Quand G décide d’aller plus loin...

Par CompliceDeCouple le 4 octobre 2021 1
Dans Expériences de candaulistes

Je vous ai déjà raconté comment G m’avait provoqué dans sa boutique. Pendant plusieurs semaines, nous nous sommes vus sans en reparler. Amants, illégitimes, nous nous rencontrons, comme toujours, dans des chambres d’hôtel.
Ce jour-là, c’est G qui a réservé. Mais cette fois, au lieu de recevoir le numéro de chambre, elle me dit que la clé est à la réception. Je passe la chercher et monte.
La chambre est vide. Un texto. Des instructions :
"J’arrive dans 5 minutes, en attendant, je veux que tu te déshabilles, que tu t’installes dans le fauteuil face au lit et que tu mettes sur tes yeux le bandeau posé sur la table".
Excité, je m’exécute. Je me mets nu. Je m’installe dans le fauteuil. Je place le bandeau sur mes yeux. Sans tricher, je ne vois rien. Je suis à l’affût du moindre son. J’avoue que cette situation m’excite. Oui je bande.
Quelques minutes plus tard, j’entends la porte qui s’ouvre. Des pas sur la moquette. Je sens le parfum de G. Ses lèvres se posent sur les miennes. Ses mains saisissent les miennes. Fermement. Je sens quelque chose de froid sur mes poignets. Du métal. Un cliquetis. Je comprends que ce sont des menottes. Me voici entravé.
G caresse ma queue dure. Y passe sa langue. Puis plus rien. Juste des sons, ceux de vêtements froissés. D’un coup, je sens les seins de G sous mes lèvres. Immédiatement je les lèche, les suce, les mordille. Ses mains sur mon visage. Elle dénoue le bandeau. Son visage est maintenant devant le mien, me cachant le reste de la chambre. Elle sourit et recule. Elle n’a plus que des bas, des escarpins. Et sur le lit, un homme nu.
Je ne sais pas quoi dire. Il bande déjà dur.
"Surprise" dit G. Elle se retourne, se place à quatre pattes sur le lit, son sublime cul tourné vers moi. Je vois son sexe trempé et un rosebud qui orne son petit trou. Je suis fou de cette vue.
Un coup d’oeil vers moi, puis elle enfouit la queue de cette homme d’un coup dans sa bouche. Elle ne le suce pas, elle l’avale. Avec gourmandise.
Je ne perds rien du spectacle. Fou de ne pas être sur le lit et d’excitation.
Cela dure plusieurs minutes. Le mec passe sa main dans ses cheveux. Parfois il lui maintient la tête pour faire glisser sa queue dans la bouche de mon amante.
Puis G place un préservatif sur cette bite dure. Comme une pro. Avec la bouche. Elle se retourne vers moi. Saisit la queue et frotte son sexe avec. Je ne perds rien de cette vue. Je souris quand elle s’empale sur cette queue dressée. Ses mouvement sont lents d’abord. Intenses, profonds. Puis les va et vient sont plus rapides. D’une main, G se caresse, pendant que le mec lui caresse les fesses, se permettant même de petites claques. Moi qui aime tant fesser G pendant que l’on fait l’amour, je suis dingue de désir.
G jouit. Je reconnais son visage pendant l’orgasme. Les yeux fermés, la bouche ouverte, le cri de plaisir.
Elle se met à 4 pattes, toujours face à moi. "Maintenant, ce mec va m’enculer’ me dit elle. Je vois l’homme se placer derrière elle. Retirer le rosebud avec délicatesse. Je sais qu’il la pénètre quand G ferme les yeux dans un râle.
Moi qui avais été le premier à sodomiser G, je n’en crois pas mes yeux.
Le mec fait attention. Trop attention. Se retient-il de jouir dans le cul serré de mon amante ? Toujours est-il que G a envie de quelque chose de plus bestial. "Défonce-moi putain" lui dit-elle. Le mec s’exécute. Ses va et vient sont puissants. Rapides. G se caresse encore. Ma queue dressée est à quelques centimètres de son visage.
"Ca te fait bander hein, de voir un mec qui me prend" me demande-t-elle.
Je ne peux que murmurer un "oui" honteux.
Le mec se retire du cul de G. Apparemment il est prêt à jouir. G le fait mettre debout à côté du lit. A quelques centimètres de moi. Sa bouche est devant la queue dure et gonflée. Elle attend. Le mec se caresse et crache quelques giclées abondantes. G n’en perd pas une goutte. Avale la semence et suce le mec en se caressant.
Elle lui dit "Merci. Tu peux te rhabiller". Le mec s’exécute. Il n’a même pas encore remis sa chemise que G est assise sur moi, guidant ma queue vers son cul. C’est elle qui donne le rythme. Le mec nous regarde, il remet sa veste, et quitte la chambre. La porte claque et moi je jouis dans le cul de mon amante.
Plus tard, allongés l’un contre l’autre après une nouvelle étreinte, elle me dit "la prochaine fois, tu participeras, j’ai envie de deux queues pour moi".
Je souris. L’embrasse avant de lui faire à nouveau l’amour, amoureusement.

1 commentaire

Quand G décide d’aller plus loin...

Par ovales le 23 mars 2022

Merci pour ce texte qui me fait a nouveau bander douloureusement dans ma cage !

o