Trombinoscope de libertines

Par mdesaf33 le 9 janvier 2021 3
Dans Expériences de candaulistes

Un jour qu il regardait une photo de moi, tres sage, a 15 ans, mon mari m’a complimentée, me disant que j’étais belle, à cet age ce n’est pas difficile, mais aussi que j’avais déja un visage de "petite salope".
Et il a eu une idee (mon mari a toujours des idees ... mais je m en plains rarement )
Il s est amusé à faire un trombinoscope avec 12 photos d identité de jeunes filles entre 15 et 18 ans.
Photos tres sages, sans bijoux, ni maquillage, sans sourire aguicheur non plus, en fait des sortes de photos d identité.
Outre ma photo, nous avons obtenu de 4 amies liberines des photos d elles a cet age.
Les 7 autres photos sont des parentes ou amies dont, pour autant qu’on soit sur de connaitre les gens, nous sommes à peu près certains qu’elles sont devenues des femmes sages.
Il a recadré les photos, et les a toutes transformées en noir et blanc.

Il a montré le trombinoscope à plusieurs de ses amis qui ne me connaissaient pas, ou qui m’ont à peine entrevue.
( et oui, mon mari ne m’a pas faite baiser par tous ses potes !!)

Et bien c’est curieux, mais la plupart du temps il y a peu d’erreur sur les 5 salopes au milieu des 12 photos de jeunes filles, quand les photos sont présentées à des hommes.

Nous avons fait l’essai avec des femmes libertines (mais qui ne sont pas sur les photos), ainsi que mon mari avec des maitresses qu’il a à Paris et qui ne sont jamais venues à Bordeaux, et avec les femmes, intuition féminine sans doute, le taux d’erreur est encore plus faible.

Les hommes reconnaissent dans ces gamines sages, celles qui deviendront des "hotwifes" comme moi.
Cela explique pourquoi, à 60 ans désormais, sniff, je me fais encore souvent draguer. Bien sur mon corps de reve n’y est pas etragner non plus :-))

Plus serieusement, l’adage populaire "elle le porte sur son visage" n’est pas si faux que cela. J’avoue que je suis troublée,
surtout depuis que mon mari, alors que nous nous promenions dans un centre commercial, m’a perfidement glissé à l’oreille : "tu vois ce beau mec qui a l air de te regarder, il sait que tu es une superbe salope"

Nous n’avions rien fait avec lui, notre emploi du temps ne nous l’ayant pas permis ce jour la,
mais je suis troublée car désormais j’ai l impression d etre plus que nue en permanence.

Je me dis que tous les gens qui me voient, où que je sois, et pour autant qu’ils aient des pensées grivoises à ce moment là, savent que je suis une "petite pute" et que je ne peux pas le cacher …

Bien sur ce n’est pas une science exacte. Nous nous sommes toutes et tous pris des rateaux, mais tout de meme, cette experience m’a troublée.

Génant, ET excitant comme sensation.

3 commentaires

Trombinoscope de libertines

Par Enjoy35 le 10 janvier 2021

Je ne sais pas si vous avez une tête pour celá mais même sur une photo, statique par nature, le regard peut exprimer une envie, une effrontrerie.
En tout cas, félicitations d’être toujours aussi désirable puisque on vous drague toujours.

Trombinoscope de libertines

Par mdesaf33 le 10 janvier 2021

Absolument d’accord avec toi TONY mais justement ce qui est troublant dans ce petit jeu, c’est qu’aucun des moyens de communication non verbale n’était disponible.
Image statique, sans mouvement ou attitude corporelle modifiable.
Et évidemment aucune préméditation puisqu’il s’agit de photos jeunes filles, vierges pour la plupart à la date des photos.

La conclusion, peut-être erronée, que nous en avons tirée est que, justement, il y a peut-être "une tête pour ça "

A débattre

Par Tony86 le 10 janvier 2021

La méthode du trombinoscope est un peu bizarre... mais une chose est sûre c’est qu’une femme qui montre des prédispositions libertines voire candaulistes le laisse transparaître. Je ne dirais pas qu’il y « une tête pour ça », ce sont plutôt des signes, des messages subliminaux que la femme envoie ou reçoit avec bienveillance ou positivité. En cela la communication sexuelle n’est pas différente de la communication tout court : environ 75% passe par du non-verbal. Après, on y est plus ou moins réceptif, c’est tout. Exemple : quand nous rencontrons un potentiel partenaire, je décode assez vite dans l’attitude et le visage de ma compagne si elle souhaite, ou pas, passer à l’action. C’est souvent oui, mais pas toujours et ça se lit facilement...