Le cadeau trône au beau milieu de leur grand salon

Par gentlemanforladies le 7 juin 2018
Dans Expériences de complices

Le cadeau trône au beau milieu de leur grand salon. Un ruban rouge le décore et attire le regard. Madame en attrape une extrémité et tire ; le ruban se dénoue et tombe au sol. Elle se tourne vers son mari et lui adresse un grand sourire, tandis qu’elle attrape à pleine main le sexe de son cadeau. Elle passe la langue sur ses lèvres et s’agenouille.

Elle a très envie d’y goûter, là, devant son mari. Elle sait qu’il bande déjà. Il aime la voir sucer d’autres hommes, presque autant qu’elle-même aime le faire. Il leur a fallu des années pour accorder leurs fantasmes, après avoir passé si longtemps, chacun de son côté, à les refouler.

Elle ouvre la bouche et engloutit le sexe déjà dur. Il a bon goût, il sent bon. Tandis qu’elle passe la langue sur sa circonférence, elle se dit que les effets à venir seront certainement des plus intéressants.

Le cadeau commence à gémir. Il lui faut ralentir la cadence, elle ne voudrait pas que tout s’achève trop vite. Elle se redresse. Sa poitrine opulente fait rebondir la virilité sur le ventre du gentleman. C’est ce qu’elle aime : cette érection a tant de vigueur que la queue est proche du bas-ventre ; elle a presque du mal à la garder en bouche.

Elle prend le cadeau par la main et l’emmène jusqu’à la chambre. Tandis qu’il avance, imperturbable, son érection à peine entamée, elle le regarde encore et le détaille. Où son mari est-il donc allé pêcher un si beau mâle ?

Arrivés sur le pas de la porte, son cadeau s’arrête et se tourne vers elle. Jean lui adresse un si beau sourire que Madame en est un instant décontenancée.

Si, en plus, le gentleman est content d’être là, alors, c’est encore mieux. Rien dans la grande chambre ne trahit le fait que, de temps à autre, son mari et elle se paient quelques extraconjugaux, avec leurs consentements mutuels.

Madame s’approche du lit et fait signe au gentleman de s’asseoir. Elle ne sait pas comment le nommer, n’ose pas même le tutoyer. Elle se place devant lui. Il écarte les jambes. C’est elle, maintenant, qui sourit. Elle se met de nouveau à genoux. Elle veut le faire encore. C’est ce qu’elle préfère.

La moquette au sol amortit les bruits, pourtant elle devine que son mari les a suivis. Le sexe durcit à vue d’œil sous ses yeux. Elle sourit, avance son visage, ouvre la bouche et entreprend une fellation goulue.

Puis Madame se retourne en le priant de défaire les boutons de sa robe. Le dos de la dame se dénude et, à ce moment, elle esquisse un mouvement qui fit chuter le vêtement au sol.

Elle repousse la robe avec sa chaussure, puis tout en présentant son dos à son cadeau, elle enlève sa culotte en se penchant très bas.

Grâce au rai de lumière qui entre par la fenêtre derrière lui, son cadeau put voir clairement la fente rose foncé de Madame au bout de la ligne de son arrière-train.

Lorsqu’elle se redresse, elle offre à la vue de l’homme sa poitrine qui couronne sa taille. Son cadeau humecte ses lèvres, mourant d’envie de lécher ses seins magnifiques, mais Madame demeure à une distance respectable de ce mâle qui bande pour elle.

Puis elle fait un pas en avant et offre sa poitrine. son cadeau l’empoigne à pleines paumes en collant ensemble ses seins et en jouant délicatement avec ses mamelons. Les petits boutons roses deviennent très durs et il se met à les aspirer.

Puis il la fait s’étendre. Les cuisses ouvertes, elle halète tout en cherchant la queue de l’homme pour qu’il entre en elle sans attendre. Son mari ne perd pas une miette de ce spectacle et caresse doucement sa queue avec sa main.

Son cadeau a à peine glissé le bout de son sexe emballé dans un préservatif que Madame recommence à pousser des exclamations de plaisir. Agenouillé entre les jambes bien écartées de la dame, il la pénètre d’un trait, se laissant simplement glisser au fond de son corps.

Elle se met à agiter le bassin frénétiquement, mais il parvient à l’immobiliser avec toute la force dont il dispose encore. Jean la force à subir la douce torture d’une pénétration très lente et très profonde, même s’il brûle lui-même d’envie de jouir.

En manipulant délicatement les mamelons durcis de la dame, son cadeau s’enfonce dans sa chair jusqu’à ce que leurs pubis se touchent. Madame garde son corps complètement détendu et augmente son plaisir en caressant son jardin secret tandis qu’elle est pénétrée, jouissant de façon répétée jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus en supporter.

Elle se détache alors de son gentleman, et l’encourage à jouir sur elle, elle sait que son mari prendra plaisir à voir un homme se répandre sur son corps. Son elixir jaillit sur ses seins, son ventre et même sur son visage. Son mari se rapproche d’elle pour embrasser et remercier sa femme de lui faire vivre ce fantasme qu’il partage ensemble.

***

Avez-vous des fantasmes à explorer ? Beaucoup de couples rêvent de certaines situations érotiques sans pouvoir les vivres. Vous êtes tous en droit de profiter de la compagnie d’un gentleman qui traitera votre compagne comme une lady et ne jugera pas votre envie de sexe et de plaisir sans lendemain pour vivre un fantasme. Un gentleman qui vous transportera dans la magie d’une soirée hors du temps en toute discrétion et en toute sécurité. Vous oublierez tous vos soucis et pourrez lâcher prise lors d’une expérience de divertissement unique dans un respect mutuel avec protection.

Au plaisir de vous séduire, de vous faire rire, de divertir votre couple. Mais avant tout faisons connaissance autour d’un drink sans engagement et je vous dirai tout ce que vous brûlez de savoir.

Au plaisir de faire votre connaissance. Jean (complice de couple candauliste)

Soyez le premier à commenter cette contribution

Wyylde La plus excitante des expériences de couple
Wyylde La plus excitante des expériences de couple