Notre chemin vers le candaulisme (2/3)

Par maxléna le 14 novembre 2018 3
Dans Expériences de candaulistes

Julie est en Espagne, loin de son foyer familial, elle sait qu’elle a carte blanche pour revoir cet homme qui l’attire irrésistiblement.

Je passe les détails sur cette semaine folle, tant chaque heure était compliquée, pour n’en garder qu’une synthèse. En gros, de mon côté, c’était de vraies montagnes russes : je pouvais voler dans le nirvana de l’excitation à certains moments, et être complètement déprimés à d’autres. J’étais pris en étau, entre l’excitation sexuelle et les tourments de la jalousie.

D’autant plus qu’il y avait un certain décalage entre nous : j’attendais d’elle le comportement d’une femme candau experte en la matière (il faut dire que sur ce forum, il y a des histoires qui m’ont vraiment fascinées !), alors qu’elle essayait tant bien que mal de vivre sa relation discrètement pour ne pas éveiller de rumeurs, tout en gérant son boulot hyper prenant, et moi qui lui demandait de passer du temps au téléphone avec moi tous les jours… Ce décalage a généré beaucoup de frustration de mon côté, avec la conclusion que cela ne marchait pas, et ma déception que ce nouvel espoir pimenté était tout simplement en train de tourner à l’échec.

Puis elle est revenue de sa semaine. On a eu tout le temps de discuter, calmement, de mettre les choses au clair. J’ai beaucoup écrit de mon côté, ce qui m’a aidé à poser mes pensées. Malgré les barrières sociales, j’en ai aussi parlé à des amis avec qui je sentais une certaine ouverture d’esprit. Ça aide tellement de pouvoir parler, de transformer ses émotions diffuses prendre vie dans des mots concrets.

Elle est revenue, différente. Pour la première fois en 10 ans, elle a couché avec un autre homme. Elle est revenue pleine de désir. Quelques jours plus tard, au cours d’un restau ou nous nous sommes descendu une bouteille de vin, elle m’a dit qu’elle voulait continuer à se faire baiser. Waow, sentir sa femme avec autant de désirs sexuels en elle me génère un émoi hallucinant. Aussi parce que j’en profite pleinement. Elle se laisse à ses désirs, à ses rêves érotiques, et c’est moi qui en profite en premier lieu. Avant cette histoire, nous couchions ensemble en moyenne tous les 10/15 jours. Depuis, on baise plusieurs fois par semaine. De la bonne baise, intense, passionnée, amoureuse.

Un soir, elle m’a montré le premier échange de message qu’elle et son amant ont eu, la veille de se revoir. Elle l’a allumé grave, elle lui a envoyé des photos d’elle, dénudée. En voyant ces messages et ces photos, je me suis dit « voilà pourquoi le candaulisme c’est génial : je découvre cette facette inconnue de ma femme, et c’est exactement ce que je chercherai si je devais aller voir ailleurs. Sauf que là, c’est elle, ma femme, celle que j’aime, l’amour de ma vie, et que je redécouvre ce soir comme si c’était une première rencontre, mais cette fois ci avec un caractère sexuel bien trempé. Quel délice ! ».

Et c’est ainsi que l’entrée dans le monde du candaulisme s’est résolument confirmée. Avec le temps, j’ai pu mieux contrôler mes désirs, trier les idées agréables et celles auxquelles je ne souhaite pas me confronter. Mon désir de renouveler l’expérience est grand, mais cette fois-ci sous une autre forme : l’idée est que je puisse exister dans la relation entre Julie et ce tiers, de manière passive ou active, mais que je sois là.

Malheureusement, rien ne se passe comme prévu dans ce monde, car des évènements familiaux douloureux nous ont obligés à reléguer ces désirs au second plan. Pour moi, va commencer une période de plusieurs mois assez difficile à gérer, entre fantasmes omniprésents et impossibilité de les mettre en œuvre…

A suivre !

3 commentaires

Notre chemin vers le candaulisme (2/3)

Par Sodomoi le 20 novembre 2018

Joli recit. Merci pour ce partage

Notre chemin vers le candaulisme (2/3)

Par sdelva le 15 novembre 2018

Superbe histoire très bien racontée et oh combien réaliste et excitante !
J’espère que vos soucis ’familiaux’ ont pu laisser place à de nouvelles aventures !
A bientôt
S.

Notre chemin vers le candaulisme (2/3)

Par pc31234 le 15 novembre 2018

bonjour, j’ai eu le déclic lorsqu’elle m’a avoué la 1ère fois où elle m’a fait cocu. j’ai eu une érection et on a fait l’amour. par la suite, j’ai eu la joie de la voir faire l’amour avec d’autres hommes ou une femme . Lorsque je n’étais pas là, elle me racontais et on baisait comme des bêtes. tu peux lire mes récits. bonne continuation

Wyylde La plus excitante des expériences de couple
Wyylde La plus excitante des expériences de couple