Une saint valentin

Par Belize79 le 25 janvier 2020 1
Dans Expériences de candaulistes

Un saint valentin en souvenir

À la recherche d’un cadeau original pour le st valentin à venir, le souvenir de celui de 2013 m’est revenu à l’esprit. J’avais depuis quelque temps envie de revoir Nini avec un autre homme, après cette aventure dans un port lors de nos vacances. Restez à trouver l’oiseau potentiel.

Lors de mes activités dans un club de sport, j’ai fait la connaissance de « brigand », policier, mais aussi donneur de sang comme moi ; après notre sport, nous avions l’habitude de prendre un pot dans le club, et au fur et à mesure des conversations avec les uns ou les autres, il était évident qu’il était un joyeux luron, avec de nombreuses conquêtes, y compris avec des femmes mariées.

Quelque temps avant la saint valentin, j’ai osé lui faire la proposition suivante :
Venir de bonne heure pour honorer ma petite femme, en ma présence pour cette fête.
il ne lui a pas fallu longtemps pour accepter.il était convenu qu’il arrive vers 8h, donc avant le lever de madame.

Ce matin, je me suis levé juste avant 8h, proposant à nini de lui porter son déjeuner au lit, en ‘oubliant volontairement’ de lui souhaiter cette fête si importante. Sans doute étonnée de mon oubli, mais aucune réflexion. Discrètement j’ai ouvert à Brigand, qui très courtois était venu avec une superbe gerbe de rosse rouges ; tout aussi discrètement nous sommes montés rejoindre nini, le laissant passer en premier, totalement nu, pour le suivre ensuite dans la même tenue. Inutile de dire la surprise pour nini qui ne le connaissait pas et surtout en raison de sa tenue ; c’est alors que je l’ai embrassé, lui souhaitant une bonne st valentin en précisant que mon cadeau, un peu spécial était ce bel homme.

Nini dort totalement nue et le drap repoussé a permis à Brigand de découvrir ma petite femme, mais aussi pour elle l’a vue d’un superbe sexe déjà bien tendu ; j’avais déjà vu son sexe lors de la douche, mais au repos ; là je pouvais estimer une taille d’au moins 20 cm mais surtout très grosse ; passée la surprise, elle l’a embrassée alors que lui avait posé ses mains sur la poitrine offerte ; à ce contact, les pointes ont vite pris de l’ampleur alors qu’elle prenait le sexe entre ses doigts. Assis sur le bord du lit, j’attendais avec impatience qu’il investisse cette chatte qui je le supposais aurait des difficultés pour accueillir cette énorme tige.

Après quelques préliminaires, il lui a remonté les jambes sur ses épaules, découvrant la fente, encore fermée, mais d’où les premières gouttes de cyprine perlaient. Lorsque le gland, turgescent s’est engagé entre les petites lèvres, la bouche de nini s’est entrouverte, laissant échapper :
- " Putain il est gros, doucement ".

En effet la tige gonflée peinait à investir la grotte, pénétration qui déclenchait des gémissements, de douleur ou de plaisir. C’est finalement nini qui d’un coup de rein s’est enfoncée le mandrin jusqu’à la garde.

pour être honorée, elle l’a été, cat brigand a confirmé sa réputation ; performant, puissant, il a possédé sa petite chatte pendant de longues, très longues minutes, percutant très souvent, aux dires de nini, le fond de sa matrice.

Ssous ses assauts fougueux, elle n’a pu retenir gémissements et cris de jouissance, alors que le mandrin lui envahissait son puit d’amour ; lui triturant les pontes de seins, il a joué avec son corps, parfois avec douceur, parfois avec vigueur, toujours à l’écoute du plaisir de ma belle.

Combien de fois a-t-elle jouit ? je ne sais plus, mais ses jouissances furent fulgurantes, accompagnées d’émission de cyprine, qui sous les pénétrations multiples, venaient maculer son sillon et le drap.

Au moment où il a voulu se retirer pour éjaculer, je l’ai encouragé pour qu’il jute en elle, sachant très bien qu’il était clean, mais aussi que ma petite femme allait sous les jets de sperme, prendre son pied de se savoir fécondée ; et ce fut le cas.

Alors que venions de prendre ce petit déjeuné interrompu, entourant nini, totalement nue, elle nous a embrassé tendrement, puis se penchant alternativement sur nos tiges, elle nous a sucé le gland, faisant très rapidement grimper, non seulement la température, mais surtout nos queues.

Pour moi, je voulais que ce soit une fête pour elle, et me mettant sur le côté, je l’ai laissé à la disposition de son amant d’un jour ; alors que sa bouche investissait la chatte écartelée, pour soulager mes envies, je me suis branlé, et quand pour la deuxième fois, brigand a investit l’intimité de ma douce épouse, nini a accueilli ma semence, ce qu’elle ne fait pas si souvent.

Je les ai laissés ensuite tous les deux, afin qu’elle puisse pleinement profiter de son cadeau ; ses cris de jouissances me prouvant qu’il avait su lui procurer le plaisir et c’est tard dans la matinée qu’il nous a quitté.

Se lovant dans mes bras, elle m’a remercié de ce cadeau inattendu, et alors qu’elle me racontait la deuxième partie, nous avons à notre tour fêté cette st valentin.

maintenant, il me faut encore trouver un cadeau original pour le prochain 14 février

1 commentaire

Une saint valentin

Par Riton le 26 janvier 2020

Pour être un beau cadeau, c’était un très beau cadeau ! Que nos épouses sont belles quand elles prennent du plaisir avec leurs amants.

Pour cette St Valentin qui approche, (moi aussi je ne sais pas quoi lui offrir) vous pouvez peut être doubler la mise et lui offrir deux hommes ?