Son nouvel amant (6)

Par jipi4931 le 8 décembre 2020 3
Dans Expériences de candaulistes

Mail reçu lundi 7 décembre
Avant de vous retranscrire le dernier mail de Claire, vous pouvez voir que j’ai changé mon avatar, j’ai remplacé sa bouche en train de sucer le sexe d’un de ses amants par une des photos qu’elle m’avait envoyées et qui la montre les cuisses attachées, ses fesses et sa chatte bien exposées au regard d’Arnaud. J’adore cette photo, elle montre à quel point Claire lui est soumise et n’a plus aucune retenue, aucune pudeur, ni secret pour son amant.
Son dernier mail, m’a touché parce qu’elle se livre avec honnêteté sur sa sexualité passée et présente, mais je vous laisse le découvrir. J’attends avec une très grande impatience le récit de ses débauches,

« Mon cher et tendre ami, comme je suis seule, Arnaud étant parti travailler je vais t’envoyer un premier mail sur les discussions que j’ai eu avec lui vendredi soir, je prendrai le temps, cet après-midi ou demain matin de t’écrire pour te raconter ce week-end que j’attendais avec une très grande impatience et qui m’a fait réaliser à quel point j’ai été une petite conne, je ne parle pas de mes flirts en tant qu’adolescente, mais de mes loupés, mes refus des hommes quand j’étais jeune fille et jeune femme. Comme me l’a dit souvent dit mon cocu de mari, je n’étais qu’une petite allumeuse et quand il m’est arrivé de céder à des garçons plus insistants, je pense que j’étais une peine à jouir. Je n’ai pas dû leur laisser un souvenir impérissable à part peut-être le stagiaire de mon cocu de mari qui lui en tout cas a bien profité de mes seins, de ma bouche et de ma jolie petite chatte de jeune femme de 22 ans, mais sans que j’aie un souvenir inoubliable de mes jouissances. C’est grâce à mon cocu de mari candauliste que j’ai commencé à avoir un peu plus de confiance en moi avec les hommes quand il m’a initié à cette pratique vers laquelle je suis allée sur la pointe des pieds et du bout des lèvres si je puis dire. Même si certaines pratiques m’ont choqué au début grâce à lui j’ai eu des amants, pas autant qu’il aurait voulu. Grace à lui aussi j’ai appris à aimer qu’il me regarde uriner, pisser en jouissant dans sa bouche au moment de l’orgasmes pendant qu’il me léchait.
Aujourd’hui j’assume ma sexualité débridée, mes vices, ma saleté, mes perversités, tout ce qui a réveillé la salope qui sommeillait en moi qui n’avait jamais réussi à vraiment s’exprimer. Oui j’ai pris du plaisir à avoir quelques amants, les sucer, les faire jouir en me faisant baiser dans une voiture, des toilettes de restaurant, des hôtels, dans mon lit conjugal en présence de mon cocu. Oui j’y allais de mon plein gré, espérant toujours y prendre une grande jouissance, ça m’a plus c’est vrai, mais rien de comparable avec ce que je vis avec Arnaud. Jamais je ne m’étais sentie autant femelle, salope, vicieuse, chienne. Jamais je n’avais donné, ni reçu autant de plaisirs, de jouissances.

J’ai longuement parlé de tout ça avec Arnaud, je lui ai dit tout ce que je viens d’écrire, avec plus de détails encore, je lui ai tout raconté, ma coucherie avec une fille de mon âge quand j’avais 18 ans, tous mes flirts, tous mes amants et tout ce que j’avais vécu sexuellement avec eux et aussi avec mon cocu de mari. Je lui ai parlé de mon dépucelage, de mes peurs des hommes et de l’acte sexuel, de mes masturbations solitaires pour rechercher le plaisir sans avoir à le partager, à m’exposer. Je lui ai aussi raconté mes fantasmes, comme baiser avec un black bien monté, être prise par plusieurs hommes en même temps, recevoir leur sperme dans moi, sur moi, les branler pour les voir jouir et éjaculer, être attachée, fessée, giflée, être à leur merci. Je l’ai supplié de faire de moi son esclave sexuelle, sa petite chienne, de faire réalité mes fantasmes.

Je dois te dire qu’Arnaud a bien enregistré tout ça et qu’il m’a promis qu’avant de rentrer chez moi pour Noel je ne serai pas déçue par ce qu’il me réservait. J’en mouille déjà… Voilà je voulais te dire tout ça avant de prendre le temps d’écrire ce que j’ai vécu ce week-end, je t’écris pour ça pour toi mais aussi pour moi, pour pouvoir plus tard lire, relire toutes mes débauches, toutes mes jouissances.
Il va te falloir un peu de patience pour tout savoir, mais sache déjà que je suis de plus en plus salope, que j’ai beaucoup et intensément joui, que je suis parfumée et maquillée à la jute et pour tout ça je suis de plus en plus amoureuse d’Arnaud, MON Homme, MON Maître, Mon Grand Amour, ce qui ne m’empêche pas d’aimer mon cocu qui m’a permis de m’épanouir sexuellement et sentimentalement, mais pour le moment il n’est plus dans mes pensées, ni dans mon cœur parce que je n’appartiens plus qu’à un homme, Arnaud… »

3 commentaires

Son nouvel amant (6)

Par ALEXETFLO le 8 décembre 2020

Bonjour,

Je suis bien du même avis que MDESAF33, JIPI n’est en aucune façon soumis, il a juste permis à sa très chère Claire d’aller vivre plusieurs semaines avec son amant. En retour les messages de Claire sont empreints d’amour pour son mari, même si elle joue sur le corde sensible "du cocufiage" ses écrits transpire l’amour pour son mari, et le jeu établi dans leur couple se devine au travers de "ce cher ami" destinataire des messages.

Le cadeau de JIPi est immense en permettant à Claire de vivre "ses folies sexuelles" avec cet amant dominant en se lâchant sans regret pour mieux jouir de la situation avec cet amant qui sait révéler la sexualité débridée de Claire.

j’espère rencontrer un amant de cette trempe qui me fera réaliser aussi toutes ses (mes) envies les plus folles.

Merci pour ce délicieux partage d’une belle intensité émotionnelle.

FLO

Son nouvel amant (6)

Par mdesaf33 le 8 décembre 2020

JH PARIS 12 pourquoi le summum ? JIPI n’est pas ligoté nu pour assister aux ébats ; il ne doit pas encore sucer le sexe de l’amant, et le saliver pour faciliter la penetration.
On ne lui a pas encore ordonné de lapper le foutre apres, son sexe n’est pas encagé.
Il n’a meme pas gouté à la sodomie a sec par l’amant.

Bref si cela lui plait, et c’est son droit le plus strict, il n’est effectivement pas au summum.

C’est ce qu’il ya de merveilleux dans le candaulisme, c’est que lorsque les envies des 3 participants (ou plus) se rencontrent, tous les fantasmes peuvent se réaliser.

Son nouvel amant (6)

Par jh paris12 le 8 décembre 2020

wahou si avec ca, tu n es pas au summum de ta soumission je me demande ce qu il te faudrait de plus
en tout cas bravo a ta maitresse, qui t as rabaisser au niveau plus bas que terre
j espere que ca t exite et que tu va continuer a nous narrer ses exploit et tes ressentis