Premier trio avec ma femme (partie 2)

Par Nicko11 le 12 septembre 2019
Dans Expériences de candaulistes

La soirée se passe à merveille : le club réputé pour être fréquenté par de très beaux couples est rempli, il y a une bonne ambiance et on s’amuse. Les heures passent et on discute beaucoup avec d’autres connaissances, miss danse, se déhanche…elle est belle et de bonne humeur. En discutant avec Filip et sa maîtresse, ils me confient que ce dernier monte souvent seul avec une femme ou un couple sans aucun soucis. A ce moment, un scénario un peu fou s’écrit dans mes pensées mais je n’y crois pas , ce serait trop beau. Ginger embrasse Filip, danse ave lui, je me sens déjà bien raide dans mon boxer à les regarder et je vais rechercher à boire.
J’apprendrai plus tard que ma belle à ce moment s’est accroupie devant Filip sur la piste pour lui offrir une première fellation !

Il est déjà assez tard et nous nous retrouvons à trois devant le bar : Ginger, Filip et moi. Ma princesse est un peu ivre mais pas trop et nous embrasse tour à tour. Tout à coup elle me surprend à moitié en me disant : « venez, on monte ». Filip ne comprend pas tout de suite ce qu’il se passe et je lui dis « I think we should follow her upstairs » Nous laissons tous les deux nos verres et la suivons, je bande dur tant je n’arrive à y croire…enfin mon fantasme va se réaliser. Du moins, je l’espère car elle est capable d’avoir un remord et de se débiner…mais non, elle semble décidée.

A peine en haut, nous nous arrêtons devant une grande alcôve ouverte sur deux côtés où 6 à 7 couples sont déjà bien occupés. Ginger s’accroupi et sort la queue de notre nouvel ami pour l’engloutir entre ses lèvres tout en caressant la mienne. Elle marque un temps d’arrêt, me regarde malicieusement et m’offre le même plaisir. Je comprends alors qu’elle se sent chienne, libérée de ses craintes et, rassurée par l’engin de bonne taille mais pas trop (un peu comme moi) de notre complice, prête à passer un cap. Un espace est libre dans la grande alcôve, elle nous y entraîne, dominante, comme si nous étions ses esclaves sexuels soumis à ses désirs... (à suivre)

Soyez le premier à commenter cette contribution