Notre première fois

Par Mari de Léa le 21 décembre 2019 3
Dans Expériences de candaulistes

Nous avions 23 ans et étions ensemble depuis 1 an. En vacances chez mon oncle au mois d’août. Dès le début du séjour mon oncle a craqué sur Léa. Ma tante l’ayant remarqué aussi elle lui a fait la gueule tous les jours de notre présence chez eux (15j).

Nous nous excitions beaucoup Léa et moi en parlant de mon oncle et en imaginant ce qu’il aimerait lui faire. Tellement excités même, que nous imaginions ce qui se passerait si Léa l’allumait un peu en toute discrétion. Si bien que je lui demandais d’essayer sans trop se dévoiler.

Le premier jour de ce petit jeu nous a beaucoup excités, donc Léa continua les jours suivants en étant un peu plus tactile et toujours plus charmante avec lui de jour en jour. Mon oncle plaisait assez à Léa. Il était très viril, très masculin.

A la fin de la première semaine pendant une soirée organisée par leurs voisins, Léa s’est habillée très sexy et a plus que chauffé mon oncle en dansant près de lui. J’étais tellement excité de la voir comme ça avec lui, je la trouvais si sexy, si femme, si belle que je lui ai demandé de s’arranger pour juste flirter avec lui. Quelques baisers et caresses seulement à l’écart de la fête que je devrais être le seul à regarder.

Elle proposa à mon oncle de sortir fumer une cigarette avec elle. Dehors Léa fit mine de se tordre la cheville. Mon oncle ne put s’empêcher en toute prévenance de regarder et de masser sa cheville. Elle était chaussée de sandales à talons hauts et portait des socquettes blanches en voile. Ses jambes semblaient interminables jusqu’à sa mini robe ultra courte.

Léa dit à mon oncle que son massage lui faisait beaucoup de bien mais qu’il valait mieux qu’il arrête car ça pourrait déraper. Mon oncle lui demanda de préciser ses pensées. Léa lui dit qu’elle pourrait faire une bêtise tant elle le trouvait attirant.
Alors il tenta de l’embrasser. Léa s’y refusa sans réellement s’y refuser. Il recommença et elle finit par se laisser faire.

Je les observais depuis le porche derrière eux et me sentais plus excité que jamais.
Debout contre le mur elle l’embrassait en l’allumant délicieusement, elle était très tendre, très sensuelle, ses mains autour de son cou elle faisait tout pour lui plaire. Je la trouvais parfaite.

Très vite mon oncle baissa sa robe et commença à lécher ses seins. Elle lui caressait la tête. J’étais dur comme un roc !

Il l’embrassa de nouveau et d’elle même, elle sortie son sexe de son pantalon et commença a le masturber très lentement pendant leurs baisers. Il la plaquait contre le mur et son sexe était collé sur le haut des cuisses de Léa. Ce n’était pas prévu que ça aille aussi loin entre eux. Léa aurait du arrêter des le début et j’aurais du être contrarié de la tournure des événements. Mais non. Ça me plaisait de la voir aussi garce. Avec un homme bien plus âgé qu’elle.

Très vite mon oncle ne pu se retenir d’éjaculer, sur les cuisses de Léa, juste sous sa mini robe…

Ils avaient été si loin en si peu de temps !

Léa et moi en avons parlé le soir même et nous sommes avoué combien tout ça nous avait excité. Malgré tout nous décidions de ne pas aller plus loin.

Sauf que deux jours après, Léa s’est retrouvée seule toute une après midi avec mon oncle. Elle m’a expliqué que l’avoir touché par hasard dans la piscine lui avait donnée envie de sentir chez mon oncle aussi la tentation. Elle en avait envie car elle s’était sentie plus femme que jamais avec lui deux jours avant.

Ils ont fait l’amour dans la piscine…
Ils n’ont pas baisé mais vraiment fait l’amour me raconta t-elle. Elle m’avoua que ça avait été fantastique et qu’elle avait adoré le faire dans l’eau. Que c’était venu comme ça, naturellement. Et qu’il n’avait pas mis de préservatif mais que dans le feu de l’action elle avait trouvé ça très excitant.

Elle répondait à toutes mes questions avec détails. Elle voyait que cela m’excitait aussi elle ne retenait rien pour elle. Elle était très excitée de passer comme au confessionnal.

Cet après midi la, mon oncle a couché avec elle 3 fois. Les deux autres fois dans son lit conjugal.

Depuis cet après midi la, nous avons eu de cesse de recommencer, encore et encore, en allant souvent de plus en plus loin.

3 commentaires

Notre première fois

Par FDymond le 21 décembre 2019

Cela devient addictif si vite ! Belle histoire et divin souvenir ... impossible alors de s’en détacher. Elle avait 23 ans (moi 28 ans) lorsqu’elle a commencé et notre premier trio est arrivé juste quelques mois après. Je me replonge maintenant de nouveau dans le désir ayant trouver la femme de ma vie ... entretemps ce qui est étonnant vu le nombre d’années et malgré de multiples aventures, le jeu candauliste ne dépassait pas le stade du fantasme voir inexistant avec certaine de mes ex. Il faut être vraiment amoureux en fait !

Notre première fois

Par Candaule le 21 décembre 2019

Je trouve ce témoignage très excitant et si j’ai bien compté cela fait un peu plus de 20 ans !!!
Léa doit donc vous avoir fait partager depuis cette époque, bon nombre d’aventures.....
Et puis votre complicité doit aujourd’hui être terrible après toutes ces années.
Je suis certains que nous sommes très nombreux à vouloir en savoir plus concernant votre relation et vos aventures. Au plaisir de vous lire

Notre première fois

Par Riton le 21 décembre 2019

Jolie aventure très coquine la nièce (en quelque sorte) et l’oncle du conjoint, ça a quelque chose d’incestueux.
Vous m’étonnez que la Tati ait fait la tête !!!!
le compagnon de Léa a du prendre un sacré plaisir en la voyant branler son tonton et ensuite savourer le récit la baise aquatique !

En tous cas bravo Léa fallait oser, mais quand l’excitation prend le dessus tout devient possible.

]