Première « sortie » post COVID

Par alanlib le 13 septembre 2020 2
Dans Expériences de candaulistes

J’ai fait très peu de rencontres cette année. En début d’année, j’ai fait connaissance sur internet d’un couple candauliste, le courant passait bien et nous avions prévu de passer à l’acte. Et patatra, COVID, confinement, peurs, vacances...et donc pas de rencontre ! Post confinement nous avons hésité, réfléchi à comment faire, élaborÉ un « protocole » mais n’avons eu la trouille de le faire...
Nous sommes finalement passés à l’acte le we dernier...un peu étrange, voire surréaliste mais nous avons quand même pris énormément de plaisir, en vivant ce « protocole » mûrement réfléchi ensemble...

Nous avons rdv à l’hôtel cela nous paraissait le mieux pour ce premier rdv. Ils sont arrivés avant moi comme prévu pour avoir le temps de se doucher. Ils m’accueillent. Comme prévu il sont ...masqués, et nus, juste recouverts d’une serviette de bain blanche, à la taille pour Lui et à la poitrine pour elle. Ça fait tout de même une drôle d’impression ces masques. bien sûr j’en porte un aussi. Mais je peux tout de suite apprécier le corps de Sophie...et ses grands yeux bleus.
Conformément à notre protocole, à peine franchi le seuil je me déshabille totalement, sans un mot ça fait partie de leur fantasme, puis me rends à la salle de bain pour prendre une douche.
Heureusement la salle de bain est suffisamment grande pour qu’ils puissent m’y accompagner tout en respectant la distanciation physique .
Me voici nu devant eux, j’ai enlevé mon masque bien sûr et je commence à me doucher .
Tout y passe et je prends bien soin de ma savonner copieusement et quand j’arrive à ma queue, je fais plus que la savonner, je fais exprès de la caresser devant eux...de molle elle devient semi-dure, j’y vais doucement.
Sophie me complimente « tu as un joli membre », je souris. Éric dit à Sophie qu’elle pourrait peut être retirer sa serviette. La voici nue à son tour. Superbe et à mon goût, conforme aux photo...elle fait moins que ses 55 ans, des seins qui se tiennent bien, de belles proportions qui font oublier sa petite taille. De toute façon j’adore les petits gabarits...une chatte bien épilée avec juste un mini buisson. Nue et masquée, quel contraste !
Je fais durer la douche et la complimente aussi.
Je sors et me sèche. Je remets un masque neuf conformément à notre protocole.
Nous nous retrouvons au salon/chambre.
Éric s’assied dans le fauteuil, Sophie et moi sommes près du lit.
Elle lave ses mains au gel et saisit ma queue qu’elle caresse doucement...
Éric a enlevé aussi sa serviette de bain et se branle doucement. Je ne suis pas bi mais j’apprécie sa queue qui a l’air très épaisse.
- je récapitule pour être sûr, dit Éric..pas de baisers, pas de doigts dans la bouche, on garde les masques sauf pour pipe et cuni, on se lave les mains à chaque fois qu’on enlève et remet le masque...et on n’oublie pas les capotes..tout est sur la tablette.

J’avise en effet la table de chevet sur laquelle sont posés du gel et des capotes...

- c’est très clair on est en phase, dis-je.
- ça n’a pas l’air de te perturber plus que ça... vu ton sexe... dit Sophie en souriant, pour autant que je puisse voir qu’elle sourit, et en me caressant...
- non c’est même excitant en fait...pas pour toi ?
- si ...je suis trempée !

- suce-le donc un peu cherie ! dit Éric de son coin.

Alors Sophie s’agenouille, se lave les mains au gel, enlève son masque, remet du gel puis ressaisit ma queue pour la mettre dans sa bouche ...commence une superbe pipe tandis que je découvre son charmant visage...Tout ça me fait bander grave...elle suce divinement, langoureusement, pas du tout le style je te bouffe la queue pour te faire jouir, mais au contraire je te donne un plaisir qui pourrait durer des heures... bon bien sûr je ne vais pas durer des heures ... faut même que je ralentisse et l’arrête. Elle reste ainsi plusieurs secondes, immobile, ma queue enfoncée totalement dans sa gorge...Elle attend soit que je recommence à aller et venir dans sa bouche soit que je me retire...
Je me retire.
Elle remet son masque, lave ses mains et s’étend sur le lit face à moi
- ça t’a plu ?
- (rire) ma foi non...regarde ma queue est devenue molle ! (Rires). c’etait divin,...si on devait se quitter là je ne regretterais pas le déplacement !
- oh, on ne va va pas se quitter là j’espère...

A mon tour je m’agenouille au bord du lit et au bord de sa chatte. J’enlève mon masque, me lave les mains et pose ma tête entre ses cuisses, la bouche affleure sa chatte semi épilée...
- tu es trempée paraît-il ? Laisse moi vérifier...

Je commence un long cuni. Lors de nos échanges mail je leur avait dit que j’adorais et excellais en cela, je ne dois pas la décevoir. Même sans les doigts.
A voir rapidement ses gémissements sous ma langue elle aime ça. Elle feule, elle ondule, elle serre les cuisses, elle souffle...ahh putain que c’est bon dit-elle mais que c’est chiant ce masque...oui ouiii continue.... Avec ma langue, je ne lache pas son clito, j’accélère ou ralentis voire arrête mais je ne lache pas...je ne sais pas si ça dure 3 ou 10 minutes ou plus, je la lèche jusqu’à qu’elle parte en un superbe orgasme...jusqu’à qu’elle me repousse pour que ma langue lache son clito. Je ne bouge plus, la tête ainsi calée entre ses cuisses... elle reprend ses esprits et me libère ....
Je me relève, le visage luisant de sa mouille...m’essuie le visage, me lave au gel, et rémets mon masque...
Elle me regarde en se caressant les seins.
- c’était divin,
- tu peux pas savoir, reprend Eric, le nombre de mecs qui ne savent pas faire un bon cuni... je crois que tu as passé ton examen de passage...

J’ai soif, je vais à la salle de bain, et rapporte deux verres d’eau... et toujours ce même ceremonial : gel, on enlève les masques, on boit, re-masque, re-gel...

Je suis debout près du lit, j’ai un peu débandé, elle est allongée devant moi, elle se branle...
- regarde je crois qu’elle en veut encore...
De façon très reptilienne, elle se redresse, se met à 4 pattes, et en un agile mouvement à reculons, vient mettre ses fesses contre moi, contre mes cuisses et ma queue...qui se redresse... la voici tantôt entre ses cuisses tantôt dans le sillon de ses fesses...
elle se tourne le visage pour me regarder...yeux dans les yeux puisque nous ne voyons que cela...je vois son desir dans ses yeux comme j’imagine qu’elle voit mon excitation...
Je saisis et enfile une capote, un peu de gel, je saisis ses hanches, positionne mon gland à l’oree de sa chatte...
- là je crois bien que je vais vous baiser chère Sophie...
- ouiii viens, prends moi, vas-y ! Viens Salaud !

Et je m’enfonce d’un coup dans cette chatte trempée...
Ce fut une superbe baise, des va et vient rapides ou lents, tendres ou brutaux, bref superbe levrette puis elle est montée sur moi et s’empalait en gémissant bruyamment. Même si le masque étouffe les sons. Je lui dis que je ne vais pas tenir plus longtemps alors elle accélère sa cadence, remonte le long de ma queue puis se re laisse tomber violemment, elle prend tout du long...elle hurle et jouit, moi aussi, j’explose dans sa chatte.
Nous restons ainsi soudés quelques instants, puis elle se soulève, quitte ma queue et s’affale sur le lit en un long soupir.
Sans un mot, je repasse à la salle de bain, douche hyper rapide et je reviens. Je remets mon masque et, sur le pas de la porte, remets mes habits.
Sophie est toujours allongée sur le lit mais Eric est maintenant assis à côté d’elle, et elle lui branle doucement sa queue raide. Ça sent la grosse baise après mon départ...
J’ouvre la porte pour sortir ...
- Bon et bien j’y vais. Merci. Malgré les masques et tout ça, pour moi, on remet ça quand vous voulez !
- moi aussi... c’est moi qui dit merci !
À bientôt on te recontacte.

Et je sors. Quel pied. J’espère qu’ils me rappeleront

2 commentaires

Première « sortie » post COVID

Par alanlib le 13 septembre 2020

Merci
MaisJe ne crois pas...
C’est la salive le seul vecteur. Donc un cuni ou une pipe, à condition de bien se laver après ça va.
Ainsi pour être complet que les selles, ce qui incite à éviter la sodomie.
Je vais tout de même investiguer plus.

Première « sortie » post COVID

Par kirikou83520 le 13 septembre 2020

Liquide pré-spermique et cyprine sont des vecteurs de contamination... surtout en gorge profonde.

Donc toutes vos précautions n’ont servie à rien sans capote pour la fellation ni digue pour le cuni....