Plus de plaisir avec un gros sexe ?

Par SWAY42 le 22 décembre 2018 12
Dans Expériences de candaulistes

Bonsoir à tous,

Je profite d’une discussion ayant eu lieu sur un autre forum pour reposter ici mon témoignage à propos du plaisir pris par ma femme avec un ami particulièrement bien membré, ami qui est devenu son amant pendant un peu plus d’un an et demi.

Il y a 3 ou 4 ans, j’ai traversé une période où je m’interrogeais beaucoup sur les dimensions et la forme du sexe idéal pour donner du plaisir à ma femme. On en parlait souvent au lit, on a essayé des jouets, je lui posais beaucoup de questions techniques mais elle finissait par me répondre à chaque fois que tout ça n’avait aucune importance (tout en mouillant abondamment à chaque évocation d’un gros membre, bien évidemment). Une fois, pour s’amuser, au rayon légumes du supermarché, je lui ai demandé devant le stand de courgettes qui ressemblaient toutes à des sexes d’hommes, de me montrer celle qui d’après elle lui donnerait le plus de plaisir ? Pfff ... ouais, ok, si la taille n’a aucune importance, pourquoi elle m’a montré une courgette longue comme sa main et dont ses doigts n’arrivaient meme pas à faire le tour, grrr ?! Voyant ma réaction, elle m’a dit qu’elle avait pris au hasard... mais bien sur, vu le temps qu’elle avait mis à comparer et choisir, ça m’étonnerait que ce fut au hasard ! Mon avis d’homme, c’est que je crois bien qu’on ne peut pas toujours faire confiance à ce que vous dit une femme...

Bref, sur ce, quelques mois plus tard j’ai recroisé la route d’un de mes amis de lycée avec qui j’avais été très complice niveau nanas et dont je me suis souvenu qu’il se ventait d’être bien équipé. Tout en discutant avec lui sur ce qu’on devenais respectivement, ça m’a fait tilt et je me suis dit que c’était l’occasion ou jamais que ma femme fasse l’expérience d’un gros sexe pour que je puisse avoir le coeur net sur l’importance du critère taille. Je l’ai donc convié à la maison pour lui présenter ma femme puis je l’ai petit à petit fait rentré dans notre quotidien en l’invitant régulièrement. Je me suis mis à faire mon possible pour que ma femme tombe sous son charme : je lui faisais remarquer les petites attentions qu’il avait eu pour elle comme des regards, j’évoquais des petits scénarios sur l’oreiller où il avait envie d’elle, je les laissais discuter seuls ensembles, etc. Cela n’a pas été une mince affaire parce que le mec est assez macho, ma femme ne l’a pas apprécié du tout au départ, mais ça a fini par fonctionner. Au bout de quelques temps elle s’est habituée à lui puis après quelques mois un petit jeu de séduction s’est installé entre eux et elle a fini par avoir envie de coucher avec lui... 3 jours après qu’elle se soit décidé, c’était fait. Je pense que nous l’avons tous les trois vécu comme un soulagement tellement les derniers temps il y avait de la tension sexuelle à chaque fois qu’on invitait mon ami.

Les premières fois elle n’a pas voulu que je sois présent pendant l’acte mais en insistant elle a fini par céder et là ce fut un cruel retour à la réalité pour moi ! Déjà visuellement le sexe de mon pote est en effet impressionnant : imaginez un truc d’une vingtaine de centimètres, gonflé comme un épis de maïs, légèrement courbé vers le haut avec un gros gland et deux belles boules qui pendent lourdement... la première fois que je l’ai vu bander, je me suis demandé si tout allait réussir à rentrer dans le ventre de ma femme mais oui, je confirme : l’entrée de son vagin est très dilatée, ses grandes lèvres sont écartées comme jamais et son clitoris est devenu apparent (alors qu’avec moi il reste caché dans ses poils pubiens) mais tout rentre parfaitement... et complètement ! Ensuite niveau efficacité, y a pas photo comparé à moi. Là où il faut que je la besogne pendant 5 à 10 minutes minimum pour lui donner du plaisir, lui est capable de la faire jouir quasiment sans bouger, rien qu’en la pénétrant tout doucement puis en remuant un peu pour que le bout de son sexe vienne lui caresser le fond du vagin... bref, c’est pas une queue qu’il a mais l’outil utlime pour faire jouir une femme !

Côté organisation ce fut également bien différent de ce que j’imaginais. Je m’étais mis dans l’idée naïvement que ça allait se dérouler façon truc à trois mais j’ai vite déchanté. Outre qu’elle n’a pas voulu que j’assiste à leurs premiers ébats, si tôt qu’elle a accepté ma présence, on a bien essayé de faire en sorte de s’occuper d’elle à deux mais ça n’allait pas : si je venais me placer entre ses cuisses après lui elle ne sentait rien du tout + parfois même était un peu indisposée parce qu’irritée, et si je venais en elle avant lui, j’avais l’impression de demander l’aumone. En fait ils se languissaient tous les deux de pouvoir baiser ensemble et je me sentais toujours un peu de trop. Vu comme elle se montrait collante avec lui, je peux comprendre que mon ami, qui par ailleurs ne se gênait pas pour mater ses jambes toute la soirée ni pour la peloter à l’occasion, n’en puisse plus mais comment expliquer son comportement à elle si ce n’est le besoin de sentir le gros sexe de mon ami venir éteindre le feu en lui remplissant le ventre ?

Quoi qu’il en soit, elle est vite devenue accros et j’ai fini par me faire une raison en devenant spectateur de leurs accouplements au rythme d’une ou de deux fois par mois en moyenne. J’ai eu beaucoup de pincements au coeur, vous vous en doutez, mais ceci dit c’était super excitant de voir mon ami bander comme un ane pour ma petite femme, de la regarder s’épanouir en se faisant prendre, d’observer son corps de femme fonctionner pendant leurs ébats et de la savoir comblée au sens propre comme au figuré. Il me la rendait la plupart du temps transpirante et épuisée, prête à s’endormir dans mes bras avec l’odeur et parfois la semence de mon ami encore présentent sur sa peau. Avec tout ça notre sexualité a forcément évoluée, avec moi elle faisait l’amour, me disait que je la comblais mais c’est devenu clair que c’est avec lui qu’elle prennait son pied, qu’elle baisait. C’est lui qui est devenu son amant et qui lui donnait du plaisir ; moi c’était plutot pour l’affectif, je la comblais affectivement mais je n’étais plus que son mari, pas son amant. Elle est devenue moins demandeuse sexuellement et même si on continuait à faire des calins parce qu’elle ne me refusait jamais, c’était la plupart du temps pour me faire plaisir. Je ne pouvais pas lui en vouloir même si c’est un peu dur à vivre.

L’an dernier il a déménagé dans une autre région, depuis on ne se voit plus et les choses rentrent petit à petit dans l’ordre. En faisant des recherches sur internet, j’ai fini par trouver des gaines qui élargissent le pénis pour que suite au départ de mon ami, ma femme ne soit pas trop frustrée sexuellement. C’est clair qu’en utilisant ce type de jouets c’est nettement plus efficace pour lui donner des orgasmes que quand je la pénètre naturellement, ce qui confirme une fois de plus l’hypothèse que les dimensions sont importantes, mais ça ne remplace pas la grosse queue de mon copain. Il faut dire que malgré ces artifices, je n’ai ni son endurence, ni sa façon fougueuse de s’y prendre genre mâle dominant qui attrape une petite femelle pour assouvir le besoin de vider une paire de couilles trop pleines. Je n’éjacule pas non plus la même quantité de sperme que lui du coup je pense que ce n’est pas aussi excitant pour elle.

Bref, je ne veux pas faire de généralité mais tout ça pour dire que celles qui disent que la taille ne compte pas, c’est surement vrai pour certaines mais sinon c’est peut-être qu’elles n’ont pas essayé car d’après ce que j’ai vu de l’expérience de mon épouse, je peux vous dire que ça compte un peu quand même, pour ne pas dire beaucoup. Alors bien sur ça n’enlève rien à l’importance de l’affectif, à la tendresse, aux sentiments qui font que les câlins satisfaisants forment un tout. Ce n’est pas non plus qu’une femme ne peut pas jouir avec un sexe de taille normale ou avoir une préférence pour de petits modèles mais disons qu’avec un modèle plus épais (pas trop gros non plus), et malgré les inconvénients comme nécessiter une plus grande préparation ou une pénétration plus lente au démarrage, il semblerait que ça marche mieux : orgasmes qui viennent plus rapidement, qui sont peut-être plus intenses, plus fréquents ou nombreux lors d’un même rapport pour celles qui arrivent à en avoir plusieurs d’affilé.

Autre exemple qui ne trompe pas, pas une seule fois j’ai entendu ma femme dire à mon ami qu’elle ne le sentait plus, même après trois quart d’heure de baise et de pénétration intensive qui lui ont donné 3 ou 4 orgasmes. Avec moi, au bout de 15 ou 20 minutes et après avoir eu un, voir éventuellement deux orgasmes, elle me dit qu’elle ne sent plus rien. Après, il y a peut-etre un facteur psychologique, je n’en sais rien, peut-être que chez une femme, voir le sexe épais de son partenaire provoque une excitation supplémentaire qui stimule l’appétance sexuelle et le besoin d’apaiser la tension par plus de jouissance ? Il serait intéressant d’avoir des avis de femmes sur cette question.

En attendant et pour conclure, ma femme m’explique qu’avec lui elle se sent bien remplie et trouve que son sexe appuis bien sur les parois de son vagin, elle dit que c’est "trop bon" pour reprendre son expression. Dès lors l’équation est peut-être basique mais elle me semble simple : il a une grosse queue, il procure de ce fait beaucoup de plaisir sexuel à ma femme, elle est donc open pour se laisser sauter et en retour il obtient le privilège de pouvoir venir déposer son sperme au fond de son ventre car, rappelons le, elle n’est pas amoureuse de lui et en + à la ville, elle n’aime pas son caractère trop sur de lui ni son tempérament macho.

Bon enfin, voilà pour mon expérience...

12 commentaires

Plus de plaisir avec un gros sexe ?

Par hbidu26 le 17 février 2019

c’est vrai que lorque nous sortons en club ou en camping libertin, c’est le moment ou ma femme epie les hommes a grosse queue. Libertin elle se fait prendre et jouie a fond avec ses attributs sex. Je dirai aussi que les grosses queues conviennent au minou de ma femme.

Plus de plaisir avec un gros sexe ?

Par Imaphil le 16 février 2019

Bonjour, voici notre contribution sur le sujet.
Un dicton dit : "Il vaut mieux une petite pétillante qu’une grosse paresseuse".
Et c’est bien vrai : une grosse queue molle ne fait pas son travail.

Mais vis-à-vis de notre longue expérience (65 ans tous les 2), pour Ariane, le sommet reste quand bien même une queue épaisse (5,5 / 6) pas trop longue ( 18) car lorsque la longueur est trop importante, elle lui fait parfois mal au niveau du col de l’utérus. Et là, c’est stop !

En général, elle préfère les gros sexes. Elle se sent bien remplie et jouit beaucoup plus vite et longuement. Bien que certains complices soient arrivés à la faire jouir avec des petits sexes (même micro - un, avec 4 cm en pleine fome, la fait grimper aux rideaux, elle s’en rappelle encore maintenant - 15 ans après !!!).
Son sexe, après avoir connu un bien gros, est dilaté et je m’y perd. il lui faut plus d’un jour pour retrouver son diamètre initial.

Quand elle rencontre un amant, pas besoin de me le dire, je constate !
Car elle ne prend que des amants gâtés par dame nature !

Un de nos amis a également un micro sexe (3cm en pleine érection ! Et oui !), mais il s’en sert mal alors sa femme aime quand je la baise avec mon sexe normal qu’elle trouve long et épais, elle devient même femme fontine - tout est relatif, vous voyez !

Plus de plaisir avec un gros sexe ?

Par lolibelle49 le 31 décembre 2018

Bonsoir,
Je souhaite aussi vous apporter ma contribution. Notre couple pratique le libertinage depuis 14 ans. Nous avons essayé à peu près tout....échangisme, triolisme HFH ou FFH, gang bang, bukkake, exhibition, clubs, soirées privées multicouples ou encore jeux de soumission avec PLS (pour ceux qui le connaissent).
Dès le début , j’ai offert les yeux bandés pour sa 1ère fois un étalon black.Elle avait beaucoup d’a priori et me disait que ça ne l’excitait pas lus que cela. Ce que je peux vous dire c’est qu’ayant choisi pour cette première expérience un étalon black avec une queue superbe de 22 cm très large, ayant les yeux bandés elle jouit comme une folle dès le début alors qu’avec moi il lui faut bien plus de temps. depuis ce premier essai avec une queue très large , elle y a pris goût alors que son discours était qu’il n’y avait pas de différence avec moi. J’ai bien compris ce jour là qu’elle me disais cela par amour et compassion....En fait elle est addict des queues très larges et pas forcement longues. C’est vraiment le diamètre qui est son critères principal. Elle adore aussi les blacks fortement membrés mais plus que la couleur de peau c’est le diamètre de la bite qui lui importe.
Ainsi je vérifie sa vulve à chaque fois qu’elle va rencontrer un étalon fortement membré combien elle peut mouiller rien qu’à l’idée de se faire baiser par une queue épaisse....
Depuis elle s’est faite baiser par environ 350 blacks depuis 14 ans !!! Mais nous avons trouvé un nouveau plaisir (c’est l’évolution au sein de notre couple des nos relations sexuelles et je peux témoigner que nous sommes toujours aussi amoureux l’un de l’autre) au travers du candaulisme. Elle a un amant blanc cette fois doté d’une bite extrêmement large qu’elle ne veut voir que seule....Elle passe une soirée par sa complète avec lui tous les deux mois et je dois vous dire l’immense plaisir que j’ai de la retrouver dans le lit conjugual lorsqu’elle rentre après plus de 3 heures de baise intense chez lui. La chatte est dilatée par sa grosse queue épaisse et remplie de semence encore chaude....Je suis extrêmement excité lorsqu’elle se glisse dans notre lit et m’offre sa chatte pleine de la semence de son amant qui n’est pas un libertin (il est de confiance, vasectomisé, testée HIV HBV et elle est la seule qu’il baise au naturel en dehors de sa femme).Je dois vous assurer aussi que sa chatte est toute dilatée et j’ai l’impression de "flotter" dedans...Elle me fait lécher sa chatte dont les lèvres sont encore toutes gonflées. J’éjacule en quelques minutes tellement je suis excité de prendre ma petite salope de femme qui me fait tant plaisir....Nous nos endormons les bras enlacés...Que du bonheur depuis plus de 4 ans maintenant.

Plus de plaisir avec un gros sexe ?

Par Mich0186 le 29 décembre 2018

Très intéressant post et en plus éternel et sans fin ce qui assure son intérêt
Ma contribution ne vaux que par mon expériences personnelle passée j ai 65 ans suis un peu mais pas complètement en retraite coté sexe mais a une période de notre vie nous avons pratiqué le trio de manière assidue avec ma femme pendant une dizaine d’année.

Première remarque nous les hommes avons tous un rapport a notre sexe par rapport au autres sexes d’homme en fait notre sexe est notre sexe un point c est tout, il faut s’en faire un ami un complice le connaitre , de toute façon il ne changeras pas et si cela peut en rassurer quelques uns j ai vu des hommes avec de gros sexe qui faisait aussi un complexe pas assez gros et aussi des hommes avec de gros sexe et de grosse difficulté d’érection j en ai vu pas mal.

Deuxième remarque le vagin est un muscle même si c’est un muscle a priori interne les femmes peuvent apprendre a le sentir apprendre a le contracter le resserrer d autres part le vagin et j ai travaillé en maternité est dotée d’une souplesse extraordinaire , il n as pas la mémoire de forme , il s’ adapte à pas mal de taille c’est sur qu’au cours d’une soirée l alternance d’une grosse et d"une petite feras une différence mais pas dans le mois dès le lendemain il as repris sa taille normale , le reste est dans l impression de la femme qui as elle ressenti d’être remplie et recherche de nouveau cette impression.

Troisième remarque j ai eu droit au même remarques que tous le monde de la part de ma femme du genre
La taille ne compte pas etc etc,
mais après plusieurs trio nous avons rencontrés un homme vraiment bien doté , et là le discours ne fut pas le même , orgasme a la première pénétration qui s’en est suivi d’une multitude d’autres elle a carrément explosé .
et puis pour finir nous avons rencontré des amis camerounais , et du jour ou elle a connu les blacks , elle n’as plus jamais voulu un blanc hormis moi , comme quoi la taille et bien oui la taille ça compte, mais faut essayer pour le savoir.
je mettrai une nuance au niveau de la taille entre les femmes qui ont eu des enfants et celle qui n en ont pas eu, la femme qui as eu des enfants a confiance en elle en son vagin et quand elle voit une grosse voir très grosse elle n’as aucune appréhension elle sait que cela vas passer de ce fait elle apprécie vraiment le truc. Nos amis camerounais ne voulait de rapport qu avec les femmes ayant eu des enfants ils disaient que c’était meilleur, qu ils pouvaient vraiment se lâcher.

Plus de plaisir avec un gros sexe ?

Par OursGris le 27 décembre 2018

Je suis impressionné de retrouver autant de similitudes avec mon vécu relatif à ce sujet. Surtout concernant les réactions de ma femme.
Nous aussi avons eu un ami avec qui s’est passé sa première fois avec un autre homme. Elle ne voulait pas non plus que j’assiste, ne souhaitant pas que je puisse voir à quel point ses orgasmes étaient puissants avec lui et survenaient très rapidement.
Longtemps, j’ai mis cela sur le compte de l’émotion de faire l’amour avec un autre homme que son mari. Plus tard elle m’a dit que son membre avait une circonférence bien plus importante que le mien… et qu’elle avait beaucoup de plaisir à sentir les parois de son vagin distendues.
Plus tard, j’ai pu constater avec un invité qu’elle avait des capacités qu’elle-même n’aurait pas imaginé. Je me souviens de ses regards vers moi, le premier un peu inquiet en voyant approcher l’énorme chose, et le second une fois qu’il a été entré entièrement, un regard de fierté d’avoir cette capacité qu’elle pensait réservée à d’autres femmes.
Orgasme assuré et rapide !!
Je n’ai pas eu cette sensation de m’agiter dans le vide, j’ai une taille « normale » et son vagin devait avoir suffisamment d’élasticité pour s’adapter, mais c’est vrai que ce n’était pas immédiatement après.
Elle aussi m’a dit que ce n’était pas important, qu’avec moi c’était effectivement affectif, son plaisir venait parce que c’était moi et qu’elle m’aimait, elle était très attentive à mon propre plaisir, mais pour elle, il fallait plus de temps.

Plus de plaisir avec un gros sexe ?

Par Lefou le 26 décembre 2018

Je dirais qu’il s’agit aussi d’un concour de circonstances. Mon ex femme s’est laissée aller avec quelqu’un de différent de ce que je représentais. Bien marié et sécuriser affectivement, un espace de jeu s’ouvre avec notre approbation, l’aspect exhibition (je n’ai pas eu à beaucoup a la pousser pour des tenues qu’elles n’aurait pas oser dans d’autres circonstances) et levée d’inhibitions et tabous permettent d’atteindre des plaisirs nouveaux. Tant que faire, nous souhaitons, elle comme nous, un mâle plus prononcer en taille comme en couleur, expérience pour dans l’ideal se laisser aller et dominer par les événements. Devenir bien bien bien cocu et la voir jouir au maximum ... dans mon cas la voir soumise et rabaisser (en jeu) !!!

Plus de plaisir avec un gros sexe ?

Par Peach&Pico le 25 décembre 2018

Merci joyeux Noël à vous pareillement. En tout cas je tiens à vous dire, que lorsque je parle de dans la tête, je tiens à préciser les gestes qui sont répercutés par le fait de se sentir inférieur par la taille de son penis. Moi j’aime le mien, je n’en sais rien compte à sa taille, mais je sais qu’il plaît. Mais rien n’empêche ma femme de profiter de plus gros si elle en a envie. Tant que son excitation est là, la mienne sera présente aussi. J’ai passé un bon réveillon et j’ai hâte de la prendre 😜

Plus de plaisir avec un gros sexe ?

Par Sexo le 24 décembre 2018

Je complète mon commentaire précédent pour répondre à Sway42 en citant mon amie car ce sont leurs paroles qui aident à mieux comprendre même si le plaisir restera une alchimie mystérieuse. 24 h après la rencontre avec son amant (j’étais voyeur et organisateur seulement) elle m’a dit à peu près ça " Je me sens encore comme excitée par son passage et ça a stimulé mon désir, (et parlant de futurs amants) pour nos prochaines rencontres...."

Plus de plaisir avec un gros sexe ?

Par Sexo le 24 décembre 2018

Perso je me pose aussi la question si ce ne sont pas d’abord les hommes qui fantasment sur la taille, et en parle à leurs femmes qui à leur tour se mettent à apprécier. Ceci étant comme c’est un organe extérieur chez l’homme et pas chez la femme, le regard se porte dessus.
Ensuite ça dépend aussi des femmes il ne faut pas faire de généralités.
Mon amie pour notre première rencontre a fixé des règles et a souhaité de préférence un amant svelte et gâté par la nature. Elle m’a dit ensuite que c’était différent plus mécanique, ce qui ne veut pas dire qu’elle n’a pas apprécié ... ce que je confirme.

Plus de plaisir avec un gros sexe ?

Par SWAY42 le 24 décembre 2018

Je suis ravi que mon témoignage ait donné lieu à une discussion avec votre femme et je vous remercie beaucoup pour votre retour. Les dimensions de mon sexe se situent dans la norme (long. 15cm, circ. 12cm) et je n’ai jamais eu à m’en plaindre, je trouvais même normal qu’elle ne me sente plus trop au bout d’un moment. En fait nous ne nous étions jamais vraiment interrogé sur cette question, cela jusqu’à ce qu’on l’aborde ensemble de façon ludique puis que ça finisse par déboucher sur cette aventure avec mon ami. Depuis cette expérience, c’est comme si nous avions découvert un autre monde qui était là mais dont nous ne savions rien, celui des "performances sexuelles" si l’on peut présenter les choses ainsi. Je dois reconnaître que mon ami est vraiment une "bête de sexe", il savait la faire jouir d’une façon impressionnante, et c’était d’ailleurs assez logique de m’incliner pour laisser ma femme en profiter.

Ceci étant et mettant de côté la question de l’affectif, je vous suis tout à fait dans le fait que la taille ne fait pas tout et que la majeure partie du plaisir vient de ce qui se passe dans la tête ; depuis qu’il n’est plus là, je continue à chuchoter des petites histoires coquines à ma femme durant nos câlins et c’est toujours aussi efficace pour la stimuler et lui donner du plaisir. Chacun fait ce qu’il peut avec ce qu’il a mais aussi avec qui il est : pour vous donner un autre argument, sachez que je n’aimais pas spécialement la façon dont il s’y prenait avec elle ; son tempérament "macho" et "sur de lui" transparaissait aussi dans sa façon de s’y prendre au lit où il se montrait à mon gout un peu trop directif, comme s’il utilisait le corps de ma femme pour prendre du plaisir, un peu égoistement je veux dire. J’ai employé les termes "baise" et "accouplement" s’agissant de leur façon de faire car à mes yeux ça ressemblait plus à ce qu’on peut voir dans un film porno que dans le lit conjugal d’un couple amoureux. Ceci étant ma femme aimait ça et en redemandait... elle n’a notamment jamais arrêté de se rendre désirable et de se comporter de façon aguichante pour le séduire donc voilà. Une fois j’ai abordé ce sujet avec elle puisque pendant longtemps mon ami la gonflait du fait de son tempérament "macho", c’était même cause de disputes entre nous au début, mais elle m’a répondu que dans ce contexte (ie. contexte sexuel), ça ne la dérangeait pas, ma foi... pas toujours facile de comprendre ce que veut une femme ! :-s

Reste donc que je suis impressionné par la facilité avec laquelle il lui donnait des orgasmes et comme je pense que les dimensions de son sexe font partie des facteurs qui l’explique, je continue à y réfléchir et participer sur les forums quand on aborde cette question. Les propos de Brigitte Lahaie l’an dernier expliquant qu’une femme pouvait avoir un orgasme lors d’un viol ont également mis en lumière que tout n’est pas que dans la tête non plus, le plaisir peut venir avec la pénétration elle-même voir même survenir malgré nous, alors même qu’on ne souhaitait pas en éprouver. D’ailleurs à l’époque cela a relancé mon intérêt pour essayer de comprendre cette question du plaisir obtenu "mécaniquement"...

En fait, au-delà de la subjectivité liée à chacun et chacune (car comme vous le dite tout dépend des femmes), j’essaye de comprendre ce qu’elles ressentent vraiment. Il y a beaucoup de lieu commun sur cette question : "tout est dans la tête", "la taille ne compte pas", etc. ... c’est un peu comme dire que l’argent ne fait pas le bonheur ; ok l’argent ne fait pas le bonheur mais en attendant, ça aide bien et je n’ai jamais entendu personne se plaindre d’en avoir trop (tout en restant dans une certaine mesure), en général c’est l’inverse ; d’ailleurs ce ne sont les personnes aisées qui manifestent autour des ronds-points :-p Bref, ces lieux communs sont à la fois vrais sur un plan général mais aussi faux sur le plan pratique, j’en ai la preuve s’agissant du plaisir que prends ma femme avec un gros sexe.

En fait j’aimerais dépasser ces lieux communs là pour rassurer ou commenter sans vraiment dire quelque chose qu’on ne sache pas déjà, pour essayer de mieux comprendre les femmes. J’aimerais par exemple savoir quelles sont réellement les différences en termes de sensations quand une femme est pénétrée par un sexe plus gros que la moyenne ainsi que l’effet que ça lui fait pendant l’acte mais aussi à plus long terme. Est-ce que comme ma femme, ça fait du bien quand ça vient appuyer au fond ? Est-ce que, par exemple, quand une femme a gouté à un sexe épais (et apprécié), elle peut revenir en arrière sans éprouver une certaine frustration avec un sexe de taille normale et sans ressentir l’envie secrète de revivre le plaisir remettant ça avec un amant bien membré ? Autre exemple, ce que dit votre femme à propos du vagin qui reprends une forme normale au bout d’un mois : cette question est intéressante, j’avais bien remarqué que le vagin gardait une trace/séquelle d’avoir été pénétré par un sexe épais et/ou qu’un homme sent tout de suite si une femme n’a pas été pénétrée depuis longtemps ou alors par un sexe plus fin que le sien ; mais je n’avais aucune idée du temps qu’il fallait pour qu’il reprenne sa forme initiale ; quand vous lisez les forums, soit on vous dit que c’est n’importe quoi cette histoire d’élargissement, soit que c’est trop tard, une fois dilaté ça ne revient jamais en place... bref, que des réponses d’hommes qui n’en savent en fait rien du tout et malheureusement jamais de vrais témoignages de femmes qui vous aideraient à comprendre et apprendre.

Dans tous les cas je vous remercie beaucoup et vous souhaite à votre femme, à vous même ainsi qu’à tous un joyeux noël ! :-)

Plus de plaisir avec un gros sexe ?

Par Peach&Pico le 24 décembre 2018

Bonjour,
Je suis actuellement en train d’en discuter avec ma femme et on est tous les 2 d’accord pour dire que bien sûre que la taille compte. Maintenant comme votre femme a pris une grosses bites c’est aussi normal qu’elle se vous sent plus. D’après Peach, tout dépend des femmes, mais cest qu’après un mois sans sexe qu’elle sent son sexe se resserrer. Mais on est tous les 2 d’accord pour dire que tous est dans la tête, on ne connaît pas la dimension de ton sexe, mais on ne pense pas que tu as un micropenis donc notre conseil c’est se concentrer sur son plaisir et pas sur des performances. Et mon conseil à moi cest d’écouter ca respiration et plus elle expire plus tu lui donne des coups de reins tout en te rapprochant le maximum de son clitoris. Rien ne sert de cogner dans le vide et surtout il faut pas que ça devienne une routine sportive mais réellement du plaisir où chacun se désire. Après rien vous empêche aussi d’aller chercher des grosses bites à votre femme car vous savez ce qu’elle aime et ce que vous avez de petit sous le pantalon 😜 C’est excitant ça aussi

Plus de plaisir avec un gros sexe ?

Par elleetluisb le 23 décembre 2018

Je suis d’accord. Elles disent que ça ne compte pas mais quand tu les entend couiner comme une femelle en chaleur tu es en droit de douter 😂😂

Wyylde La plus excitante des expériences de couple
Wyylde La plus excitante des expériences de couple