Notre histoire du libertinage au cuckold 1

Par Amandevin le 23 novembre 2020 2
Dans Expériences de candaulistes

Bonjour à tous 

 

Après plusieurs passages sur ce site, c’est finalement à moi de vous raconter notre parcours. 

Tout ici est réels, je dois vous expliquer comment je suis devenu un cocu, humilié, féminisé, en couche culotte et en cage constamment. 

Nous sommes ensemble depuis 13 ans, ma femme A. est une très belle femme , brune aux yeux bleus d’1m75 avec de belle jambes, des seins petits mais fermes et un joli cul. 

J’ai toujours eu en moi une attirance pour les couches culotte. Cela remonte à ma petite enfance mais depuis toujours le fait d’un porter à été un excitant incroyable. J’ai eu du mal à accepter ce fétichisme mais j’ai fini au début de l’âge adulte à me dire que j’étais comme cela. 

Ce fétichisme plus rependu qu’on ne le pense n’est malheureusement partagé par une grande majorité d’homme. C’est donc pour cela que j’ai commencé à fréquenter des hommes souvent plus âgés. J’ai fini par tester le travestissement pour en satisfaire certain (mais toujours en couche) et suis devenu rapidement bi, uniquement passif. 

Etant mignon, intelligent, j’ai eu de nombreuses copines, mais peu ont accepter cela. 

J’ai donc choisi de devenir énurétique (pisser au lit) et tant pis si cela devenait problématique. 

J’ai finalement rencontré celle qui allait devenir ma femme et qui a toujours bien accepter que son mari porte des couches, qui a accepter de jouet parfois les mamans sévère, parfois les nounous cochonnes etc.. Nos rapports ne tournant pas du tout autours de cela uniquement, elle n’a surtout jamais cessé de me voir comme son homme fort. 

Nous avons toujours aimé le sexe, et malgré nos 3 enfants trouvions toujours le temps pour cela. Il ne se passait guère 5 jours sans un rapport. 

Néanmoins, sans vraiment savoir comment, je me perdis un peu sur les sites érotiques, recherchant toujours plus fort, toujours plus…différent. 

Nous avons donc créé un profil sur un site libertin afin de « prendre la température » 

Si pour moi, cela passait par la rencontre avec un autre couple, afin d’en multiplier les possibilités, pour A., il semblait plus aisé pour elle de commencer par un homme seul. Elle ne savait pas comment elle réagirait si elle devait voir son homme dans les bras d’une autre. C’est donc en quête de cela que nous nous sommes inscrits sur une application de rencontre libertine. C’est moi qui s’est chargé de cela, beaucoup plus motivé qu’A. dans cette recherche. Notre choix s’est finalement porté sur un homme expérimenté, avec de nombreuses évaluations positives et qui proposait en plus des massages tantriques. 

C’est donc après un premier repas en amoureux que nous nous sommes sont rendus à l’adresse indiquée. Plusieurs fois nous hésitâmes à aller au bout. Finalement, une fois la porte d’entrée franchie, le malaise légèrement dissipé, on a pu discuter de ce monde avec notre hôte du jour. 

Après plus d’une heure d’échanges, plusieurs verres descendus c’est finalement moi qui pris les devant, voyant ma femme de plus en plus à l’aise avec cet homme en lui demandant de retirer son haut…ce qu’elle fit le plus naturellement possible. S’en est suivi une séance rapide de baisers, carresses ou A. semblait avoir presque oublié la présence de son mari. J’adorais la voir embrasser tendrement son amant, ses seins qui pointaient. J’ai alors découvert un plaisir que je ne soupçonnais pas aussi incroyable…celui de voir sa femme avec un autre. Je me suis même un peu éloigné pour les observer. La vue de mon épouse si douce qui là, chevauche sauvagement son amant du jour me remplit de joie comme rarement. 

Finalement, son amant fait mettre A. à 4 pattes sur son canapé, et force son anus sans aucune résistance, je découvre alors son membre imposant, bien plus que le mien mais loin de me rendre jaloux cela me plait davantage. Je s’assois à coté, et laisse son épouse venir me sucer le sexe avec passion. Leur plaisir est total. La bouche chaude d’A et la vue de ce sexe qui la pénètre en même temps. 

L’amant du soir finit par jouir dans le sexe d’A, remplissant abondamment le préservatif. Ma femme vient ensuite sur moi à califourchon, sa bouche a le gout de ma bite mais aussi des lèvres de son amant et nous jouissons très vite pour lui arracher un tout dernière orgasme à coté de l’amant du soir qui continue à l’embrasser. 

La soirée se conclu par un bisou chaste mais qui piqua ma jalousie en partant, pour notre plus grand plaisir. 

 

Nous n’avons pas tardé à remettre le couvert avec lui. Deux mois plus tard, Nous voici de nouveau réunis. J’ai fait part de mon envie d’être mis à m’écart, qu’ils agissent commes des amoureux. Tout d’abord au restaurant, où A. s’est installée à coté de son amant, me faisant face à moi qui ne pouvais qu’imaginer (ou fantasmer) les mains baladeuses sous la table. 

Evidement c’est dans sa voiture à lui qu’elle prit le chemin de son appartement, laissant son mari seul avec ses idées suivre dans sa voiture. La suite fut surement l’une de leurs meilleures expériences sexuelles. En effet, après un dépistage rapide, les 3 ont convenu de se passer de préservatif afin qu’A. puisse sentir son amant la remplir complètement. A. eu droit à un massage incroyablement sensuel, et la vue du corps nu de l’amant au-dessus d’A. tout aussi dénudée qui tendait ses fesses en arrière pour venir au contact du pénis dur et tendu de son amant me mit encore une fois dans un état d’excitation difficilement descriptible. Les corps se sont mélangés, A. a pu savourer la sensation, d’avoir son mari en elle, pendant que son amant l’enculait avec douceur, sentant ces 4 mains parcourir son corps en sueurs. Ses lèvres allant de l’un à l’autre. 

Elle finit encore une fois par chevaucher son amant du soir, le couvrant de baisers passionnés et profitant de son sexe (gros et grand il faut le dire) lui labourant sa petite chatte sous les yeux ébahis de son chéri avant d’exploser en elle. Sans plus aucune pudeur, elle vint se placer sur le sexe en érection de son mari, le sexe dégoulinant de la semence de son amant afin de le faire jouir avec elle. 

 

Une fois cette double expérience passée, et ce cap franchi, nous savions que plus rien ne serait pareil. J’avais parfois incité ma femme à se dévergondé, etre moins puritaine…J’allais etre servis. 

 

Le confinement nous faisant prendre nos distance avec l’échangisme, mais aussi passer plus de temps ensemble ; nous fîmes souvent l’amour. A exprimait de plus en plus à mon grand plaisir sa nouvelle nature. Elle jouissait souvent en me disant que je devais remplir ma salope, qu’elle n’était qu’une chienne etc… 

Tout bascula un jour ou un homme nous contacta se présentant comme un homme dominant cherchant un couple. J’avoue que j’avais de plus en plus fantasmé sur des vidéo de cuckold, et semblait curieux mais je n’avais aucune idée de la réaction de ma femme. 

Ce maitre ne me laissa pas longtemps cogiter ou en parler à ma femme et m’empressa de créer un groupe Viber avec ma femme lui et moi… Il me traita tout de suite de cocu et me demanda de me dépécher, que ma femme attendait surement qu’un vrai homme s’occupe de lui..J’obéis immédiatement, ne mesurant pas dans quoi je m’embarquais… 

2 commentaires

Notre histoire du libertinage au cuckold 1

Par ALEXETFLO le 23 novembre 2020

et oui la suite, comme les 3 points nous sommes en suspension ;)

Notre histoire du libertinage au cuckold 1

Par unmek76 le 23 novembre 2020

On ne demande que la suite