Soirée BAB candauliste dans un hôtel de Villeurbanne

Par cocu.candauliste30 le 30 août 2020 1
Dans Expériences de candaulistes

1. Je vous ai raconté notre première soirée BAB sur Lyon avec ce magnifique black qui a fini de baiser ma femme dans la voiture.
Avec Bouba nous avons fait deux autres soirées BAB, mais on a arrêté. Il avait la fâcheuse habitude de mettre fin à la soirée à 2h du matin. Mais pendant les soirées je récupéré les numéros de téléphone des blacks.
Avec le black de la première soirée, nous avons fait beaucoup de plans à trois, il venait régulièrement chez nous baiser ma femme, même pendant mon absence mais toujours en me demandant avant. Il était très dominant et il voulait faire de ma femme sa pute dans tous les sens du terme.
Un jour il nous proposa une soirée à Villeurbanne avec quelques potes à lui, ma femme accepta immédiatement sans demander mon avis.
Rendez-vous fut pris dans un hôtel, une fois sur place en tout il y avait 6 blacks. On avait emmené des boissons et à manger pour commencer la soirée en apéro dînatoire et très vite les blacks passèrent aux choses sérieuses. Sur les 6 blacks 3 baisaient uniquement avec capote cela ne nous gênait pas du tout, de toute façon on avait vu par expérience qu’il suffisait qu’un seul baise sans pour que tous les autres au fur et à mesure de la soirée se mettent à faire de même.
De 20h30 jusqu’à 4 heures du matin ma femme se faisait baiser sans arrêt, même quand elle allait dans la salle de bain pour prendre une douche, il y avait toujours 2 blacks qui l’accompagnaient pour la baiser sous la douche. Moi j’étais en mode cocu candauliste, à poil en me branlant ma petite bite et à disposition pour servir à boire et apporter les serviettes.
Mon rôle était simple regarder et servir. Pendant toute la soirée les blacks la baisaient par tous les orifices, ceux qui la remplissaient m’appelaient pour que je vienne nettoyer sa chatte et son cul avec ma langue. C’était du style : cocu vient nettoyer.
Ils aimaient également m’humilier verbalement en me traitant de cocu à petite bite et surtout ils demandaient à ma femme de faire la même chose, au début elle hésitait peur de me vexer. Après elle était plus hard qu’eux, les insultes ou remarques comme :
- regarde comment ils me baisent
- regarde je suis une pute à black
- toi avec ta petite bite tu ne peux pas en faire autant
- regarde eux ils savent me baiser
Cela m’excitait énormément et j’attendais avec impatience de pouvoir nettoyer. Un des blacks se faisait sucer par ma femme pendant qu’elle se faisait enculer, le mec jouit et sa semence était tellement importante que le jus giclait de la bouche de ma femme. Les blacks me demandèrent immédiatement de nettoyer. Ceux qui baisaient avec capotes venait les vider dans ma bouche avant de les jeter à la poubelle.
Après chaque sodomie de ma femme, je devais nettoyer également. Ma femme souvent en position de levrette, elle suçait toujours une bite et son cul et sa chatte étaient à disposition. Les blacks s’étaient pris à mon jeu de nettoyeur. Son anus était de plus en plus dilaté et ouvert, de tel sorte qu’au bout d’un moment, il était ouvert au maximum, un trou béant. Pendant qu’elle se faisait enculer un autre mec lui mettait des doigts dans la chatte pour qu’elle soit fontaine, le matelas s’en souvient encore. La situation classique, une ou deux bites à sucer, une bite dans le cul et des doigts ou une bite dans la chatte. Ma femme quand elle est fontaine, elle se lâche complètement et je me souviens de cette situation ou le mec qui l’enculait c’est retiré, mais le black qui lui mettait des doigts continuait à la faire fontaine. Son anus était dilaté et en poussant pendant la jouissance du jus sorti mais pas que du jus. Le black qui voulait la baiser après me pris par les cheveux et colla ma bouche sur son cul et me dit de nettoyer tout de suite, c’était une première pour moi car je n’avais jamais pratiqué de plan légèrement scato. Ma femme ne se rendait compte de rien, elle ne se doutait pas que je ne faisais pas que ramasser du jus. Une fois nettoyé il l’encula.
A 4 heures du matin les blacks partirent chez eux avec regret, ils devaient rejoindre le domicile conjugal. Mais resta notre habitué, on se retrouvait à 3 dans le lit, heureusement dans les hôtels les lits sont grands. Il continua de la baiser le reste de la nuit, moi je devais rester à côté, j’avais juste le droit de me branler. Il la baisait en demandant à ma femme de m’humilier de nouveau ce quelle fit sans problème. Ils arrêtèrent vers 5 h, mais au réveil à 8h il recommença de nouveau jusqu’à 11h.
Dans le hall de l’hôtel on se dit au revoir, une poignée de main pour moi, pour ma femme se fût autrement, il lui roula des pelles devant la réception. Le personnel savait que c’était ma femme et cela me plaisait énormément de passer pour un cocu.
On reprit la voiture direction la maison en espérant avoir d’autres soirées et se fût le cas.

1 commentaire

Soirée BAB candauliste dans un hôtel de Villeurbanne

Par doumdo le 30 août 2020

Ce sont des moments d exception