle de poil au-dessus.
Il me l’avait décrit comme une belle bourgeoise, élégante, j’avais envie de profiter de la compagnie d’une belle bourgeoise élégante et un peu salope.
D’après les photos en partage sur le site de rencontre, elle portait bien la cinquantaine, simplement, entretenue avec de jolies formes élégantes. Des petits seins pointus à peau claire et aux tétons discrets qu’on a envie de sucer pour les faire saillir. Un cul…. Parfait, rond qui appelle la main, la caresse d’un doigt qui se faufile vers l’anus, de jolies jambes et une chatte peu poilue de rouquine… Le sexe bien dessiné, des poils roux, un sexe qu’on a envie e dévorer, de lécher longuement, d’en sentir la fraicheur, d’en cueillir l’humidité sur les lèvres pour la repartager dans un baiser.
Ce que j’avais aperçu m’avait mis l’eau à la bouche.
Midi, arrivée à Rouen, gare centrale. Comme convenu, ils m’attendent dans le hall. Je reconnais très vite Christelle à son allure de bourgeoise chic, un peu salope. Elle porte une veste sombre qui laisse voir le bas de sa jupe. Je sais ce qu’il y a dessous, j’ai déjà très envie de la voir nue presque nue devant moi. Je ne suis pas le seul à l’avoir remarqué. Elle se fait mater par les hommes qui passent et une bande de lascars. ça ne déplait pas à Olivier qui est heureux et fier d’exhiber son épouse, elle semble gênée mais ravie.
« Bonjour, je pense que vous êtes Christelle et vous Olivier ? », banal. Les présentations sont faites, le petit moment de gêne habituel passe vite. Nous prenons le chemin du petit restaurant que j’ai réservé. Il est tôt, il ne devrait pas y avoir trop de monde. Nous marchons, Christelle entre nous deux, nous discutons de choses et d’autres. Je m’arrête et lui demande faire quelques pas seule devant nous, j’ai envie d’admirer son allure, de reluquer ses jambes gainées de soie, son cul qui bouge en rythme sous la veste. Elle fait un aller-retour, elle s’approche de moi, provocante, souriante. « c’est bon, je vous plais ? la bourgeoise est à votre goût ? » « Beaucoup, votre mari ne ment pas, vous êtes très jolie, très sexy. Approchez-vous ! » je la tire contre moi et passe la main sur ses fesses, en pleine rue avant de remonter vers ses seins pour frôler furtivement avec le premier téton qui est à ma portée. Je l’embrasse. Christelle se laisse faire, sans rien dire, elle me rend mon baiser. Son mari l’enlace à son tour…
Notre arrivée au restaurant ne passe tout à fait inaperçue, le serveur a remarqué le chemisier transparent et les seins de Christelle qui pointent. Il ne les quitte pas des yeux, elle ne fait rien pour se cacher, faisant semblant de ne rien voir. Elle s ‘assoit comme une reine en ouvrant sa veste. Nous trouvons une table à trois places, isolée. La discussion s’engage sur tout et rien puis dérive avers le but de notre rencontre. Je la questionne sur ses goûts, ses désirs, ses tabous, ses limites. Olivier aussi répond à mes questions, nous sommes là pour jouer à trois. Elle me répond avec gêne par moments, sans hésitation à d’autres. Finalement, presque tout est possible si elle est en confiance et si elle est excitée. Christelle peut donner beaucoup aux amants qu’ils rencontrent. Elle me questionne à son tour, je lui raconte quelques histoires érotiques ou très hard qui me sont arrivées avec des couples candaulistes ou cuckold. Ces récits l’excitent, moi aussi. Olivier n’en perd pas une miette, il aime que sa femme s’échauffe.
Mes mains s’égarent sur les siennes, nous échangeons quelques baisers. Je passe ma main sous la table pour lui caresser la cuisse, je remonte sous sa jupe, vers la lisère de ses bas. J’atteints sa peau, j’y laisse passer le bout de mes doigts, je continue jusqu’à son string, me glisse sous l’élastique, jusqu’à sa chatte, elle bouge, avance sur son siège et ouvre les cuisses pour me laisser aller aussi loin que possible. Je sens son excitation, en remontant mon doigt vers sa fente, recueillir son nectar que je veux lui faire gouter. Elle sort la langue pour gouter son plaisir… « tu aimes ? » « j’aime surtout que tu me caresses le sexe, ici aussi restaurant, devant Olivier ». Nous finissons notre repas assez rapidement, nous sortons et je prends Christelle par la taille, par la main, m’arrête pour l’embrasser, la serrer contre moi avant d’inviter Olivier à en profite aussi avant de la reconduire dans mes bras. L’ambiance est légère, érotique.
L’hôtel est tout proche, les formalités sont rapidement évacuées et nous entrons dans l’ascenseur. Nous serrons Christelle entre nous pour la caresser et lui ouvrir son chemisier, libérer ses seins et relever sa jupe au-dessus de ses bas. Elle marche à demi dévêtue dans le couloir. Je me penche vers son oreille « tu es vêtue comme une bonne salope qui va se faire baiser, tu es très bandante comme ça. Imagine qu’on croise quelqu’un… un homme qui pourrait avoir envie de te sauter… Comment te sens tu ? » Nous sommes déjà arrivés à la porte de la chambre. Avant d’entrer, je plonge la main dans mon sac et en sort un bandeau que je place sur les yeux de Christelle. La porte est franchie, elle avance dans la pièce. Olivier va s’asseoir pour regarder sa femme prise en main. Je prends ses mains pour les croiser derrière sa tête et lui ouvre un peu plus les cuisses du bout du pied. Le bout de mes doigts passe sur ses lèvres, elle suce un peu mon index, je l’embrasse en la prenant dans mes bras. Fermement, je saisis sa chatte à pleine main, prends ses grandes lèvres entre mes doigts au travers de son string, je la sens mouillée, chaude mais aussi déstabilisée. Elle veut bouger mais je lui ordonne de ne rester immobile, de me laisser faire que son mari est là et qu’il regarde avec intérêt. Je passe son string entre ses grandes lèvres, le tissu disparait au cœur de son sexe, elle est indécente, très excitante. Debout, offerte. Il est temps de lui retirer sa veste, son chemisier, pas trop vite. Mes mains découvrent enfin ses seins, je les palpe, en fait le tour, je les étire doucement par les tétons qui durcissent pour attirer mes lèvres. Je lui suce longuement les seins. Christelle n’a plus que sa jupe relevée, ses bas et ses chaussures à talon. Je remonte sa jupe et demande à Olivier comment il trouve sa femme. Je lui demande si il la trouve assez salope, assez chienne offerte… Je fais la même question à Christelle…
Je lui descends les bras et la pousse doucement sur le lit, j’ai très envie de lui lécher la chatte, de la gouter. Ses jambes s’ouvrent largement, sa chatte bée, son string est trempé, je l’écarte pour admire sa fente, pour la dévorer, ma langue se glisse dans son trou, remonte à son clitoris, mes doigts se plantent profond. J’ai envie de l’entendre gémir. Elle se laisse branler, fouiller… « retourne toi que je vois ton cul… » En levrette, Christelle m’ouvre son cul à deux mains. Ma langue passe sur son anus, je pose un doigt pour l’ouvrir doucement…
Je profite de son corps. De longues caresses, tendres, appuyées me permettent de découvrir ses formes, sa peau. Nous échangeons des baisers, profond. Je lui descends la tête vers mon sexe, elle l’avale tandis que je reprends mon cunnilingus. Sa langue joue avec mon gland, je suis à deux doigts de jouir dans bouche. Elle me coule sur les lèvres, dans la bouche. Nous reprenons nos esprits, je partage son jus dans un baiser profond. Sa langue lèche mes lèvres, mon menton.
« Retourne toi, mets-toi sur le ventre… » Olivier me tend alors le flacon d’huile parfumée. Christelle m’avait demandé un massage. Je l’enduis de liquide, elle sent bon. Mes grandes mains prenent possession de son dos. Je masse chaque centimètre carré, cherchant les petits nœuds musculaires, puis je passe aux épaules, le cou, les bras. Je vais jusqu’à ses paumes de mains, ses doigts avant de revenir vers son dos et de descendre vers sa chute de rein où je m’attarde. Régulièrement, je passe sur son joli cul, une fesse, puis l’autre… Les deux, un doigt qui glisse entre les globes si attirants. Mais j’ai envie d’autre chose, sans prévenir je lui donne une petite fessée, ses fesses rougissent, quelques claques bien dosées sur la chatte, ma paume est éclaboussée de sa mouille… Olivier se lève, sort sa queue et se fait sucer par sa femme devenue salope. Nous l’avons dénudée entièrement, libérée de son bandeau, juste vêtue de ses bas, nous l’avons prise à tour de rôle. Par la bouche, la chatte, nous lui avons caresser le cul, son anus… mais j’ai en envie qu’elle nous offre une belle exhib en lui demandant de se masturber devant nous, de se conduire à la jouissance et jouant avec tout son corps. Cuisses grandes ouvertes, chatte offerte, mouillée, elle a joué pour nous régaler, les seins d’abord. Christelle a fait bander ses tétons, nous les a proposés. Chacun un…. Puis ses doigts ont glissé vers son entre cuisses. Passant le petit triangle de poils, elle est allée vers son clitoris qu’elle a fait gonfler, elle l’a roulé entre ses doigts. Sa chatte coule sur le drap . « Pénètre-toi d’un doigt, fouille toi…. Montre-nous comment tu aimes te faire jouir… Goute ton jus et donne-moi ta main, partage ton plaisir avec moi. » La prochaine fois, je prendrai un gode pour qu’elle joue plus profondément.
Incapables de résister, nous l’avons reprise encore. Pendant qu’olivier la baisait, elle m’a sucé avec gourmandise.
Au moment de jouir, elle a joué avec sa langue sur mon gland, et a laissé gicler mon sperme sur ses seins. Sa gourmandise l’a entrainé à reprendre ma queue entre ses lèvres pour gouter un peu à ma jouissance…

si un couple a envie de parler cette aventure récente, je suis ouvert à toutes les suggestions

4 commentaires

un après midi avec un charmant couple candauliste

Par topmodel le 30 septembre 2018

Comment sommes nous devenus candaulistes ?
Nous avons un peu commencé à l’envers puisque nous avons pratiqué l’échangisme pendant plusieurs années avant d’avoir des rendez-vous à deux. Nous avons rencontré un couple avec qui nous avons fonctionné un temps avec des soirées à quatre. Comme je ne fonctionnais pas super bien avec la dame les relations se sont espacées jusqu’à s’arrêter. Peut être 6 mois après cet arrêt mon épouse m’avoua qu’elle avait bien fait l’amour avec Thierry. Je m’entendis lui dire "pourquoi tu ne continues pas ?" et la réponse fut "Tu serais d’accord ?". En comme elle n’osait pas c’est moi qui l’ai appelé. Il a été d’accord et depuis mon épouse fait l’amour avec lui environ une fois par mois. Ca se passe hyper bien et puisqu’il lui fait bien l’amour pourquoi s’en priveraient ils ?. On parle des après midis de sexe de ma femme comme on parlerait de sa chorale et nous faisons toujours de l’échangisme.
Tout ça ne pose de problème qu’aux gens qui ne l’ont jamais fait.

un après midi avec un charmant couple candauliste

Par Soie3 le 27 septembre 2018

Comme une Belle Femme offerte aux Plaisirs

un après midi avec un charmant couple candauliste

Par Eberhard le 17 septembre 2018

Belle aventure ! Merci !

un après midi avec un charmant couple candauliste

Par sdelva le 17 septembre 2018

Hummm quel délicieuse histoire !
Merci pour ce partage ...

Wyylde La plus excitante des expériences de couple
Wyylde La plus excitante des expériences de couple