Premier pas du candaulisme avec un papy, partie 3

Par les coquinous le 25 mars 2021 8
Dans Expériences de candaulistes

C’était fait, je lui avais donné l’autorisation et ne pouvais revenir en arrière sans passer pour un couillon. Etrangement ce n’était même pas le fait qu’elle couche avec Joseph, mais par après voudrait-elle connaître d’autres hommes ? Deviendrait-elle une "Marie couche-toi là" ? Notre couple y résisterait-il ? Bref, j’étais plus paniqué qu’excité.
J’ai exigé être présent quand elle allait lui téléphoner, je voulais entendre.
Le jeudi, il devait être vers 19h, elle m’a dit de m’asseoir car elle allait le contacter. Elle a composé le numéro et presqu’aussitôt il a décroché. Lors des premiers échanges elle était assez nerveuse, mais au fil de la conversation je la vis se détendre. Parfois elle gloussait et je me demandais ce qu’il pouvait bien lui dire. Elle lui annonça qu’elle désirait aller chez lui le lendemain et précisa que je serai avec. Elle dût insister pour ma présence, lui promettre que je serai uniquement voyeur et ne participerai d’aucune façon. Il a accepté et rdv fut pris pour le lendemain à 21h. Encore quelques échanges verbaux, quelques gloussements qui m’énervèrent, puis elle nota son adresse sur un papier avant de raccrocher.
Elle m’expliqua, à ma demande, les raisons de ses gloussements. Joseph lui avait dit que lorsqu’il l’avait quittée au parc il était rentré directement chez lui et s’était masturbé, mais aussi qu’il souhaitait qu’elle vienne chez lui habillée d’une manière très sexy.
Elle alla dans son dressing et m’appela afin que je l’y rejoigne car elle désirait mon avis sur la tenue qu’elle porterait le lendemain.
- "Tu es un homme, tu sais ce qui t’excite le plus".
D’abord nous avons commencé par choisir la lingerie et sommes tombés d’accord sur un ensemble string et SG redresse seins de couleur noir. Ensuite ce fut sa jupette noire en jersey d’une longueur de 34 cm. Pour terminer nous décidâmes qu’elle porterait son blazer noir très décolleté, celui qu’elle met souvent sans rien dessous et qui laisse plus qu’entrevoir sa poitrine. Le tout complété par des bas nylon et des escarpins rouge.
Le vendredi, lors du départ vers chez Joseph, elle était aussi et même plus stressée que moi, alors que ça aurait dû être le contraire je pense.
Arrivés chez Joseph j’ai laissé ma coquine passer devant moi et sonner à la porte, c’est surtout elle qu’il attendait. Quand il a ouvert il a eu un grand sourire et l’a détaillée de bas en haut avant de lui donner un petit baiser sur la bouche et de la laisser entrer, moi il m’a serré la main sans trop oser me regarder. Il nous a invités au salon et nous a proposé de nous asseoir, ce que nous avons fait tous les 2 dans un canapé ancien mais très confortable. Lui a pris place dans un fauteuil et nous avons bavardé de tout et de rien quelques instants avant qu’il ne nous propose à boire. Nous avons opté pour du vin et il est allé chercher une bouteille ainsi que 3 verres qu’il a servis. J’allais prendre mon verre quand il m’a dit :
- "Asseyez-vous dans le fauteuil, vous serez mieux".
J’ai tout de suite compris qu’il désirait ma place et j’ai joué le jeu.
Nous avons trinqué puis il s’est collé contre ma coquine et a posé une main sur sa cuisse tout en me regardant, il voulait certainement voir ma réaction et s’assurer qu’il allait pouvoir passer la soirée qu’il attendait.
Souvent elle m’avait raconté avec moult détails les caresses et tripotages dont elle était victime (consentante), mais c’est la première fois que j’y assistais. La main de Joseph était simplement posée et déjà j’étais en érection, lorsque je la vis remonter doucement et s’insinuer sous la jupe j’ai réellement senti une petite goutte s’échapper et mouiller mon boxer. Je voyais l’avant-bras de Joseph remuer lentement, il devait être en train de jouer avec le minou et ma coquine a penché la tête en arrière tout en écartant les cuisses.
J’avais chaud, mon excitation grandissait et j’ai même cru que j’allais éjaculer. C’eut été dommage car nous n’étions qu’au début d’une bien belle soirée.
Tout en masturbant ma coquine, Joseph détacha son pantalon et en sortit son sexe raide comme un pieu. C’était étrange de voir la queue d’un mec qui doigtait ma femme, d’autant qu’il s’agissait d’un homme qui a plusieurs dizaines d’années de plus qu’elle. Il lui murmura quelque chose à l’oreille et je vis la main de ma coquine aller s’emparer du membre pour le branler.
A ce moment je n’avais qu’une envie, me branler également, mais je ne le fis pas.
Il délaissa le minou et lui détacha son blazer, se mit a lui caresser la poitrine et se pencha pour lui téter les tétons. C’est l’avantage avec ce SG, les tétons sont apparents et souvent je les titille lorsqu’on roule.
Ma coquine appréciait, ses petits gémissements me le prouvaient, je commençais réellement a être content d’avoir accepté ce rdv. Quand il quitta les tétons ce fut pour l’embrasser à pleine bouche et laisser sa main repartir entre les cuisses. Je pense qu’à un moment il a dû avoir peur de ne pouvoir se retenir, il s’est dégagé d’elle et lui a proposé d’aller dans sa chambre, ce qu’elle a accepté tout en lui demandant d’aller se laver le zob avant. Pendant le petit instant où nous fûmes seuls elle m’a demandé si ça allait, je lui ai dit que oui, que j’aimais bien.
- "Moi aussi, me dit-elle, il masturbe bien et ses baisers sont très sensuels".
Il est revenu et a tenu à la déshabiller dans le salon, ce n’est qu’après que j’ai réalisé que à ce moment-là il a allumé son grand lustre et que les tentures de la fenêtre du jardin étaient ouvertes. Vu le temps qu’il a mis pour la déshabiller et la faire tourner plusieurs fois sur elle-même, je me demande toujours si il n’y avait pas un voisin mateur.
Tout d’abord il lui demanda de s’asseoir sur le lit et lui présenta son sexe qu’elle décalotta afin de titiller le prépuce, ensuite, délicatement, elle goba le gland qu’elle flatta d’allers et retours tout en me regardant. Il profita de ce moment de volupté puis s’enfonça jusqu’au fond de sa gorge. Moi, afin de calmer mes ardeurs, j’avais pris un préservatif et l’avais déballé pour le lui donner le moment venu.
Il se retira et la fit se coucher face sur le matelas, lui massa le fessier avant de l’écarter et d’aller fouiller l’anus avec sa langue. Papy se délectait et finit par se retourner vers moi pour me demander :
- "Tu veux bien que je l’encule ?".
- "C’est elle qui décide, mais pour moi vous pouvez tout faire" ai-je répondu.
- "Oui, mais protégez-vous" dit ma coquine à son tour.
J’ai tendu le préservatif au vieux qui se l’ai mis. Ma coquine a replié les jambes et présenta son petit cul en offrande. Il lui cracha sur la raie et en fit pénétrer un peu avec son doigt avant de la sodomiser. Fallait voir le visage de l’homme, il était rouge cramoisi et soufflait comme un buffle lors de chaque bourrade. Quand il se retira, il s’allongea pendant quelques minutes pour reprendre son souffle. Il me regarda et me demanda si j’avais un autre préservatif car le précédent s’était enlever lorsqu’il s’était retiré. Je le lui ai donné, mais sa queue n’était plus vaillante, ma coquine dû le branler tout en lui caressant les testicules pour qu’il reprenne vigueur et puisse à nouveau "habiller" popol.
Se disant qu’il ne serait certainement plus un athlète, c’est elle qui est montée sur lui et s’est empalée. Il se laissait faire, ne l’accompagnant même pas dans ses mouvements. Par contre il s’amusait à lui pincer les tétons, les étirer au maximum. Jusqu’au moment où il lui tapa violemment sur les fesses en lui demandant de se bouger et de s’allonger à côté de lui. Quand elle fut allongée, il se mit à genoux le sexe près de son visage et se branla jusqu’au moment où il lui fit un facial. Entre nous, la dose fut moyenne, mais elle la racla et l’amena à sa bouche pour s’en repaître.
Voilà comment tout a commencé pour nous, ce n’est que 2 mois plus tard, et après beaucoup de conversations entre nous, que nous avons pratiqué une seconde fois. Seconde qui allait être suivie de plusieurs et que nous espérons continuer encore longtemps.
A bientôt

8 commentaires

Premier pas du candaulisme avec un papy, partie 3

Par mdesaf33 le 29 mars 2021

Mme Coquinou vous etes superbement mignone.
Mais à rechercher des "papys ", vous ne craignez pas la crise cardiaque ? :-)

Remarquez, moi qui serait dans cette catégorie dans 10 ou 15 ans, je me dis que ce serait une belle mort ... entre les bras d’une telle beauté de 20 ans.

Comme le chantait Le Forestier,
"je veux quitter ce monde en regrettant un peu,
Je veux quitter ce monde, heureux "

Premier pas du candaulisme avec un papy, partie 3

Par mdesaf33 le 29 mars 2021

Mme Coquinou est superbement mignone.
A rechercher des "papys ", vous ne craignez pas la crise cardiaque ?

Remarquez, moi qui serait dans cette catégorie dans 10 ou 15 ans, je me dis que ce serait une belle mort ... entre les bras d’une telle beauté de 20 ans.

Comme le chantait Le Forestier,
"je veux quitter ce monde en regrettant un peu,
Je veux quitter ce monde heureux "

Premier pas du candaulisme avec un papy, partie 3

Par Patrick L le 29 mars 2021

Tu viens de temps en temps sur le chat ...se serait plus sympa pour échanger

Premier pas du candaulisme avec un papy, partie 3

Par les coquinous le 29 mars 2021

Bonjour Patrick L,
Oui, c’est ma femme.
Le papy avait 71 ans si je me rappelle bien.
83 ans ?? Waou ! Et il avait encore une érection ?
Il y a plus d’un an qu’on recherche un homme de plus de 80 ans et on n’en trouve pas.
Pourtant nous avons dérogé à nos règles et avons passé plusieurs petites annonces.
Pas de suite avec Joseph, en général on ne revoit pas ses amants.
D’autres aventures avec d’autres partenaires vont suivre.

Premier pas du candaulisme avec un papy, partie 3

Par Patrick L le 29 mars 2021

J’ai oublié une question.... c’est Mme en photo ? Si oui...on comprend bien le Papy !!!!!

Premier pas du candaulisme avec un papy, partie 3

Par Patrick L le 29 mars 2021

Merci pour ce beau récit.
Une question vous ne nous avez pas dit l’âge du Papy ?
Mon épouse (53 ans) a rencontré la semaine dernière un Papy.... de 83 ans !
Je n’étais pas présent mais j’ai eu un compte rendu.... assez fidèle je pense.
Visiblement elle a passé un super moment fait de prévenance... et de plaisir. Ça n’a pas été un grand feu d’artifice mais une nuit délicieuse...au dire de mon épouse !... la preuve elle le revoit dans une quinzaine de jours.
Quand on parle de Papy on pense souvent à de vieux vicieux... votre récit démontre bien le contraire.... encore merci pour nous avoir fait partager cette expérience.
Et si il y a une suite......

Premier pas du candaulisme avec un papy, partie 3

Par les coquinous le 26 mars 2021

Réponse à HPOTTER : Ta compagne est-elle une jeunette ? Si elle est attirée par les vieux, laisse-la prendre du bonheur. Mais mets la condition d’être présent ou, au minimum, qu’elle te raconte tout. Nous, nous fonctionnons ainsi.

Premier pas du candaulisme avec un papy, partie 3

Par HPotter le 25 mars 2021

Merci pour ce partage.
Ma compagne aime les vidéos mettant en scène des vieux avec des jeunettes et elle m’a avoué aujourd’hui qu’un "vieux beau" la guettait tous les jours quand elle va nager au lac et venait lui parler (avec un smiley sur son message).
Je ne sais pas trop quoi penser...