Psychologie

Par sensofeeling le 5 octobre 2020 5
Dans Expériences de candaulistes

En lisant les différents témoignage, je me suis rendu compte que les approches candaulistes ne se ressemblaient pas forcément. Par exemple, je ne me retrouvais pas du tout dans les témoignages cherchant l’humiliation du mari.

Pour expliquer ce qui a conduit notre couple dans le candaulisme, je dois le présenter. Moi (36 ans), je me considère comme assez banal (ni très beau, ni moche). Elle (34 ans) a vraiment un physique exceptionnel (je peux dire ce que je veux vu que je n’enverrai pas de photos), châtain clair, svelte, petite poitrine et yeux clairs. Je suis fou de sa féminité (je crois qu’elle m’aime aussi énormément). Pourtant malgré cet amour, notre couple a failli se séparer.

Nous nous sommes connus sur les bancs de la faculté. Nous avions tous les deux des histoires familiales très compliquées et lourdes à porter. Notre rencontre, lié à un vrai hasard, a été rapide et extrêmement fusionnelle. Nous nous sommes tout de suite mis en couple et avons pu échanger des sentiments très profonds sans doute liés à nos histoires personnelles. Par contre, côté sexualité, nous étions presques vierges. Avec beaucoup de complicité, nous avons réussi à construire une sexualité heureuse. Nous pouvions nous dire beaucoup de choses et nous avons beaucoup appris de part nos lectures, la consultation de sites et de films pornographiques.
Malgré la confiance que nous avions établie, un sentiment pernicieux a peu à peu grandi en moi. Certes nous prenions beaucoup de plaisir ensemble et j’aimais la voir et l’entendre jouir, mais j’avais toujours l’impression que quelque chose la retenait. Pour se protéger des autres
elle s’était construite une carapace qui lui donnait au mieux un petit air timide, une réserve, voire carrément une froideur derrière ses lunettes et son look classique. Ce côté froid avait fini par me lasser et m’énervait alors que mes désirs profonds allaient vers des images d’elle très chaudes et complètement libérées. Je voulais absolument la pousser dans ses limites. J’en avais de plus en plus marre de son côté bien rangé et bien comme il faut. Mes fantasmes étaient de plus en plus alimentés par ce je trouvais sur les sites libertins. De son côté, développer notre sexualité de couple n’était pas sa priorité (pas de sextoys, des rapports très conformistes,...). Il y avait en elle énormément de blocages qui semblaient insurmontables.

Quelques années après notre mariage, son projet était d’avoir un enfant et moi je voulais autre chose avant de me lancer dans une famille. Ce grand écart a failli nous conduire à la rupture et cela a été très douloureux. A quelques pas du précipice, nous avons réussi à faire un pas l’un vers l’autre. J’ai été d’accord pour avoir un/des enfants, mais je voulais qu’elle admette que la vision traditionnelle du couple ne nous convenait pas. Elle a accepté certains jeux et certaines pratiques mais j’avais l’impression qu’elle faisait des efforts même si elle me disait prendre du plaisir. Alors, je l’ai mise au défi de nous lancer dans le libertinage. Ce que je cherchais surtout était de la voir crier de plaisir sans retenue. Elle a d’abord refusé en prétextant qu’elle n’y trouverait aucun intérêt et que cela ne correspondait pas du tout à ses fantasmes. Je ne sais plus trop comment, j’ai réussi à la convaincre de rencontrer autour d’une table de restaurant un libertin. Je ne savais vraiment pas qui j’allais trouver. Je ne voulais pas tomber sur une mauvaise expérience sortie des réseaux sociaux. Alors, j’ai opté pour un professionnel haut de gamme. Ce n’est pas vraiment donné mais j’étais prêt à tout et surtout je n’avais pas le droit à l’erreur. J’ai commencé ma sélection sur des critères physiques. J’essayais de me faire une image de l’homme que ma femme pouvait désirer. Après quelques conversations téléphoniques, je me suis davantage tourné vers la psychologie. Je voulais un magicien pas une caricature. J’ai finalement misle doigt sur une perle rare.

Le soir prévu, ma femme ne semblait pas avoir pris le rendez-vous au sérieux ou alors elle faisait comme ci cela était juste un jeu et qu’après le repas, elle serait débarrassée des lubies de son mari. Au restaurant, quand elle le rencontra, j’ai vu à ses yeux qu’elle le trouvait attirant. En plus, pendant tout le repas, j’ai vu que son charmait lui faisait de l’effet et son côté libertin ne semblait plus l’effrayer tant que cela. Le repas s’est terminé et nous avons laissé notre invité repartir. Il n’était pas possible d’aller plus loin aussi vite. Néanmoins, en partant, il l’embrassa avec beaucoup de finesse en établissant avec elle intimité incontestable. De retour chez nous, elle était très excitée et elle a joui rapidement plusieurs fois. Pendant l’amour, je lui ai reparlé de notre invité et elle ne me disait pas non comme d’habitude. Cette état d’excitation a duré plusieurs jours. Quelques semaines après, nous avons convenu d’un nouveau rendez-vous avec notre invité qu’elle n’imaginait pas instant être un professionnel. Le jour du rendez-vous, je lui ai demandé de faire des efforts vestimentaires et d’aller plus loin que les tenues trop sages qu’elle jugeaient déjà trop sexy. Les jours précédents, nous avons même fait un peu de shopping pour arriver à un compromis. Pour le soir, j’avais aussi prévu la réservation d’une chambre d’hôtel en étant sûr de rien.

Le second repas fût tout aussi très agréable et convivial que le premier. Notre invité savait y faire pour la mettre à l’aise et le champagne faisait le reste. Il n’hésitait plus à poser sa main avec élégance sur elle. Et lorsque cette main s’aventurait sur son épaule, elle se cachait derrière son verre pour se donner une contenance, se mettait à rougir et essayait de croiser mon regard. Peu à peu, elle s’habitua, assise à côté de lui, au contact de sa peau sur son épaule, sur sa main et plus discrètement sur sa cuisse. Cette fois à la fin du repas, nous ne sommes pas repartis. Il nous invita à prendre un dernier verre dans sa chambre, celle que j’avais réservée, et tous les trois nous avons rejoint la chambre. Nous n’avons pas beaucoup parlé durant le trajet. Je sentais son cœur battre très fort. Arrivés dans la chambre, assez luxueuse, nous avons repris du champagne, pas forcément le meilleur qu’il soit mais cela n’avait pas beaucoup d’importance. Debout, elle tenait son verre à la main, je me suis approché, je l’ai prise dans mes bras et je l’ai embrassée. Notre invité s’est aussi rapproché et lui a caressé les épaules et le dos. Elle tremblait déjà comme une feuille et elle se laissait faire. Cela a duré quelques minutes, puis, il l’a prise par les épaules, l’a retournée et l’a embrassée à son tour. Je lui avais demandé d’être très doux avec elle, ce qu’il faisait, mais il y ajoutait aussi une dose de fermeté. Il pris son temps, mais il réussit sans problème à la déshabiller et à l’allonger sur le lit. J’avais présenté les choses comme un trio mais il était clair que j’étais spectateur et que je les regardais faire. Il la caressa doucement au début puis quand lui ôta ses derniers sous-vêtements il passa à une danse plus animale. A ce moment là, j’ai vu toute la différence entre ce qu’elle avait connu et ce qu’un professionnel, beau, musclé, habile et particulièrement bien membré pouvait lui procurer. Avec ses doigts, sa langue, son membre épais et gonflé, il l’a conduite jusqu’à des sommets de plaisir qu’elle n’avait jamais connu. Surtout, je l’ai enfin vu et entendu gémir puis crier sans pouvoir se contrôler. Pendant, plus d’une heure de plaisir intense, je voyais son corps trembler et se tordre. Il la manipulait comme une poupée de chiffon et elle se laissait complètement aller. Quand les choses sont calmées, je l’ai prises dans mes bras et je l’ai embrassée. Nous sommes restés un long moment et elle m’a dit plusieurs fois « je t’aime », « je t’aime »,… Quand nous avons tous repris nos esprits, elle s’est rhabillé avec un petit mélange de gêne, d’excitation et de plénitude. Nous avons quitté la chambre relativement rapidement et nous sommes rentrés chez nous. A peine arrivés, nous sommes précipités dans la chambre et nous avons fait l’amour comme des fous.

Les jours suivants, nous avons beaucoup parlé. Il était clair que notre couple avait pris une nouvelle voie, que j’espérais tant, et elle a dû admettre que cela lui plaisait aussi énormément. Nous avons eu plusieurs rendez-vous avec notre invité, moi en observateur, le plus souvent à l’hôtel et je l’ai vu se métamorphoser complètement. Elle prenait de plus en plus de plaisir, comme si cela était possible. Elle découvrait de nouvelles pratiques. Dès le quatrième rendez-vous, il lui fit découvrir la sodomie et, si cela a été un peu difficile au début, elle finit pas en tirer un plaisir immense. Lors de quelques séances, on lui même fit découvrir la double pénétration ce qui la fit hurler de plaisir. J’ai ressenti ses spasmes puissants autour de mon sexe. Elle était enfin devenue une femme libérée sexuellement.

Plus tard, nous avons connu de nouvelles expériences avec d’autres amants, et même avec un autre couple (expérience qu’elle souhaite renouveler car elle a beaucoup apprécié le contact avec une autre femme). Néanmoins, notre couple avance doucement, plutôt la qualité que la quantité. Ce qui est curieux est qu’en dehors de ces moments sexe hardcore où elle devient avide et sans retenue, elle a conservé son look classique et un peu austère. C’est pour elle un moyen de défense. Je me demande si ceux qui la côtoient habituellement se doutent de qui elle est vraiment. En tout cas, je partage avec elle ses secrets. Je suis heureux et nous avons finis par fonder une famille.

5 commentaires

Psychologie

Par karelimo le 13 octobre 2020

Très beau récit, merci !

Psychologie

Par ledaoen le 9 octobre 2020

Merci pour ce magnifique témoignage d’une sincérité désarmante. Votre histoire respire l’amour, le respect et le désir d’épanouissement de l’autre en toute générosité. Le candaulisme dans sa plus parfaite application.
Bien à vous.

Psychologie

Par FDymond le 8 octobre 2020

Bravo vous vous entendez à merveille et vous avez bien résumé les choses et votre histoire, cela fait plaisir à voir même si nous n’aurons pas de photo. D’un challenge du couple le premier enfant, vous avez réussi à le dépasser avec de la communication. Vous me donnez envie d’écrire alors qu’avec patience et un nouvel enfant avec ma compagne actuelle, elle comprend petit à petit que c’est de se libérer qui la conduira au mariage ... comme vous le dite très bien au début ... réussir à faire un pas l’un vers l’autre.

Psychologie

Par mdesaf33 le 6 octobre 2020

Felicitations. Vous avez conduit votre femme sur ce chemin ( difficile pour certaines personnes ), avec tact et intelligence.
J’aurais aimé avoir autant de subtilité à votre age.
Je vous souhaite le meilleur, mais je suis convaincu que vous aurez ensemble une vie sexuelle d’une grande richesse !!

Psychologie

Par elleetluisb le 5 octobre 2020

Trop bien ! Bravo !