Rencontre au bord de la Méditerranée

Par nyalis28 le 19 avril 2019
Dans Expériences de candaulistes

Nous avions décidé de nous offrir la dernière semaine de nos vacances françaises sur une plage naturiste au bord de la méditerranée.
Là où nous vivons, à Tahiti, cela n’existe pas.
L’ayant fréquenté lorsque j’habitais en France, je connaissais cette plage.
Belle plage, qui conserve un côté sauvage, sans constructions, longue de plusieurs kilomètres réservés aux naturistes.
Je savais aussi, qu’en soirée ou dans les dunes, l’on pouvait y libertiner discrètement.
En soirée, quand la plage se vide, nous profitons des longues soirées de juillet.
A l’abri des regards, dans les abris improvisés faits de troncs d’arbres et autres débris naturels déversés par la rivière voisine, nous faisons l’amour.
Quelques voyeurs à la recherche de couples exhibitionnistes nous dénichent.
Nous leur offrons le spectacle de sa jolie chatte et de nos coïts.
Excités, ils se caressent et éjaculent près de nous, mais à distance respectueuse.
Certains aimeraient participer, mais aucun d’eux ne suscite l’intérêt de ma chérie.
Une après-midi, je la laisse bouquiner et bronzer et je vais marcher le long de la plage.
Au retour, de loin, je l’aperçois dans l’eau à mi-cuisse ( elle est froide ! ) en pleine discussion avec un homme, un bateau à proximité.
En m’approchant, je découvre un bel homme athlétique, 1.85 m environ, un physique de rugbyman, "belle gueule", la quarantaine.
Il est nu, normal sur une plage naturiste. L’homme est bien doté. Malgré l’eau froide, sa verge au repos est épaisse, proéminente.
Ma chérie fait les présentations. L’homme est sympathique, séduisant.
Il est à l’aise en ma présence. Elle a eu le tact de lui dire, que je ne suis pas jaloux et que nous sommes joueurs.
On discute de choses et d’autres, des vacances, et notre nouvel ami nous invite à une ballade aquatique.
Nous récupérons nos sacs de plage et nous embarquons dans le hors-bord.
Dominique, c’est son prénom, pilote debout. Ma chérie est à côté de lui.
Il nous fait visiter la côte , à bonne distance du rivage, prenant soin de rester face à la plage naturiste, car nous sommes toujours nus sur le bateau.
Assis derrière eux, je participe plus ou moins à la conversation et les observe.
Dominique n’est pas insensible aux charmes de ma coquine.
Son sexe en semi érection prend de l’ampleur et se dresse à l’horizontale.
Nous continuons à converser le plus naturellement du monde, jusqu’à ce qu’il nous propose de stopper le bateau.
Au milieu de la Méditerranée, nous commençons alors les jeux érotiques.
A ma surprise, elle lui propose de s’occuper de moi.
Il accepte et prend les devants en me disant j’aime sucer un homme.
Je me laisse faire et profite de leurs caresses et fellations.
je sais que les rôles seront vite inversés.
Pendant qu’il me prodigue une fellation virile et gourmande, ma chérie prend soin de son sexe qui se transforme en un braquemart impressionnant, long et épais.
Je me demande si elle pourra le recevoir en elle.
A mon tour, je caresse notre bel étalon, décidément peu farouche.
L’un de mes plaisirs candaulistes est de rendre un hommage sensuel à celui qui va honorer ma femme.
j’aime caresser une belle peau, un beau fessier, prendre en main une belle queue, soupeser des couilles lourdes et charnues comme les siennes.
Là je suis gâté et l’homme apprécie mes caresses.
Après ce méli mélo à trois, vient le moment de concentrer nos attentions vers ma jolie coquine.
nous la caressons et peu à peu je lui laisse l’exclusivité de ma chérie.
J’ai envie de les voir s’exciter l’un et l’autre, se désirer, s’accoupler, jouir ensemble.
Fellations et cunilingus se succèdent.
Sa langue agile déclenche ses premiers orgasmes.
Quand l’envie de pénétration devient impérieuse, elle le fait s’allonger sur le dos.
J’affectionne ce moment quand à califourchon au-dessus de lui, elle saisit le gros sexe et le positionne à l’entrée de sa vulve délicate.
Le dos cambré, la croupe ouverte, ma coquine offre à mon regard lubrique ses fesses rebondies, la rosette provocante, les lèvres délicatement ourlées entre lesquelles, centimètre par centimètre, le phallus la pénètre.
Elle s’empale jusqu’aux couilles, la vulve pénétrée..
Et commence l’obscène va et vient de sa croupe sur le chibre de son nouvel amant. Lentement d’abord puis dans un mouvement plus ample.
Elle gémit. le gémissement devient cri de jouissance quand vient l’orgasme de sa vulve.
Elle s’offre ensuite en levrette.
La scène de leur accouplement est extrêmement érotique. Elle, mince et petite, lui imposant avec son physique de rugbyman.
Sa petite croupe cambrée vers le mâle puissant, les fesses écartées pour recevoir la bite superbe.
Je bande en matant le va et vient du braquemart dans le joli con délicat et dilaté.
les orgasmes s’enchaînent.
Petite pause pour reprendre nos esprits et se désaltérer.
Dominique n’ayant pas encore joui, elle s’offre à lui de nouveau.
Cette fois, elle s’allonge sur le dos à l’avant du bateau et s’offre à lui dans la position du
missionnaire.
Posté derrière eux, je vois son membre réinvestir le lieu de délices, écarter les lèvres gonflées de
plaisir.
Je suis alors voyeur, fasciné par l’accouplement des deux amants.
C’est beau et animal. Ma chérie, une femelle, offerte sans retenue au mâle puissant penché sur elle.
Je vois le fessier musclé s’agiter, l’épais pénis la pénétrer jusqu’aux couilles rondes et lourdes.
Mon sexe est hypertendu vers le couple forniqueur.
Ma chérie a enroulé ses jambes autour de son dos pour mieux faire corps avec son amant. Le coït est intense. Un étalon qui honore une jolie femme mature.
Oh oui, ouii gémit-elle dans un râle de plaisir à l’approche de l’orgasme.
Soudain, elle crie, elle hurle sa jouissance dans un long orgasme ravageur.
Dominique jouit avec elle libérant son foutre dans le préservatif.
Précaution indispensable mais frustante.
Nous fantasmons d’un coït naturel.
Elle aimerait sentir la peau du phallus qui surchauffe ses chairs intimes, les jets de sperme au fond de son vagin, m’exhiber sa chatte aux lèvres gonflées par le plaisir, dégoulinantes de sperme et crême mêlées.
L’incroyable orgasme la laisse comblée et sans forces.
Peu après, notre ami nous ramène sur la plage où nous récupérons de nos émotions.
Nous le reverrons deux jours plus tard, mais cela est une autre histoire.
S’il lit ce récit, Dominique se reconnaîtra. Merci à toi de ce moment inoubliable.

Soyez le premier à commenter cette contribution