Son nouvel Amant (10)

Par jipi4931 le 7 janvier 2021 3
Dans Expériences de candaulistes

Pour cette fin d’année, Arnaud est venu la passer chez nous. Lui et moi nous avons très vite sympathisés. Nous avons beaucoup discuté tous les trois.
Arnaud m’a dit qu’il appréciait que je partage Claire avec lui et il m’a assuré qu’il ne lui ferait aucun mal même s’il la traiterait en femme soumise, en esclave sexuel, parce qu’il en était aussi amoureux, comme il savait qu’elle était aussi amoureuse de lui et qu’elle attendait de lui qu’il la traite comme ça. Il appréciait qu’elle vive sa polyandrie avec autant de plaisir et qu’elle sache aussi bien se partager entre ses deux « ’couples’.
Claire nous a confirmé qu’elle avait découvert qu’elle pouvait être amoureuse de deux hommes à la fois, qu’elle souhaitait nous apporter à chacun ce que nous attendions d’elle et ce qui l’avait séduite chez Arnaud c’était son côté séduisant, qu’il soit brun, grand, viril, sportif, intelligent, cultivé, sure de lui, qu’il ait su la dominer, la soumettre à ses pulsions et faire émerger chez elle cette soif de sexe, de jouissances de vices, de perversités, de soumission auxquels elle s’était toujours refusée sans trop savoir pourquoi. Elle a ajouté qu’elle appréciait beaucoup qu’il ait été aussi bien doté par mère nature et que lui avait des éjaculations riches et abondantes contrairement à moi qui ayant été opéré de la prostate n’éjaculait plus, ce qui lui manquait terriblement.
Le fait qu’il soit riche, non pas par sa profession de médecin mais par héritage, n’entrait pas pour elle en ligne de compte parce que nous-mêmes étions aisés et même si nous n’habitions pas un château, nous avons aussi une très belle et grande maison. C’était pour elle quand même important parce que ça ne la changeait pas de sa vie ordinaire. Elle nous a dit aussi qu’elle était très attachée à sa vie familiale, à moi, à nos enfants, qu’elle en avait besoin et voulait continuer à partager notre couple ‘légitime’, sans pour autant renoncer à cette vie de luxure qu’Arnaud lui avait fait découvrir. Qu’avec lui elle voulait être une femelle soumise à son maître, être son esclave sexuel, sa pute, sa chienne, vivre un couple ‘lubrique et libertin’, assumer une libido débridée, satisfaire ce qu’Arnaud avait su faire émerger d’elle, une nymphomanie refoulée.
Nous avons donc convenu que nous la partagerions, une semaine chez l’un, une semaine chez l’autre. Pour les week-end ce serait en fonction de raisons familiales ou autres. Une semaine avec son ‘mari légitime’, pendant laquelle baisers, caresses, moments de tendresse seraient autorisés, mais aucun rapport sexuel avec moi, son cocu consentant. Une semaine avec Arnaud, son amant, pendant laquelle tout serait permis, y compris qu’il la prête à d’autres hommes. Idem pour les périodes de vacances que nous devrions aussi partager.

Pendant les quatre jours qu’Arnaud a passé chez nous, Claire a tenu à partager notre chambre avec lui, se faire baiser dans notre lit conjugal pour m’a-t-elle dit, me laisser des traces de leurs ébats, de leurs jouissances et qu’une fois repartie avec lui je me branle là où il l’avait fait jouir, éjaculer dans ses puits d’amour, là où ils s’étaient donnés du plaisir, jouis, aimés.

Dans la journée elle se soumettait à lui, l’embrassait à pleine bouche devant moi, lui disait des ‘je t’aime mon amour’ tout en me regardant moi aussi avec tendresse. Elle s’habillait ou se déshabillait devant moi sans pudeur suivant ses désirs à lui. La nuit je me suis masturbé comme un malade en les entendant gémir, râler, crier leurs jouissances. Le matin je bandais en regardant les cernes bleus sous les yeux de ma femme, les traces de jute aux commissures de ses lèvres, le long de ses cuisses, en respirant son odeur musquée de stupre. Nous avons bu beaucoup de champagne, avons fait des repas gargantuesques, il lui a ordonné de se promener, vaquer à ses occupations dans la maison toute nue. Il l’a baisée, enculée, ils ont joui sans retenue quelques fois devant moi.
Le samedi soir, je l’ai vue lui dire quelques mots à son oreille, il a souri et il l’a fait allonger sur ses genoux et pendant qu’il lui donnait une fessée magistrale, les larmes aux yeux elle me regardait l’air de dire ‘tu vois c’est lui mon homme, mon maître, je lui appartiens’. Quand elle s’est relevée elle m’a exhibé ses fesses toutes rouges et m’a dit de les toucher pour sentir comme elles étaient chaudes, elle m’a dit ensuite de passer mes doigts sur sa vulve pour que je constate combien elle était trempée, que son clitoris était tout bandé. Après quoi son amant lui a commandé de s’asseoir sur le canapé les cuisses bien écartées et de se faire jouir en se branlant devant nous, ce qu’elle a fait en nous regardant tour à tour, nous l’avons entendu gémir, dire des insanités jusqu’au moment où elle a hurlé son orgasme, le corps tout entier agité de tremblements convulsifs. Une fois qu’elle a eu repris ses esprits il lui demandé de le sucer. En les regardant j’ai sorti ma queue qui me faisait mal tellement je bandais, je l’ai astiquée en voyant la bite d’Arnaud entrer et sortir de la bouche de Claire, de la voir le regarder aussi intensément désireuse de plaire à son maître, de l’entendre gémir, le voir se contracter avant de lui remplir la bouche de son foutre et la voir l’avaler avec un air de ravissement comme si elle recevait une offrande. Excité par ce spectacle j’ai joui moi aussi comme j’avais rarement joui.
Le dimanche ils sont repartis tous les deux, c’était leur semaine. Comment et qu’est-ce qui va se passer cette semaine, je ne le saurai, vous ne le saurez, que quand elle rentrera dimanche prochain.

3 commentaires

Son nouvel Amant (10)

Par videvite le 13 janvier 2021

Belle liberté pour votre femme mais pourquoi sans rapport entre vous quand c’est votre tour ?

Son nouvel Amant (10)

Par ALEXETFLO le 9 janvier 2021

Claire ne peut être que combler avec ce mari à l’amour débordant qui ne pense qu’au bonheur et au plaisir de son épouse, et cet amant qui lui aussi d’une autre façon va combler son amante en lui inventant de nouveaux plaisirs.

l’histoire est à venir ...

Flo

Son nouvel Amant (10)

Par clahire le 9 janvier 2021

Un des meilleurs récits de ce genre, bravo !