A la campagne avec Chris et François

Par voixgrave le 24 octobre 2017 1
Dans Expériences de complices

Après leur passage à Paris et notre première rencontre à l’hôtel, François et Chris ne voulaient pas en rester là. Ils m’ont proposé de passer un week end chez eux, en Bretagne, pas loin de la mer. Pour préparer notre rencontre, je décidai de les sonder chacun de leur côté. Chris m’avait montré son désir de soumission et François, de son côté, avait été enchanté de voir sa femme prise en main et d’assister à son premier cocufiage. Il n’avait pas participé directement se contentant de se branler dans le string de sa femme.
François, le premier à me parler, était excité de me recevoir. Il m’a raconté que Chris voulait le voir soumis lui aussi. Il en avait envie sans trop savoir comment. Il avait aussi très envie de voir sa femme dormir avec un autre homme dans leur lit conjugal. Sa seule condition est qu’à son réveil, Chris devait le rejoindre dans son lit sans s’être douchée. Il désirait sentir, sur sa femme, l’odeur du sexe et du sperme d’un autre. A part ça, il me laissait la direction du week end. François voulait lâcher prise et vivre un moment où il ne déciderait plus de rien.
Chris avait des attentes plus précises. Elle avait beaucoup aimé sa découverte d’être un objet sexuel, elle voulait aller plus loin, être vraiment à disposition d’un autre homme que son mari. Secrètement, elle voulait associer son homme et le voir lui aussi à disposition, se transformer en maitresse avec lui. En riant, elle me dit que la vision de François « avec un bite entre les lèvres la faisait vraiment mouiller comme une fontaine »…. Le programme s’annonçait riche et intense.
Comme convenu, Chris était à la gare. Le temps est beau et elle portait une jupe aux genoux, une veste et un chemisier blanc sans soutien-gorge. J’embrassais sur la bouche, elle me rendit mon baiser avec sensualité. Avant de monter dans la voiture, ma main s’est attardée sur sa nuque, immobile, Chris attendait la suite sans bouger, en silence. Elle acceptait mes conditions. Les mains sur le capot, elle me tendit son cul. Je pouvais vérifier qu’elle ne portait pas de culotte et que sa chatte était parfaitement lisse. Je passais ensuite à ses seins, ses tétons étaient déjà bandés. Je les pressais un peu plus, son chemisier les laissait voir parfaitement. « merci » me glissait, très troublée. Le chemin pour leur maison s’est fait rapidement. François avait préparé un apéritif sur la terrasse. Nous avons discuté, ri et fait plus ample connaissance sans que rien ne se passe. Après avoir mis mes affaires dans la chambre conjugale, François m’avait fait une place dans son placard. En sortant, il me dit avec un sourire « la chambre est la tienne jusqu’à ton départ ». Il me montra la chambre d’ami et le petit lit, une place, dans laquelle il allait dormir. Chris proposait une ballade dans le village, elle connaissait mon goût pour les brocante et il y en avait une, intéressante, un peu plus loin. A peine sortis de la maison, je pris Chris par la main, puis par la taille. François ravi, fit un clin d’œil à sa femme. « vous faites un joli couple ». Chris m’a embrassé plusieurs fois devant son mari, en pleine rue. Ma main lui caressait les fesses, soulevait discrètement sa jupe pour mettre son cul à la vue de son mari qui n’avait jamais osé faire ça.
Le petit jeu a duré une heure. Dans le dédale de la brocante, j’ai ouvert le chemisier de Chris qui est restée seins nus quelques minutes. Nous avons failli être surpris mais François a détourné l’attention des visiteurs le temps qu’elle se rajuste. « J’ai l’impression d’être une vraie salope qui n’hésite pas à se balader à moitié à poil avec son amant et son mari, j’adore. J’ai très envie que vous me preniez, très vite ! » Il était temps de rentrer.
A peine arrivés, j’ai installé François sur une chaise. « Cher François, ta femme a des demandes te concernant, je crois qu’elle t’en parlé. Si tu es d’accord, tu vas signer ce papier qui t’indique tout ce que je peux faire avec toi sous le regard de ta femme. Tu peux retirer ce qui te parait prématuré ou trop éloigné de toi. » A la lecture de la liste, il a souri en regardant sa femme « je t’aime, Chris, je suis heureux d’être ton mari et du week end qui s’annonce » il a signé en rayant seulement « mon cul est disponible jusqu’à dimanche soir » mais ajoutant « Pour le moment ».
Immédiatement, il s’est retrouvé nu, affublé d’un tablier de serveuse que Chris cachait dans un sac. Elle lui a placé une cage de chasteté en rigolant. Il a baissé les yeux.
J’ai saisi Chris par les hanches en l’obligeant à se pencher en avant, couchée sur la grande table. Très vite, après lui avoir relevé sa jupe, je lui ai administré une forte fessée. Elle tressaillait à chaque fois que ma main claquait son cul. Elle bougeait beaucoup, j’ai du lui attacher les poignets puis les chevilles de part et d’autre des pieds de la table. Elle était totalement à ma merci, elle haletait. « fais e moi ta pute, baise moi comme ta chienne. Je suis ton trou, ton vide couille devant mon mari adoré » Décidément cette femme était surprenante. J’ai repris ma fessée, plus fort. Son cul écarlate était très excitant. Son mari regardait fasciné, coincé dans sa cage sa femme se faire salope sous ses yeux. J’ai écarté son cul pour libérer son anus. J’ai craché sur son petit trou, entré un doigt, puis deux, trois. Chris se tortillait sous la caresse. Je l’ai enculé puissamment, sans ménagement, durement. Je me suis vidé dans la raie de ses fesses. Je l’ai détachée et j’ai ordonné à son mari de monter dans la salle de bain avec elle pour la laver et la préparer pour le soir.

La suite au prochain épisode

1 commentaire

A la campagne avec Chris et François

Par ElleetLui76 le 25 octobre 2017

Tout y est humiliation, frustration, voyeurime, cucklood.... excitant au possible...j adore je m y retrouve et je ne dois pas etre le seul....

Wyylde La plus excitante des expériences de couple
Wyylde La plus excitante des expériences de couple