Tof le routier suite

Par Sir Alex le 4 avril 2020 3
Dans Expériences de candaulistes

Il se prénomme Christophe, se fait appeler Tof et c’est sur un site que je l’ai croisé pour la première fois, l’homme est sportif 1m80, 80kg et bien membré. Le style de sa fiche est soigné, quelqu’un qui s’aime bien et prends soin de lui.
Je passe plusieurs fois sur sa fiche et chacun de mes passages est salué par un bisou…
Quelques temps se passent puis nous entrons en conversation… je lui montre nos albums privés qu’il apprécie et m’avoue avoir eu une belle érection à la vue de Barbara.
Il n’en faut pas plus pour que mon imagination se mette au travail et que je concocte un plan, comme souvent sans en parler à ma douce puisque je connais ses gouts et que je sais comment lui faire plaisir.
L’homme est routier, nous sommes camping-caristes et il y a une opportunité pour que nous nous croisions lors de l’un de nos déplacements. Notre Camping-car est un endroit privilégié pour que Barbara se laisse aller, la vie dans un si petit espace doit être favorable à exacerber nos envies sexuelles…il n’est pas rare qu’une petite pause soit sujette à un petit coup vite fait…

3 commentaires

Tof le routier suite

Par gourmandd le 5 avril 2020

c’est très excitant de vous lire, on y est j’en ai le sexe tendu..

Tof le routier suite

Par yves56 le 4 avril 2020

Superbe , cette rencontre au bord du lac
Et quel descriptif de cette belle soirée
Sir Alex, vous avez une belle plume pour décrire de tel moment
Et quel plaisir de retrouver Barbara en pleines possessions de ses charmes et moyens de désir de plaisir
Elle sait très biens comment entreprendre 2 vit tant son désir est grand
Hâte de lire vos prochaine avenrures qui , au vu du confinement, font du bien au moral pour l’entrejambes

Tof le routier suite

Par Sir Alex le 4 avril 2020

Nous nous organisons avec Tof pour provoquer une rencontre « fortuite » Il connait bien les routes de sa région et y a repéré quelques endroits où nous pourrions nous poser pour la nuit et lui y garer son camion…il me donne les coordonnées GPS et je calcule mon itinéraire pour y arriver en fin d’après-midi.
L’endroit se trouve au bord d’un petit lac, qui est peu fréquenté car un peu loin de tout. Nous y arrivons vers 16h et décidons de faire le tour du lac. Barbara porte comme à son habitude une petite robe d’été courte et décolletée…notre balade se déroule tranquillement, quelques bisous et caresses coquines, rien de plus puis nous revenons à notre camion en se disant que nous y passerions bien la nuit…
Nous installons sièges et table pour prendre l’apéro et c’est pendant celui-ci que se pose le magnifique camion de Tof à quelques mètres pour ne pas nous importuner…
Barbara et moi nous faisons la même réflexion, le camion est beau, avec une superbe fresque représentant une femme nue allongée sur un rocher au bord des vagues….
Le chauffeur descend et se dirige vers le lac, se déshabille totalement et plonge dans l’eau claire, mais sans doute un peu fraiche, comme si nous n’étions pas là… Il nage un moment puis remonte sur la berge et laisse découvrir son anatomie tandis qu’il sèche ses cheveux. Je vois le regard intéressé de Barbara mais ne fais aucune remarque.
L’homme s’habille et rejoint son camion. Il nous salue poliment en passant : « bonsoir, douce soirée, il va être agréable de souper en plein air ! »
« Oui, c’est très sympa ici, et il y a peu de monde… »
« Il n’y a jamais personne ici, je m’y arrête souvent c’est la première fois que je vois quelqu’un, et si j’osais, je vous proposerais une petite coupe, j’ai une bouteille de champagne dans le frigo du camion… »
« C’est une belle intension, qu’en pense tu Barbara ? »
« Tu sais bien que j’ai du mal à refuser une coupe… »
« Et bien dans ce cas, je sors un siège et des coupes et nous pourrons ainsi faire connaissance….le métier de Routier m’a toujours fasciné… »
Nous nous installons tous les trois et parlons de son métier, de nous, le temps passe et les coupes se vident, nous décidons de manger un morceau, il fait très doux et l’endroit est agréable…
« Avant le repas, souhaitez-vous visiter mon camion ? »
« Oh oui, avec plaisir ! » je n’ai pas laissé à Barbara le temps de répondre. Nous nous dirigeons vers le 40 tonnes et Tof propose à Barbara de monter la première au volant, il passera par l’autre porte pour monter…elle monte, il lui a montré comment monter en sécurité mais reste derrière elle au cas où….
Sa bonne attention est récompensée, son sourire me confirme qu’il a bien vu sous la jupe de Barbara…
Nous montons par le côté passager puis il nous explique les commandes de ce bel engin. Fait remarquer à ma belle qu’elle pourrait aisément conduire un tel gabarit…il est charmant, charmeur et cela plait à ma douce.
Il lui montre la couchette, spacieuse... Pour accueillir une autostoppeuse à l’occasion…
Barbara Sourit et se dirige vers la couchette en disant : « comme ceci ? » nous rions tout en appréciant son côté coquin et allumeur, elle s’allonge et dit avec son regard coquin, « je préfère mon camping-car, il y a de la place pour trois ! Elle se relève et nous invite à aller manger dans le camping-car….
Je plis les sièges et la table tandis que Barbara et Tof montent dans le camping-car. La table est vite dressée, lorsque je monte à mon tour je vois Barbara penchée à la recherche de je ne sais quoi, offrant une vue imprenable à notre routier… Il a un sourire jusqu’aux oreilles, j’entre et mets une petite claque sur ce joli cul en faisant remarquer qu’il est très joli. Aussitôt Tof dit : « je confirme, il est magnifique ! » nous rions et nous installons pour manger…
A la fin du repas, tandis que nous discutons, notre invité s’engaillardit et tente une caresse sur la cuisse de Barbara, elle le laisse faire et me sourit…
La soirée ne fait que commencer, elle se rapproche et l’embrasse, ce baiser dure un peu puis les mains s’activent elle lui ouvre la chemise, caresse son torse, dénude ses épaules…
Il lui rend des caresses, en faisant tomber les bretelles de la robe pour venir titiller ses seins avec sa bouche, elle adore son torse s’offre à ses caresses. La température monte doucement, les amants sont beaux à regarder, j’adore…
Leurs bouches se sont maintenant retrouvées et Barbara descend vers la ceinture de Christophe, elle vérifie l’érection et commence à le déboutonner…j’ai reculé la table pour donner plus d’espace mais aussi pour me délecter de ce spectacle. Mon sexe est déjà à l’étroit dans mon pantalon mais je ne perds pas une seconde de ce qui se passe devant moi.
Lorsqu’elle libère le vit de son habitacle, celui-ci jaillit comme un clown hors de sa boite, la queue est de belle taille, elle est déjà raide et Barbara ne tarde pas à approcher sa bouche.
Elle commence par parcourir la longue tige avec sa langue puis ces lèvres tandis que sa main soupèse les bourses. L’homme est aux anges et ne bouge plus jusqu’au moment ou elle arrive sur le gland et introduit ce phallus dans sa bouche. Il se tend, soupire de plaisir, « WAOUH ! C’est bon » Elle monte et descend le long du pieux luisant et en quelques minutes lui provoque une éjaculation qu’elle ne peut éviter… elle avale et le félicite pour la puissance de ce jet qui a bien faillit l’étouffer.

Je sors une bouteille de champagne et verse trois coupes, ils sont blottis l’un contre l’autre et ont bien besoin de cela pour reprendre leurs esprits.
Je la regarde amoureusement, j’aime qu’elle se lâche et profite de l’instant. Elle le sait et compte bien en profiter…
Elle se lève, sa robe tombe à ses pieds, il ne lui reste que son string qui doit déjà être bien mouillé.
Elle propose de rejoindre l’arrière de notre camping-car où se trouve un lit central. Il se débarrasse de son pantalon et de son boxer qui étaient sur ses chevilles et la suit.
Au passage elle m’embrasse et me remercie pour cette soirée qui n’est pas terminée…J’en profite pour constater combien sa chatte est déjà bien moullée, lui hôte son string, claque un bisou sur son clyto et la regarde partir avec son amant.
Elle se dirige vers la chambre, escalade le lit en lui exposant sans décence sa croupe puis se retourne, s’appuie sur ses coudes et lui dit : « maintenant, c’est à toi de me montrer ce que tu sais faire de ta langue ! »
Et elle lui attrape la tête et le conduit jusqu’à son entrejambes, elle lui plaque la tête sur son sexe et jette la tête en arrière au premier coup de langue de son amant dont la bite se réveille instantanément. Je m’approche car j’aime la voir prendre du plaisir et elle en prend…Elle me lance un regard de chienne en ruth et me dit : « regarde comme il s’y prend bien je vais lui rendre la pareille, je vais exploser dans sa bouche ! » son corps réagit à chaque coup de langue et elle part dans un premier orgasme je n’en peux plus il faut que je dénude mon sexe qui est prisonnier depuis trop longtemps….
Les doigts de son amant rejoignent maintenant sa langue, provoquant de nouveaux gémissements de ma belle qui se mort les lèvres, je la vois se pâmer puis dans un râle non contenu elle arrose littéralement son amant d’un jet puissant avant de tomber allongée « oh putain que c’est bon » dit-elle.
Il aime ça, le bougre, il la lèche jusqu’à la dernière goutte tandis qu’elle reprend ses esprits.
Elle m’invite prés d’elle, m’embrasse me remercie à nouveau pour ce moment puis elle prend mon sexe en bouche avec douceur, elle a besoin de récupérer.
Notre ami en profite pour aller chercher 3 coupes qu’il nous ramène et nous prenons le temps de trinquer.
Après un moment plus calme et plus doux elle cède la place allongée à son amant puis, après l’avoir longuement embrassé, elle descend vers son sexe et le reprend en bouche en même temps qu’elle passe son corps au-dessus de lui pour présenter sa chatte à sa bouche. Ils entament doucement un soixante-neuf et elle me demande de joindre mon sexe à celui de son amant pour qu’elle puisse profiter des deux. Elle va de l’un a l’autre et prend parfois les deux glands en bouche en même temps. « Vous de bonnes queues messieurs, j’aime vous sucer comme une gourmande ! »
De temps à autre je me recule et prends quelques photos.
Elle profite de l’un de ces instants pour se retourner et s’adressant à notre ami :
« J’ai envie de ta bite en moi maintenant ! » Elle attrape une capote, couvre le chibre de notre ami et s’empale dessus en poussant un cri de bonheur lorsque celui-ci disparaît en elle.
« Oh comme tu es Bonne Barbara ! je vais t’emmener au ciel ! ».
Elle monte et descend le long de son sexe, libérant à chaque descente un petit cri de plaisir.
Elle se libère de son amant se retourne pour me faire face et le chevauche à nouveau.
Elle m’invite à m’approcher pour pouvoir prendre mon sexe en bouche et le sucer au rythme des vas et viens qu’elle impose à son amant.

Elle sent l’excitation de Christophe et décide alors de lui proposer de la prendre en levrette, il la prend et lui impose maintenant un rythme plus soutenu et plus viril, Je lui redonne ma queue à sucer, ses petits cris sont alors étouffés jusqu’au moment où, lâchant mon sexe elle crie son bonheur, il explose et moi aussi, elle a juste eu le temps d’attraper mon gland pour le diriger vers sa bouche.
Cette délivrance synchronisée nous réjouit, nous reprenons nos esprits avant de boire une dernière coupe avant la nuit.