Vers la première fois

Par habibe44 le 31 octobre 2020 5
Dans Expériences de candaulistes

Il y a déjà quelques mois que je lis votre site, quelques mois que j’ai pu mettre un nom sur les sentiments et les fantasmes qui me hantent depuis des années. A travers la lecture des différents témoignages, j’ai pu retrouver les mêmes émotions que celles qui m’assaillent. Elles m’ont permis de me rassurer sur la "quasi-normalité" ou plutôt la non-exclusivité de mes fantasmes de candauliste et j’ai donc osé les dévoiler à ma tendre et douce épouse.
Mariés depuis 15 ans et père de 2 enfants, nous étions affairés quotidiennement à nos horaires de travail et nos devoirs de parents, notre amour respectif en avait perdu de sa splendeur et nos relations sexuelles étaient de moins en moins sensuelles et intenses. Les enfants, les tracas de la vie étaient devenus une source de conflits et de mal-être répétitifs que notre amour avait du mal à panser. Sans vraiment s’en rendre compte, nous étions arrivés à vivre l’un à côté de l’autre mais plus l’un pour l’autre.
Paradoxalement, c’est dans ce contexte, c’est-à-dire lors d’un câlin réconciliateur après un longue période de tensions que j’ai avoué mon penchant candauliste à mon épouse.
-"Comment ! Toi le mari si jaloux, tu aimerais me voir faire l’amour avec un autre ?" m’a t’elle répondu en croyant que je plaisantais.
-"Oui ma chérie, je fantasme souvent à l’idée de te voir sucer une autre queue ou à gémir sous les coups de butoir d’un autre. Je me surprends moi-même en t’imaginant te faire prendre en levrette par un complice tout en te tenant la main et en te couvrant de baisers. " : lui avouais-je entre-autre, juste avant de caresser ses petites lèvres, bien plus humides qu’à l’habitude sous l’effet de mes mots.
Le fait de me demander de la prendre alors violemment témoignait également de son excitation. M’éxécutant sur le champ, nous avons alors joui avec une intensité que nous avions perdue depuis des années. Blotti dans ses bras, nos corps consolés l’un de l’autre, ma femme me surprenait par sa réaction : elle ne s’offusquait face à mes paroles et semblait aimer de tels scénarios.
Un peu plus tard, elle m’a redemandé si j’étais vraiment sérieux car elle m’a expliqué qu’un de ses collègues de boulot, un certain José semblait assez éprise d’elle et ne la laissait pas indifférente. Elle m’a avoué que cela ne lui déplairait pas de jouer le jeu de la séduction si cela pouvait me faire plaisir. Dans les jours suivants, elle m’apparut alors transformée, la mère de famille qu’elle était, redevenait une femme coquette, attentive à sa silhouette, à son maquillage et sa lingerie. Elle se sentait libérée m’avouait-elle. Libre d’être désirée et de se sentir désirable. Ma chérie s’efforça alors à répondre favorablement aux petites attentions que lui portait ce José . De même, en rentrant le soir, elle me relatait chaque détail : du petit baiser sur la main puis dans le cou jusqu’aux mains baladeuses sur son corps, ses fesses...
-"Tu sais mon chéri, aujourd’hui, il s’est approché de moi par derrière alors que j’étais occupé. Il m’a d’abord massé les épaules avant de descendre à mes seins et tu sais quoi ?... Et bien au moment où il a voulu glisser une main sous ma blouse, j’ai saisi sa main et je me suis retourné. J’ai alors porté son index à ma bouche et le fixant droit dans les yeux, j’ai langoureusement sucé son doigt avant de passer mon autre main sur la bosse de son pantalon pour voir l’effet que cela lui faisait. Il bandait dur le bougre !!! J’aurais bien aimé en découvrir un peu plus mais j’ai entendu des pas provenant du couloir alors je lui ai serré fermement les couilles à travers le pantalon et je lui ai juste chuchoté au creux de l’oreille :"c’est quand tu veux".
Je ne sais pas réellement si ces scénarios reflétaient exactement la vérité ou si elle s’amusait à en rajouter quelque peu, histoire d’exacerber encore plus ma jalousie, m’exciter un maximum afin de se sentir ainsi encore plus désirée. Toujours est-il qu’à chaque fois qu’elle me racontait de tels ébats, cela m’excitait énormément, nous vivions alors des moments de baise intenses où je la prenais sans ménagement, avec vigueur comme si je voulais la punir de son comportement et pour cela, j’osais même employer des qualitatifs des plus vulgaires :
"- T’aimes ça la bite, espèce de salope !!!... J’espère qui va bien te défoncer, qu’il va te faire jouir !
- Oh oui mon chéri ! J’attends que ça ! Faut qu’il crache sa semence puis je lui lècherai la bite pour la nettoyer ! J’ai trop envie de goûter son sperme.!!!
- Tiens, prends ça, sale pute !!! J’espère qu’il va bien te saillir !!!
- Oh oui, mon chéri ! Je veux qu’il me prenne ! Je veux sentir sa queue en moi ! Je veux qu’il me lime à fond ! Me répondait-elle...
À ma grande surprise, l’intensité de ses orgasmes dans ces moments prouvait qu’elle aimait cette virilité et vulgarité. Je découvrais alors une autre femme, une lionne assoiffée de sexe et Il n’en fallait pas plus pour à chaque fois pour jouir intensément et décharger toute ma semence en elle !!!
Puis, quelques temps plus tard, je reçois un SMS de mon épouse en fin d’après-midi :"Mon chéri, ne m’attends pas ce soir, je vais manger au restaurant après le boulot pour le départ d’un collègue... Ah oui ! J’ai oublié de te le préciser, c’est José qui m’y emmène alors ne t’inquiètes pas, je risque de rentrer tard....très tard... Je t’aime... "
À la réception de ce message, je fus submergé par de fortes émotions, notamment un sentiment de joie mêlé de peur…Je l’imaginais déjà jouir sous les ardeurs de cet homme bien que j’en appréhendais les possibles conséquences. Quoiqu’il en soit, il fallait bien se rendre à l’évidence, l’érection et l’excitation que provoquait chez moi une telle situation m’obligeaient à vivre cette expérience et je n’allais pas être déçu…

5 commentaires

Vers la première fois

Par janlou44 le 9 novembre 2020

Très belle plume Habibe ! C’est très bien écrit et vous nous faites partager tous les plaisirs émotionnels liés au candaulisme ! Vivement la suite ...

Vers la première fois

Par tyroler le 5 novembre 2020

Bonjour Habibe 44
Vous avez beaucoup aimé de SAVOIR et d’ENTENDRE son récit ? Attendez donc de VOIR et d’ENTENDRE ses jouissances en réel.

Vers la première fois

Par elfanche le 2 novembre 2020

Bonjour,
C’est un plaisir de vous lire, c’est bien amené, c’est tellement plaisant
Comme l’a écrit ABCJFM, vous avez une très belle plume ...
Au plaisir de lire la suite ...

Vers la première fois

Par ALEXETFLO le 1er novembre 2020

Bonjour,

j’ai adoré vous lire, Madame à l’air de bien prendre les choses en mains !

Simple curiosité féminine, dans quel domaine d’activité travaille votre épouse ?

Impatiente à présent de découvrir la suite.

Flo

Vers la première fois

Par abcJFM le 31 octobre 2020

Vous avez une très belle plume Monsieur ... classy sexy kinky.