Nôtre découverte du candaulisme !

Par Jean & Adeline le 5 mars 2020 9
Dans Expériences de candaulistes

Bonjour à toute la communauté,

Nouvellement inscrit sur le site, je souhaiterai vous faire part de notre première expérience du candaulisme.
Le récit ci dessous est plutôt long. J’ai essayé d’être le plus précis possible mais j’avoue que de décrire une aventure candauliste est une tâche difficile tant elle fait ressortir des émotions et des pensées complexe.
En plus de vous faire partager notre histoire, c’est aussi pour moi l’occasion de mettre des mots sur mon ressenti, mes émotions et le cheminement de notre couple lors de cette magnifique aventure.

Je vous prie par avance de m’excuser pour les fautes d’orthographe, et je vous souhaite une excellente lecture !

Je suis Jean et je suis en couple avec Adeline. Nous avons tous deux 25 ans et nous vivons sur Paris depuis 2014.
Originaire des îles, nous nous sommes rencontrés au lycée où une complicité c’est très rapidement installé entre nous. Nous sommes en couples depuis maintenant 6 ans et comme pour tous les couples nous avons une histoire assez singulière. On nous dit très mature malgré notre jeune âge et nous avons déjà vécu énormément de choses ensemble.
Très amoureux et complice, nous nous sommes déjà promis de vivre cette vie ensemble.
Nous ne supportons pas d’être séparé et ni le temps ni la routine ne peuvent avoir raison de notre passion. Nous finissons toujours par nous surprendre et nous découvrons chaque jour une raison de plus de nous aimer.

Adeline est tout simplement ma muse. Je l’admire, je suis complètement obnubilé par sa personne. Elle me correspond parfaitement. Elle est très intelligente,instruite, aventureuse, généreuse et altruiste. Son physique est une véritable arme de séduction massive ! Elle est terriblement belle : une brune avec un visage d’ange, un corps magnifique avec une poitrine généreuse et une peau légèrement métisse et des formes harmonieuses. Son physique lui vaut très régulièrement des compliments et des avances de la part de la gente masculine. Dès que nous nous sommes mis en couple, je me suis promis d’être toujours juste et respectueux envers elle. Je ne puis supporter de la voir triste. La seule et unique chose qui compte à mes yeux est son bonheur, notre bonheur.

Au cours de notre relation nous avons expérimenté pas mal de choses. Mais la plus intense de toute reste le candaulisme.

Le candaulisme s’est imposé à moi comme une évidence. Je peine aujourd’hui à me rappeler comment je l’ai véritablement découvert. Je crois que pour moi le candaulisme constitue la véritable représentation de mes convictions concernant les femmes.
En effet, profondément féministe, je suis pour l’égalité des sexes. Mais ici je souhaite surtout mettre l’accent sur le respect moral et physique que nous leur devons concernant leur sexualité. Ainsi je n’ai jamais prétendu détenir le corps où l’esprit d’Adeline. Seul son amour inconditionnel me suffit car c’est bien cet amour qui nous unis.
Il est difficile de se défaire de notre héritage du patriarcat qui à littéralement programmé des générations d’hommes et de femmes. Aujourd’hui nous assistons à une libération des moeurs mais nous sommes encore très loin d’atteindre une véritable égalité.
Les jugements de la part des hommes et même des femmes envers elles-mêmes parasite leur épanouissement sexuel dans notre société.

Le candaulisme est une forme de sexualité dite alternative. Beaucoup d’analyse de psychothérapeute renvoie la candaulisme à une forme de narcissisme prononcé chez ses adeptes ainsi que l’appartenance du corps et voir même de la volonté de leur partenaire : il y a une notion de "prêt", de possession, de faire désirer et exhiber aux autres son trophé !
Pour moi le candaulisme ne correspond pas à ces idées. Pour moi il constitue une preuve, une dévotion dont une personne est capable d’offrir à son où sa partenaire : le libre arbitre. Une personne peut et doit pouvoir profiter de son corps et son esprit comme il le souhaite. Tout repose sur le respect. Être en couple c’est passer un contrat de confiance dont les règles sont fixées par chacun. Mais à aucun moment un être humain ne peut appartenir à un autre.

Associant alors ce fantasme et mes idées féministes, le candaulisme est devenu pour moi une véritable obsession.
Après un long moment de réflexion, j’ai donc fait part à ma chérie de mes convictions et lui ai avoué que j’ai découvert être candauliste.
Je changeais alors officiellement les règles de notre couple : je lui promis une fidélité sentimentale et physique sans faille et lui demandait en retour une fidélité sentimentale.
Dès lors, elle possède toute ma confiance et sait désormais qu’elle peut profiter de sa sexualité avec qui elle souhaite, quand elle le souhaite et où elle le souhaite. Aucune restriction, aucun interdit, je la veux libre, libre de prendre ses propres décisions et surtout de ne dépendre à aucun moment de moi. Elle n’a besoin d’aucune autorisation ou de permission, elle est libre d’esprit et son corps lui appartient, libre d’explorer des nouveaux corps,de nouvelles émotions et sensation. Elle a toujours été indépendante, autonome et elle ne souhaite dépendre de personne : un charme supplémentaire qui me fait l’aimer encore plus !

Comme beaucoup d’homme dans cette situation j’appréhendais alors sa réaction mais j’étais soulagé de m’être confié.
Mais Adeline est parfaite : elle a décidé de faire profiter notre couple de ce nouveau mode de vie. Elle aurait pu l’explorer seul et que pour elle avec toute ma bénédiction. Au delà de mes convictions sociales, elle savait que le candaulisme étaient devenu mon seul fantasme, un aphrodisiaque puissant et ultime.
Elle a alors très rapidement assimilé le candaulisme à nos jeux intimes. Nous avons fait des recherches et progressivement étendu nos connaissances sur le sujet. Plusieurs formes revenaient souvent dans nos jeux et nous mettaient dans un état d’excitation intense : le candaulisme et la domination. Systématiquement, tous nos rapports intime avait pour sujet le candaulisme. Elle se faisait draguer très souvent et recevait énormément d’invitation : elle se plaisait alors à me les raconter en m’indiquant que les occasions de faire de moi son petit cocu étaient très nombreuses.
Après des mois de jeux intense et riche en émotions, Adeline ma fait part de son souhait de passer à l’étape suivante.

À ce moment, de longues discussions et de longs moment de réflexion nous ont été nécessaires pour passer au réel.
Je lui ai demandé de me promettre que si elle voulait passer au réel, elle devait impérativement le faire pour elle et non pour me faire plaisir. C’était mon unique condition. Je ne pourrai prendre du plaisir que si elle en prenait réellement. C’est à ce moment que j’ai véritablement découvert le sens du mot "compersion". Ayant adopté une sexualité très cérébrale à défaut de la traditionnelle "pénétration", je n’arrivais plus à jouir que uniquement si je la voyais jouir. Mon orgasme était indissociable de ses jouissances. Ma sexualité et mon plaisir dépendait maintenant totalement du sien.

Passée cette étape, nous avions convenu qu’elle ferait toutes les démarches seul et bien évidemment qu’elle choisirait son amant selon ses goûts. À aucun moment je ne souhaitais décider pour elle. Nous continuons nos jeux en attendant le jour où elle serait prête.
Ce jour arriva rapidement : elle me montre alors la fiche d’un homme sur une application de rencontre libertine. La quarantaine, instruit, courtois avec un corps athlétique il avait su séduire ma chérie. Les avis sur son profil nous permettaient de nous rassurer sur la fiabilité des informations de sa fiche et une notion qui revenaient souvent dans les avis nous emoustilla particulièrement : il semblerait qu’il avait été très très gâté par la nature ! Un RDV fut alors rapidement fixé par mon Amour.

Le jour J arriva enfin. Nous avions convenu de nous rencontrer autour d’un verre dans un restaurant proche de nôtre domicile. L’appréhension était à son comble. Je tremblait à la fois d’angoisse mais aussi d’excitation, un mélange paradoxal qui nous permettait de nous rendre compte de la réalité de la situation : il ne s’agissait plus de notre imagination mais belle et bien d’une situation réelle. Bientôt un autre homme partagera notre intimité pour la première fois.
Au cours de la journée, j’ai cru à plusieurs moments qu’elle ferait marche arrière et qu’elle renoncerait. Elle est très timide et elle n’a pas l’habitude de se lancer dans ce type d’aventure, tout comme moi d’ailleurs. Je lui rassurait plusieurs fois en lui promettant qu’elle devait faire ce qu’elle ressentait et surtout encore une fois qu’elle ne devait pas se forcer au risque de ne prendre aucun plaisir. C’est un moment très important, une étape clé dans notre couple. Je compris alors toute la responsabilité que pouvait entraîner ce type de décision. Mais une fois de plus elle me pris par surprise : elle me confia que certe elle appréhendait la situation mais surtout qu’elle en avait vraiment envie ! Elle était véritablement excité de rencontrer son amant. Je découvrais alors cette nouvelle facette d’elle, mes yeux ne cessaient de briller pour elle, elle était ma drogue et ma passion pour elle était à son paroxysme.

Le niveau d’excitation monta alors d’un cran : c’était le moment de se préparer pour la soirée. Elle continuait de me montrer sa détermination avec des regards coquins, elle avait sorti le grand jeux : intégralement rasée, lingerie fine, dentelles, porte jarretelles, bas résille, talons aiguilles, une mini robe ultra courte avec un décolleté plongeant pour parfaire le tout. J’étais déjà complètement groggy, comme assommé par sa beauté.
Elle était si désirable, si sexy et envoûtante que je n’y croyais pas ! Je me disais que j’étais dans un rêve, un rêve qui allait se réaliser. Maintenant qu’elle allez faire profiter son corps divin à un autre homme, je me rendais compte de la chance que j’avais.
Excité comme jamais, c’était le moment de rejoindre son future amant. En marchant je la laissait tantôt prendre de l’avance pour l’admirer. Je n’en pouvais plus, je bandais à en exploser et je n’arrivais plus à penser. J’étais en admiration de sa démarche si féminine, si sexy et si hypnotisante. Sur ses haut talons, ses jambes habillés des bas résille et le balancement de ses fesses dans cette robe ultra courte me donnait des vertiges. Elle dégageait une puissante aura de luxure, de chic, de glamour, un véritable appel au sexe ! Ma petite chérie s’était mué en une séductrice libidineuse.

Le moment était alors arrivé, nous découvrons son amant du soir : Cyril. Après nous êtes présenté nous allions vers le restaurant. Il correspondait en tout point à sa fiche et ses photos : bien habillé, charmant, souriant et courtois. Expérimenté, il a immédiatement senti notre appréhension et nous a rassuré. Pour lui chaque rencontre était unique et l’appréhension persistait malgré tout car c’était la preuve d’une rencontre pas banal et de qualité. À ses mots nous étions déjà bien plus rassuré. Il a immédiatement complimenté Adeline avec charme et aisance, il savait utiliser les bon mots et cela a immédiatement plu à ma chérie.

Nous faisons alors connaissance autour d’un verre. J’étais installé à côté d’Adeline et lui en face d’elle. Nous parlions de tous type de sujet, la conversation était intéressante. Le temps passant il orienta le sujet de notre conversation avec beaucoup de tact sur le thème de notre soirée.
Maintenant à l’aise, nous n’avions plus d’appréhension mais seulement une terrible excitation. Au cours de la conversation il commença les contacts physique avec Adeline avec beaucoup de subtilité. Son regard plongeait dans les yeux de ma chérie et il lui caressait sa main posé sur la table. J’avais à ce moment qu’une seule crainte : celle de devoir me lever et révéler à tout le monde l’énorme déformation de mon pantalon ! Ma copine se faisait draguer, séduire devant moi en public : j’étais en extase ! Le fait de savoir que des gens devinaient notre manège m’excitait encore plus !

À ce moment ma chérie me surprit de nouveau : spontanément elle lança : "et si on allez chez nous continuer la soirée ! " J’allais littéralement exploser et pourtant ce n’était que le début…
On se mis alors en route. L’ambiance était devenu très chaude et la tension à son comble. Adeline dans sa tenue terriblement sexy marchait en tenant la main de son future amant. Tout à coup il entreprit de l’embrasser à pleine bouche. Elle répondit avec une fougue incroyable. Je les regardais avec admiration. Les gens circulaient autour de nous. J’étais déjà complètement accro à cette sensation de voir ma copine s’abandonner à un autre homme en publique devant moi. À cet instant j’espérais que les gens devinaient notre histoire. Ce petit mélange d’humiliation me mettait dans un état d’excitation intense insoupçonnée.
J’ai alors compris qu’un branche du candaulisme me plaisait particulièrement : le cuckolding.

Enfin arrivé chez nous, Adeline proposa notre invité de s’installer confortablement dans le canapé. Elle se posa délicatement et avec sensualité près de lui. De mon côté je mis une musique d’ambiance en arrière plan et servi des rafraîchissement. La soirée était lancé : leur lèvre était quasiment collé l’un à l’autre qu’ils ne prenaient même plus le temps de respirer ! Aucun doute, ils se désiraient ardemment ! Leur main se baladaient, ils se découvraient avec passion.
Adeline se leva alors et se plaçait en face de lui : elle commença à défaire sa robe et la laissa tomber à ses talons. Ça y est : je contemple ma chérie en lingerie fine ultra sexy sur des talon haut devant un autre homme. La lumière était tamisée et les voilage de la baie vitrée donnant sur le balcon était tiré. Le spectacle devait être jouissif pour les voisins d’en face !
Adeline se remit à nouveau prêt de son amant qui commençait à libérer sa belle poitrine de son magnifique soutien-gorge. Elle le caressait et l’embrassait avec vigueur. Elle se leva sein nu ne lui restant que les portes jarretelles et ses talons et se dirigeait avec Cyril vers la chambre et notre lit. Je suivi mécaniquement et avec discrétion, je voulais les laisser profiter au maximum. J’étais complètement hypnotisé.
Elle entreprit alors de le déshabiller et ne lui a laissé que son caleçon qui était devenu bien étroit.
Elle était maintenant allongée sur le dos offerte à son amant. Il se mit à genoux et lui fit profiter de sa langue sur son clitoris et sa fente déjà toute trempé ! Elle était très excité, j’étais rassuré mais surtout impressionné de la voir mouiller à ce point !
Cyril lui fit un très long cuni d’expert, ma chérie gémissant de plaisir était carrément en trans : elle m’a avouée plus tard qu’elle n’avait jamais reçu un cuni d’une telle qualité !
Les préliminaires ont duré au minimum une heure : cuni, caresse, doigt et gémissements se succédaient. Ma chérie ne semblait plus être consciente de ma présence, elle était complètement obnubilé par son amant qui s’occupait d’elle telle une reine. J’étais aux anges !

Adeline n’en pouvais plus, elle le souhaitait en elle. Elle sorti alors la queue de son amant de son caleçon : j’étais aussi impressionné que ma chérie ! Dire qu’il était gâté par la nature était un euphémisme ! Son pénis était d’une taille incroyable aussi bien en longueur qu’en largeur ! J’ai toujours pensé être bien doté et Adeline m’avait déjà complimenté. Il arrivait même parfois que devions prendre des précautions au moments de la pénétration pour lui éviter des douleurs.
À ce moment je craignais alors que ma chérie prenne peur qu’elle ne puisse le prendre en elle. Mais dès lors qu’elle prit en main son manche, je ne vis pas une seul seconde une lueur de crainte ou d’hésitation. Elle le branla frénétiquement pendant qu’il continuait à s’occupait d’elle.

Le moment fatidique arriva : devenant bien plus animal, il retourna ma chérie sur le dos, lui écarta fermement les cuisse et présenta son engin monstrueux devant elle : ma chérie pris alors avec conviction son membre et l’enfonca d’un seul coup en elle sans aucune difficulté ! Complètement ébahi, j’étais sur le point de jouir sans même me toucher !
Elle avait tellement envie de lui, elle était tellement inondé qu’elle réussit à se faire pénétrer sans aucune difficulté par un sexe qui faisait bien au moins trois fois le mien.
Fini les gémissements, elle hurlait de plaisir !
Cyril ne lui faisait pas l’amour : il baisait ma chère et tendre Adeline ! Ses coups de reins était si puissant qu’il faisait littéralement craquer le lit posé sur du parquet à 3h du matin : les voisins du dessous ont du se douter qu’il y avait de l’action !
Très endurant, il réussit à provoquer plusieurs orgasme chez ma chérie. J’étais en admiration, je ne pensais même pas à me toucher : le spectacle était merveilleux. J’étais tellement heureux de la voir prendre autant de plaisir ! Uniquement en l’écoutant et la regardant, je ressentais ses orgasmes. Elle était rayonnante et si comblé.

Mais elle en voulait encore plus. Je n’en revenais pas ! Alors que nos rapports duraient un maximum de 15 à 20 min, elle en était à plus de 2h avec lui et ce n’était pas fini.
Elle le plaqua sur le dos et s’installa sur lui pour le chevaucher : je ne l’avais jamais vu aussi déchaîné ! Elle jouissait encore et encore, hurla de plaisir et son amant continuait de lui provoquer orgasme après orgasme ! La scène était tout simplement impressionnante. Je découvrais Adeline sous un nouveau jour pour mon plus grand plaisir. Après encore un long moment, les deux amants finirent par abdiquer dans un dernier orgasme et se laisser tomber corps contre corps. Entouré de son chérie et son amant, elle était comblé. Je l’embrassais langoureusement. J’étais amoureux, admiratif, et complètement sous le charme de ma chérie. Je voulais que ce moment ne cesse jamais. Elle était si désirable, si envoûtante , je ne pouvais plus la quitter des yeux.

Extrêmement reconnaissant, je proposais à Cyril un rafraîchissement. Ma chérie se remettait tout doucement de ce moment intense et se revêtu.
Ils se câlinaient et s’embrasser pendant que nous discutions de ce merveilleux moment.
La soirée touchait à sa fin. Cyril nous indiqua qu’il devait nous quitter. Après sa dévotion aux plaisirs de ma chérie j’insistais de le raccompagner. Sur le chemin du retour notre trio était comblé, satisfait et nos désirs assouvi. Nous étions heureux et encore sous l’émotion de la plus belle de nos soirée. Ma chérie nous tenait par la main. Au moment de nous séparer, elle l’embrassa langoureusement, je n’en perdait pas une miette !

De retour chez nous, nous discutions encore de la soirée. Nous nous assurons du ressenti de l’un et de l’autre. Adeline me promit qu’elle avait passé un fabuleux moment et qu’elle était surtout inquiète pour moi : sa préoccupation concernant mes sentiments et mes émotions ont fini par me faire fondre, son attention à ma personne et mes ressenti étaient une preuve de plus de son amour pour moi. Je l’aime à en mourir ! Je suis définitivement ensorcelé par ma muse.

Exténué, nous nous sommes directement couché. Des petits mots doux, on s’embrasse passionnément, je la prends dans mes bras et on s’endort profondément.

Depuis, cette nuit revient régulièrement dans nos ébats. Nous progressons doucement mais sûrement dans l’univers du candaulisme. Ce n’est que le début de nos aventures coquines. Au vue de mes fort penchant pour le cuckolding et l’immense plaisir de pouvoir que cela procure à Adeline, elle ma récemment affirmé qu’une cage de chasteté est en route et que nos prochaines aventures seront bien différente !

Je lui serai toujours dévoué. Son plaisir sera toujours au centre de mes attention. J’ai trouvé l’amour de ma vie, la perle rare. J’ai une chance fantastique, une chance de...cocu !

Jean et Adeline.

9 commentaires

Nôtre découverte du candaulisme !

Par Jean & Adeline le 24 mars 2020

On vous remercie grandement JEDI pour votre commentaire !
En effet un véritable amant expérimenté, un poil dominant, chic, cérébrale, entreprenant et bienveillant pour diriger notre couple sur la voie du ’’cuckolding’’ ! Ils ne nous reste plus qu’à trouver cette perle rare !
Au plaisir de lire vos contributions et de les commenter ! :)

Nôtre découverte du candaulisme !

Par Jedi le 23 mars 2020

Superbe récit, on ressent vraiment vos émotions en vous lisant ! Je suis impatient de connaitre la suite de vos aventure candauliste. Tout comme vous je conçois le candaulisme à travers la soumission et l humiliation, chemin que vous avez commencé à entreprendre avec votre douce, ce que l on appel vulgairement le cuckolding ! N avez vous jamais pensé à faire appel à un maitre cocufieur pour vos aventures ? Pour ma part je n envisage plus la pratique autrement, j en veut pour preuve mes différentes contributions. Si l envies de me lire vous en prend, libre à vous. Un commentaire de votre part nous ferais super plaisir😀.
Dans l attente de vous lire.

Nôtre découverte du candaulisme !

Par Jean & Adeline le 12 mars 2020

Merci beaucoup pour vôtre retour ANGECALIN !
Je suis également impatient pour la suite.
Je vous souhaite que du plaisir pour vos prochaines aventures :)

Nôtre découverte du candaulisme !

Par Angecalin le 11 mars 2020

Ho oui elle est trop mignonne !
j’ai adoré et je me retrouve parfaitement avec ce que tu ressens jean.
vivement une suite en effet.
De notre côté l’aventure continue mais prend un autre tournant : elle va vivre une aventure très bientôt je l’espère, rien que pour elle, je frissonne un peu de peur, mais aussi de plaisir !

Nôtre découverte du candaulisme !

Par Jean & Adeline le 7 mars 2020

Merci ARMELLEPRIMA ! Je laisse ma chérie décider de la suite, mais en effet cela serai le top qu’elle ai un amant régulier et que je fasse le service :)

Nôtre découverte du candaulisme !

Par armelleprima le 5 mars 2020

Beau texte, une longue séquence sexuelle, Madame est gourmande et aime les hommes bien équipes, elle devrait en faire son amant régulier, son mari avec sa cage ferait le service du champagne et serait satisfait de voir sa femme jouir plus que de raison ...
Aux plaisirs

Nôtre découverte du candaulisme !

Par Jean & Adeline le 5 mars 2020

Merci beaucoup pour vos commentaires !
Je confirme, la voir se lâcher complètement avec son amant est extrêmement stimulant ! Un vrai bonheur !

Nôtre découverte du candaulisme !

Par ALEXETFLO le 5 mars 2020

Voilà un bien beau témoignage que vous nous avez fait partager. Je me retrouve dans vos paroles, une dévotion et une attention sans limite à notre compagne. C’est si beau de la voir prendre plaisir de la voir s’offrir à son amant.

Nôtre découverte du candaulisme !

Par clahire le 5 mars 2020

Excellente histoire, bravo et merci !
Vivement une suite...