Son Nouvel Amant (5)

Par jipi4931 le 4 décembre 2020 4
Dans Expériences de candaulistes

A lire certains commentaires sur notre expérience sandaliste en cours je peux comprendre que certaines personnes soient étonnées, excitées ou voire même choquées par ce que nous vivons, ce que moi mari cocu je vis en ce moment. Je vous rassure nous sommes conscients de ce que nous faisons et moi en tant que mari cocu je suis pleinement satisfait d’avoir pu permettre à ma femme de se donner, d’expérimenter et de jouir comme une vraie salope. Mais ce qui me satisfait le plus est qu’elle ait joui et fait jouir son homme pour la première fois par amour alors que jusqu’à maintenant elle pratiquait le sexe pour jouir elle, je dirai même mécaniquement. Où allons-nous, honnêtement je n’en sais rien, mais ce que je sais c’est que je la laisserai aller jusqu’au bout de son aventure, même si je devais en souffrir, pour le moment ce n’est pas le cas, j’y prends beaucoup de plaisir et j’en suis très très excité physiquement. Le mail qu’elle m’a envoyé ce matin va dans le même sens que ce que je viens d’écrire.

Mail reçu ce matin 4 décembre
« Mon cher et tendre ami, la semaine a été égale aux précédentes, baises, orgasme et sa semence dans tous mes trous, que du bonheur. Le week-end approche et je suis excitée comme une puce à l’idée des sévices et autres joyeusetés qu’Arnaud va me faire subir. Je sais que bientôt je vais rentrer chez moi et je suis donc prête à mettre les bouchées doubles comme une petite salope, à accepter toutes les turpitudes de MON homme, à jouir et le faire jouir, à faire le plein de son foutre sur moi, dans tous mes trous. Je suis impatiente…
Mais avant je veux te dire à quel point je suis redevable à mon cocu de mari de me laisser vivre cette situation, de m’avoir permis d’aimer un autre homme que lui et surtout d’avoir joui amoureusement avec lui.
Tu sais que nous nous connaissons bien et qu’il a une entière confiance en moi, comme je l’ai en lui, pour tout çà je l’aime encore plus mais quand je suis avec Arnaud je suis ses conseils et je ne pense plus à lui, je n’ai qu’une idée, vivre, baiser, jouir avec Arnaud comme une salope et l’aimer à la folie. Peu de femmes auront cette chance dans leur vie, vivre un deuxième amour aussi intensément, connaître des plaisirs nouveaux qui m’ont fait rajeunir de 20 ans. Plaisirs que j’aurais pu avoir plus tôt mais auxquels je m’étais inconsciemment peut-être refusée. Je baisais avec un homme et avec mon cocu pour baiser, pour jouir et le voir jouir, sans plus, avec des orgasmes que je peux qualifier maintenant de très très légers comparativement à ceux que me procurent Arnaud.
Voilà, il me reste une dizaine de jours ou deux petites semaines pour m’imprégner de ce bonheur, je veux en profiter un maximum. Hier soir je lui ai dit que je voulais tout essayer, le plus hard possible et même le sadomasochisme si il voulait, c’est une occasion qui ne se représentera peut-être jamais et je veux connaître mes et ses limites. Il m’a dit qu’il fallait alors à ce que je me prépare au pire et au lieu d’être effrayée, je suis excitée, impatiente de ce qu’il me réserve pour ce week-end. Ma petite chatte que j’ai caressée cet après-midi sans me faire jouir, sur son ordre est toute mouillée et j’ai plein de gargouillis d’excitation dans le ventre. Vivement demain… et ne t’inquiète pas, je te raconterai tout dans les moindres détails. »

4 commentaires

Son Nouvel Amant (5)

Par clahire le 7 décembre 2020

Bravo et merci beaucoup pour ce nouvel épisode !!!

Son Nouvel Amant (5)

Par Hetmar le 7 décembre 2020

Magnifiques récits, quelle belle complicité

Son Nouvel Amant (5)

Par Plurielles54 le 6 décembre 2020

Je viens de relire vos différents récits et je dois bien avouer que j’aspire également à vivre un jour ce genre d’aventure ! Merci et bonne soirée

Son Nouvel Amant (5)

Par Plurielles54 le 4 décembre 2020

On sent effectivement une belle et réelle complicité entre vous deux et je comprends beaucoup mieux le sens de cette relation et je ne peux qu’admirer votre dévouement et votre amour pour votre femme.

Encore merci pour votre témoignage